« Crée-toi un don pour les langues vivantes, y compris l'anglais! »

Tout ce qu'il y a à savoir pour avoir des facilités en langues vivantes — peu importe d'où vous partez.

Ce livre est le fruit de 10 ans passés à parler anglais, de la lecture de nombreux livres sur le cerveau, l'éducation et la psychologie, ainsi que de mon application sur le terrain, à acquérir des bases solides dans la langue réputée la plus difficile d'Europe, le hongrois, en l'espace de seulement 2 mois.

Il y a deux manières d'aborder les langues vivantes : on peut laisser faire le hasard et blâmer la malchance — ou "de ne pas être doué" — quand les choses ne fonctionnent pas. Ou bien... Et c'est une toute autre approche : on peut trouver ce qui fonctionne et de l'appliquer, pour comprendre, agir et réussir — au lieu de subir.

Ce livre vous montre tout simplement ce qui fonctionne en langues vivantes.

— Fabien Snauwaert
(Bilingue en anglais et multilingue hongrois, russe, espagnol)

Télécharger Le don des langues »
Image du livre Le don des langues

Le don des langues est conçu pour rendre les langues vivantes accessibles à tous

Toi, qui aimerais apprendre l'anglais ou plusieurs langues...

Il y a plusieurs manières de voir les langues vivantes : comme un défi, comme quelque chose de difficile, comme quelque chose de lent... Ou bien : comme quelque chose d'amusant, comme quelque chose de rapide, comme un mélange d'aventure, de découverte et de plaisir.

Actuellement, je suis sur un tour du monde qui m'a amené de Hongrie à la Nouvelle-Zélande, puis en Australie, puis en Amérique du Sud et qui m'amènera en Amérique du Nord puis en Russie et en Ukraine dans les mois à venir. J'ai appris le Hongrois assez rapidement (2 mois) pour pouvoir tenir des conversations de deux heures, j'ai pu me remettre à l'espagnol sans effort et je suis davantage excité qu'effrayé à l'idée de me mettre au russe une fois sur place.

On pense souvent qu'il faut un talent inné pour apprendre les langues vivantes. Pourtant, j'étais plutôt mauvais en espagnol à l'école et franchement un cancre en japonais au lycée, lorsque l'exotisme de la langue me poussait à m'inscrire. Le japonais n'est pourtant pas plus compliqué que le hongrois et la langue espagnole n'a pas foncièrement changée entre mes années d'école et maintenant! Alors, qu'il y a-t-il de plus derrière le fait de disposer d'un talent pour les langues vivantes?

A côté de cette idée reçue d'un don inné il existe, aussi, celle pourtant totalement opposée, qu'il suffit d'aller dans le pays et que tout se fera tout seul, automatiquement. Si c'est vrai que c'est comme cela que les choses se passent pour certains, ce n'est pas le cas pour tout le monde. Qu'est-ce qui permet d'expliquer cette différence de facilité?

Qu'est-ce qui permet d'expliquer le succès des uns en langues vivantes et l'échec des autres?

Contraitement à la capacité à conduire une voiture, à nager, danser ou jouer au foot... Nos capacités à apprendre une langue sont surtout (mais pas uniquement!) intellectuelles et c'est ce qui rend la comparaison entre les gens moins évidente. Vous pouvez regarder un débutant et un pro jouer au golf, les différences vous sauteront rapidement aux yeux. Observez deux personnes débuter une langue et, même face à de mêmes activités, pourquoi l'une avance facilement et l'autre peine n'est pas évident.

Pourtant... Les cm3 de notre cerveau contiennent tout l'équipement nécessaire pour réussir... Comme en témoigne votre capacité à parler, déjà, le français! Songez bien au fait que de nombreuses personnes moins intelligentes que vous parlent déjà couramment la langue que vous désirez apprendre aujourd'hui... Vous avez tout le nécessaire en vous pour apprendre une ou des nouvelles langues aujourd'hui. Encore faut-il prendre la question par le bon bout...

Ce que je désire aujourd'hui, c'est vous aider à réveiller, développer puis aiguiser vos capacités à apprendre une nouvelle langue, quelle qu'elle soit!

La vérité est que, tout comme chacun peu apprendre à bricoler ou à cuisiner, tout le monde peut apprendre à apprendre les langues vivantes.

Il y a un peu plus d'un an, je décidais de lire tous les meilleurs livres sur l'apprentissage de l'anglais et des langues en général. Pour mon travail sur ce site, d'une part, mais aussi, et peut-être surtout, parce que je voulais en profiter moi-même pour apprendre une nouvelle langue : le hongrois.

Voyager donne envie d'apprendre la langue et le hongrois avait quelque chose de fascinant : après un séjour de dix jours là-bas, l'envie de "décrypter" cette langue tellement différente du français était forte. Cette langue me paraissait un excellent choix en guise de troisième langue. Justement parce qu'elle était différente et, aussi, parce que je voulais vraiment sentir ce que débuter une nouvelle langue — en partant de rien, sans filets de secours — signifie.

Quant à mes lectures... Les meilleurs ouvrages sur l'anglais me faisaient découvrir qu'enseigner la grammaire ou la phonétique pouvait être quelque chose de clair, simple, direct et, grâce à tout cela : agréable. Cela confirmait aussi que bien choisir ce que l'on apprend paye en permettant d'avancer efficacement. Cela joue ENORMEMENT sur le fait de garder sa motivation à long terme. Tout le monde peut comprendre les moindres détails de la grammaire anglaise, par exemple... Pourvu d'aborder le sujet par des choses qui servent réellement... C'est-à-dire que :

Une langue est faite pour communiquer, pas pour étudier aveuglément!

Les moyens de communiquer sont nombreux : avec forme, style, force, sentiments, finesse, humour... Une langue n'est que cela : communication. Partant de là, commencer l'étude d'une langue par quelque chose sans vie, une liste de règles par exemple — les plus rares/inutiles incluses, sans mises en application, comme si toutes avaient la même importance... Ce genre d'approche, et ce n'est qu'un exemple parmis des centaines, est voué à l'échec.

Dans mes ouvrages sur le fonctionnement des langues, le fonctionnement du principal outil revenait sans cesse et j'en découvrais peu à peu les mécanismes. Il s'agit bien sûr du cerveau.

Comment il refuse d'apprendre en milieu hostile, comment sa mémoire à court terme est très limitée et sa mémoire à long terme quasiment infinie... Ce qui le maintient en forme, ce qui permet d'optimiser la concentration... Son évolution avec l'âge, comment les enfants apprennent, comment chaque enfant peut apprendre toute langue quelle qu'elle soit... Le fonctionnement du cerveau à l'âge adulte... Son potentiel énorme. Le principal outil pour apprendre révèle encore bien des secrets mais ses grandes lignes de fonctionnement, pour BIEN apprendre son maintenant bien connues.

Je trouvais dans ces meilleurs ouvrages des informations de grande valeur sur la meilleure manière d'apprendre les langues. J'y trouvais aussi régulièrement la confirmation d'intuitions sur la meilleure manière d'apprendre une langue. Cela expliquait pourquoi j'avais eu la chance de réussir à apprendre l'anglais et à le parler avec autant de facilité que le français, malgré les aléas du système scolaire français en la matière. Cela me donnait beaucoup de pistes, soit efficaces à coup sûr, soit à explorer... Pour mon apprentissage du hongrois! L'idée était de confronter théories scientifiques et théories personnelles à l'expérience du terrain, sur une langue réputée difficile.

Muni de cette force et curiosité, je partais vivre en Hongrie, et pour la première fois à l'étranger, excité mais le coeur chargé d'une certaine confiance!

De mes deux mois et demi passés en Hongrie, je retirais une des expériences les plus enrichissantes de ma vie, une capacité à discuter en Hongrois et un livre à compiler sur les "secrets" pour apprendre une langue sans perte de temps, ni découragements.

J'ai commencé BilingueAnglais en 2007 et Le don des langues est mon troisième livre. Je publie régulièrement des newsletters suivies par plus de 20 000 personnes et j'espère avoir aidé pas mal de personnes avec celles-ci.

Mais au lieu de vous dire ce que je fais, pourquoi ne pas voir ce que disent les lecteurs? Voici quelques témoignages reçus sur Le don des langues :

Ceux qui liront ton prochain livre se rendront compte que c'est vrai, et se remettront en question je pense. Effectivement, pour que l'apprentissage de quelques choses, les langues ou autres se fassent bien, il faut être dans un bon état d'esprit et être positif. Tes conseils sont applicables dans tous les domaines de la vie, et ça c'est vraiment un plus.

Jenny

Je le [le livre] trouve très clair, agréable à lire, ni trop détaillé, ni trop succinct. Les exemples sont bien choisis pour aider à comprendre et viennent bien à propos... Une bonne et utile lecture qui peut plaire à tout le monde !

Christine, professeur de langues

Ce que tu proposes comme "approche" pour travailler son anglais est exactement ce que je m'applique comme philosophie dans ma vie de tous les jours. Depuis mon changement de vie, il ya 7 ans, je recherche constamment le coté positif de chaque événement qui se produit autour de moi.J'essaye de faire confiance aux signes. Donc pour finir, je peux confirmer que ta méthode fonctionne, la pratiquant depuis 7 ans, cette méthode est universelle et peut s'appliquer sur tout.

Pat

J'apprécie le rapprochement entre l'apprentissage de la langue et l'activité cérébrale. J'avoue que la méthode d'approche est excellente. Vous avez une belle plume qui accompagne un excellent outil d'apprentissage. Toutes mes félicitations

Yao, d'Abidjan

Je me suis reconnue dans certaines parties. Par exemple, il y a un mois, au boulot, on a reçu une Américaine pendant deux semaines. Je n'ai jamais pu lui parler en anglais car j'étais trop stressée et j'avais peur de paraître idiote avec ma vilaine prononciation. J'aurai dû relativiser et essayer mais je n'avais pas assez confiance en mes capacités à utiliser l'anglais à l'oral.

Alice

C'est la première fois que je t'écris. Avant tout, merci pour tous les conseils que tu prends le temps de donner en ligne. Il y a un certain nombre que tu dis à propos du cerveau que j'avais eu l'occasion d'apprendre à l'école ou dans des formations auxquelles j'ai participé. Mais je dois avouer que tu les présentes avec beaucoup plus de clarté et de simplicité... Tu expliques le rôle de chaque partie du cerveau de manière intelligible et non rébarbative... Je penses que tu vas par la suite exposer le lien entre les différents cerveaux qui sont interactifs et la manière de les utiliser pour mieux aborder l'apprentissage des langues.

Victorine

je trouve la distinction opérée entre idée et langage très intéressante. Je découvre et vais être attentif à cet aspect dans les jours à venir. J'ai aussi apprécié d'illustrer le propos par des exemples simples. Ils permettent de comprendre instinctivement de quoi il s'agit.

Bernard

J'en pense que tu es vraiment un modèle à suivre dans ta démarche d'apprentissage, continue ton beau travail et bon succès dans tes projets.

Guylaine, du Québec

Je ne vois aucun commentaire à faire si ce n'est que c'est clair et précis ! De plus, j'adhère complètement à ce que vous avez dit. J'ai hâte de recevoir votre système en ligne pour apprendre l'anglais, histoire d'enrichir mes connaissances.

Caroline

J'aime bien l'article "encourager les explications" qui permet de donner une bonne base de mémorisation.

Anthony

Je pense vraiment que ce livre sera utile pour beaucoup de monde. Pour moi je pense que c'est LA façon pour apprendre une langue, et c'est vraiment une bonne chose que de réaliser ce projet. Je n'ai jamais été douée en anglais les cours ne m'ont pas beaucoup apportés et j'avais l'impression que ça ne rentrait pas et que je n'arriverais jamais à parler l'anglais (surtout quand je recevais mais notes). Mais je n'ai pas abandonné car je me suis toujours dit qu'un jour je voudrais être bilingue et pouvoir voyager facilement dans de nombreux pays et en quelque sorte découvrir le monde :) je ne suis pas encore arrivé là, mais ceci-dit c'est ma plus grande motivation pour apprendre une langue. J'ai fait pas mal de recherche sur internet pour apprendre l'anglais, mais c'est quand j'ai lu ton livre "Comment devenir bilingue en anglais" que j'ai pu trouver du plaisir à apprendre cette langue et je t'en remercie :) Maintenant que je suis un peu plus à l'aise en anglais, je me suis mise à apprendre le japonais et le fait d'apprendre une autre langue, complètement nouvelle, m'a donné une autre vision de l'apprentissage, un peu comme celle que tu décris dans ton nouveau chapitre, la découverte d'une langue avec une certaine innocence et le plaisir de la nouveauté. Cette nouvelle vision me donne envie d'aller plus loin dans l'apprentissage de cette langue mais aussi en anglais, de ce fait, à chaque fois que j’apprends un nouveau mot ou une phrase en japonais, je l'apprend également en anglais si je ne le connais pas, c'est devenu comme un jeu d'associer en parallèle c'est deux langues. Tout ceci pour dire que je suis d'accord avec toi, qu'il n'y a rien de mieux pour apprendre naturellement que de trouver du plaisir à apprendre.

Sandra

Pas mal, j'ai trouvé ça très intéressant et différent du premier livre donc c'est bien ! j'approuve ;D !

Aline

Je voulais te dire que la lecture de ton chapitre m'a fait prendre conscience d'une nouvelle perspective de la langue.

Mathieu

Je retrouve tout l’esprit de tes mails mais mis tout ensemble sans contradiction, alors que dans les mails, les conseils pouvaient aller dans 2 directions opposées. D’une manière générale, je pense que c’est très correct, les étapes sont découpées à juste titre. Cela démystifie des gens qui apprennent plus rapidement que d’autres.

Pascal

En ce qui me concerne, j'aime beaucoup. L'approche du livre est originale et on aborde enfin les mécanismes d'apprentissage d'une langue de manière "non académique".

Tony

Mais au-delà de jolis témoignages, qu'apporte vraiment ce livre concrètement, c'est-à-dire : en quoi peut-il t'aider TOI en anglais et dans d'autres langues?

Ne perdez plus de temps et ne laissez plus les choses au hasard! Vos progrès rapides dépendent de vous, agissez maintenant!

Dans ce courrier, je vous présente Le don des langues de la manière la plus claire et la plus précise possible. Avoir un "don" pour les langues n'est pas inné, tout s'acquiert et se travaille, les facilités pour les langues vivantes y compris.

Si vous êtes sérieux dans la poursuite de votre nouvelle langue (l'anglais ou autre), que vous désirez vraiment la parler avec naturel, avec aise, sans avoir à réfléchir ou à hésiter, ce livre a été écrit pour vous. Il y avait un vide à remplir sur pourquoi certaines personnes ont des facilités et d'autres non. La plupart de ces différences viennent d'une manière efficace de voir, démarrer, pratiquer et penser les langues "étrangères". Ce livre comble ce manque et vous donne un atout décisif.

Tout comme on enfonce un clou plus facilement avec un marteau qu'à mains nues, on apprend et on réussit en langues, pourvu d'avoir les bons outils.

C'est une évidence qui nous échappe en langues parce qu'il s'agit d'outils "mentaux", forcément moins évidents que des outils matériels.

Il s'agit d'outils intellectuels et, aussi, d'outils que l'on peut qualifier d'émotionnels ou psychologiques, pour bien aborder la langue au départ puis chaque jour, sans blocage, ni timidité, ni peur d'échouer. Il s'agit aussi de manières d'agir sur soi et son environnement. Agir sur soi pour savoir et pouvoir faire face à toutes les situations avec la langue, que ce soit pour apprendre seul chez soi ou pour apprendre avec quantité de natifs à l'étrangers. Agir sur son environnement pour qu'il nous soutienne dans nos efforts et garantisse nos progrès, au lieu de nous freiner. Ces outils sont des moyens concrets et EFFICACES d'agir!

Pour ces raisons, Le don des langues a pour sous-titre "Les attitudes, stratégies et techniques pour réussir en langues vivantes". On couvre tout et on ne laisse rien au hasard. Le but a été d'écrire une sorte de bible sur l'appentissage des langues vivantes, qu'elle que soit la langue que vous visez.

Bien réussir en langues passe par deux grandes lignes : travailler sur soi pour partir dans de bonnes conditions et travailler sur son environnement et son "angle d'attaque" pour que les opportunités d'apprendre soient, non seulement partout, mais qu'elles soient à chaque fois enrichissantes.

Travailler sur soi, c'est, par exemple, débuter avec une attitude positive et ouverte, indispensable pour apprendre. On a tous pu apprendre notre langue natale et il existe des processus que l'on peut "réveiller" pour apprendre avec le même entousiasme qu'un enfant, par exemple. Apprendre une langue DOIT être ludique. Je vous explique comment revenir à cette notion de plaisir et de simplicité qui est — aussi — un gage d'efficacité.

Travailler sur soi, c'est aussi savoir comment fonctionne le langage — qu'elle que soit la langue — et comment notre cerveau l'aborde. C'est savoir penser dans la langue, quelque chose que l'on peut faire DES LES PREMIER JOURS pourvu de connaître la technique. C'est aussi savoir comment fonctionnent nos pensées, notre langage et la communication et comment maîtriser les trois à la fois. C'est quelque chose que l'on n'apprend pas (encore) à l'école et qui, pourtant, permet de réussir dans la vie — en langues vivantes mais aussi au-delà; maîtriser la communication et le langage est essentiel.

Travailler sur soi, ce sera aussi savoir comment aborder une nouvelle langue, savoir comment fonctionne le cerveau (ses limites pour mieux les contourner et aussi ses capacités les plus puissantes, pour les mettre à votre service). Ce sera savoir comment fonctionne la mémoire et ce qui permet de mémoriser de manière solide, au lieu de tout oublier et de devoir refaire la même chose trente fois.

Vous apprendrez beaucoup de choses qui vous permettent non seulement de mieux vous connaître mais de mieux apprendre en général et les langues en particulier.

Travailler sur son environnement et sur son "angle d'attaque", c'est aller plus loin et dans le détail pour MAITRISER la manière dont vous apprenez. Par exemple, si vous laissez au hasard le choix du vocabulaire que vous apprenez en premier, cela revient à laisser au hasard aussi la réponse à la question : allez-vous réussir à apprendre et parler cette langue ou non?

Certains choix de départ ont des répercussions sur le long terme et il est important de bien choisir, de savoir ce que l'on fait. Cela évite d'avoir à réinventer la roue et d'avoir à tout tester par vous-mêmes.

Il y a des moyens de débuter qui FONCTIONNENT et d'autres qui sont voués à l'échec. Alors, choisissons ce qui fonctionne, sans perdre de temps — sans perdre des années — et, surtout, sans courir le risque d'abandonner ou de se décourager. Les questions auxquelles il faut trouver réponse sont : comment distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas? Comment s'immerger dans la langue? Quelles méthodes et moyens sont efficaces pour pratiquer?

Ce sont des moyens de bien débuter, excellents pour une vraie nouvelle langue et, aussi, de nouveaux moyens d'enrichir sa pratique de la langue, que vous soyez dans le pays ou dans votre pays de naissance. Il s'agit de trouver comment faire face à l'inconnu, comment décomposer une langue complexe en éléments simples et digestes, comment se servir de sa langue natale pour mieux apprendre une nouvelle langue (au lieu qu'elle interfère)... §Il s'agit de comment avoir le déclic de penser dans la langue, de comment améliorer sa communication.

La réponse à toutes ces questions, et bien d'autres, vous permet de ne plus jamais vous sentir seul ou démuni face à la langue que vous apprenez.

Vous désirez apprendre une langue aujourd'hui et notre époque est sans doute la MEILLEURE pour apprendre une langue. Toutes les connaissances et les moyens sont aujourd'hui disponibles pour réussir à parler d'autres langues que sa langue natale. Tout est question d'approche et d'avoir des solutions utilisables, plutôt que de laisser faire le hasard.

Image du livre Le don des langues

Les secrets pour développer son don pour les langues vivantes

Voici un aperçu de ce que vous allez apprendre à faire dans Le don des langues.

  • Vous débarasser de vos a priori négatifs sur les langues (p.34) — ou comment repartir sur une base saine dans la langue que vous voulez apprendre
  • Adopter un regard constructif sur les langues vivantes (p.35)
  • Visualiser le sens des mots (p.38) — ou comment créer une image forte pour mieux comprendre et/ou mémoriser
  • Utiliser vos 5 sens pour mieux gérer le langage (p.39) — à vrai dire, il y en a même plus que 5
  • Comprendre à quoi sert vraiment le langage (p.43)
  • La différence entre nos pensées et notre langage (p.44) — distinguer les deux est LE secret pour passer facilement d'une langue à une autre
  • Comment analyser la valeur ou les fruits de votre communication (p.49)
  • Un modèle efficace pour communiquer, quelle que soit la langue (p.50)
  • A quoi sert vraiment la phonétique (p.56)
  • De quoi est vraiment composé le vocabulaire (p.57)
  • Comment aborder la grammaire POUR PARLER une langue (p.58) — SANS pertes de temps ni de motivation
  • Pourquoi la plupart des règles de grammaire ne servent à rien (p.60)
  • Une approche plus efficace que la grammaire pour trouver ses mots et savoir quoi dire (p.61)
  • Comment aborder l'étude les langues (p.63) — ou comment partir de choses simples et les combiner en quelque chose de puissant
  • Comment se développe naturellement le langage (p.77)
  • Les 4 stades du langage et l'ordre dans lequel les aborder (p.78) — on passe tous par là mais faire les choses dans le désordre est responsable de la plupart des problèmes qu'ont les gens à l'oral
  • Le développement normal du langage et comment s'en servir à l'âge adulte (p.80 et 83)
  • Choisir dans quelle langue on veut parler et penser par défaut (p.88)
  • Les pièges à éviter lorsque l'on se sert de textes pour apprendre la langue (p.93)
  • Un système de suivi de vos progrès (p.96)
  • Comment basculer entre deux langues vivantes au quotidien (p.97)
  • Un bon modèle sur le fonctionnement du cerveau (p.99) — ce modèle vous suivra sûrement toute votre vie tellement il est vrai et juste
  • Le rôle des émotions pour la mémoire (p.102)
  • Comment renforcer ce que l'on veut apprendre/mémoriser (p.103)
  • De quoi a besoin le cerveau pour être en forme (p.104)
  • Optimiser votre mémoire pour les langues vivantes (p.107)
  • Comment TOUT mémoriser (p.114) — un principe simple mais négligé responsable de tout ce que vous avez mémorisé et de tout ce que vous mémoriserez dans votre vie
  • Le rôle des 5 sens pour la mémoire (p.116)
  • Une limite du cerveau humain (p.117) — la connaître permet de la contourner et de résoudre la majorité des problèmes de concentration, d'apprentissage et de mémorisation
  • Une "loi" d'un vieil économiste italien qui permet de faire le tri dans ce qu'il y a d'important et de moins important en vocabulaire (p.131)
  • La vraie définition de l'immersion en langues vivantes (p.138) — et ce n'est pas juste une question de s'expatrier/ne pas d'expatrier
  • Les trois passages par lesquels on passe lorsque l'on apprend (p.141) — ou comment passer de "ignorer" à "maîtriser" un mot, une phrase ou une expression
  • Une analyse de votre point de départ dans votre nouvelle langue (p.145)
  • Apprendre de chez soi ou à l’étranger : comment tirer meilleur parti des deux situations (p.147)
  • Les pièges et avantages des cours de langues, particuliers ou collectifs, et des méthodes de langue (p.150)
  • Comment décomposer les mots pour tout rendre plus simple et plus facilement mémorisable (p.157) — c'est LA meilleure trousse à outils pour être à l'aise avec toutes les langues
  • Comment utiliser son intuition pour deviner le sens de mots inconnus (p.164)
  • Comment analyser votre nouvelle langue (p.167) — à lui seul, ce petit exercice vous fera économiser DES DIZAINES d'heures de cours et réduira pour beaucoup votre besoin de faire des efforts pour comprendre
  • Comment utiliser vos connaissances existantes pour rendre la nouvelle langue plus facile (p.169)
  • Comment éviter de confondre des mots proches (p.172)
  • L'équilibre entre la théorie et la pratique (p.173)
  • Comment économiser son énergie pour apprendre (p.174) — totalement contre-intuitif, cette habitude vous épargne de trouver les langues "fatiguantes"
  • Comment gérer vos efforts (p.177)
  • Un principe SIMPLE MAIS PUISSANT que tout le monde peut utiliser pour augmenter ses temps de pratique (p.178) — c'est une des raisons les plus simples pour lesquelles certains sont "doués en langues" et d'autres non
  • Comment penser dans votre nouvelle langue sans traduire (p.179)
  • Quand et comment traduire (p.180)
  • Une fiche pour contrôler votre manière d'apprendre et qu'elle soit efficace (p.184)
  • Comment bien observer la langue pour parler de manière très naturelle (p.185)
  • Comment travailler la phonétique (p.187)
  • Comment abandonner le français (ou votre langue natale) et rester à l'aise (p.189)
  • Des astuces pour faire de l'humour dans la langue (p.191) — et cela, dès vos débuts!
  • Les meilleurs contenus pour baigner dans la langue (p.196)
  • Comment et où se faire des amis natifs (p.197)
  • LE piège à éviter lorsque l'on voyage (p.199)
  • Comment profiter des natifs pour mieux comprendre ET enrichir votre niveau de langue (p.200)
  • A quoi faire attention pour pouvoir parler de la langue AVEC les natifs (p.203) — des conseils simples qui vous économiseront de nombreuses heures de cours, en temps comme en argent
  • Comment généraliser pour vérifier que l'on a compris (p.205)
  • Bien utiliser le(s) dictionnaire(s) pour apprendre la langue, en fonction de son niveau (p.207)
  • Comment faire du temps un allié pour non seulement réussir à parler la langue mais le faire sur un laps de temps court (p.210) — en MOIS, pas en années
  • Le rôle ultra-important de votre environnement dans votre développement et apprentissage (p.218) — indispensable en langues mais aussi très utile dans tous les domaines
  • Les modifications simples à apporter à votre environnement pour qu'il vous SOUTIENNE dans vos progrès (p.222)
  • Comment trouver et même inventer du temps libre pour pratiquer la langue (p.225)
  • L'objectif à viser lorsque vous apprenez une langue (p.227) — un indice : ce n'est pas d'être parfait, c'est plus intelligent que cela
  • Un phénomène étrange de la psychologie qui amène chacun à soit PERDRE, soit OPTIMISER son temps (p.228)
  • Une fiche pour vous organiser et passer à l'action (p.232)

Pas surprenant après cela que Le don des langues permette vraiment de prendre un nouveau départ en langues vivantes!

Image du livre Le don des langues

Cliquez sur les images ci-dessous pour lire des extraits :

Pour le prix d'un cours particuliers, vous avez un accès rapide à une mine d'or : de nombreux outils pour apprendre une langue efficacement, quelle qu'elle soit, et en respectant la nature humaine, les capacités de chacun et votre style d'apprentissage personnel.

Le don des langues est en vente au prix de seulement 22,50 euros.

Après plusieurs années en vente, parce que BilingueAnglais.com a grandi et que vous êtes toujours de plus en plus nombreux à utiliser nos produits, Le don des langues est maintenant en vente au prix de seulement 19,97 euros.

C'est un investissement qui vous fera gagner des années de progrès sur la langue que vous étudiez, qu'il s'agisse de l'anglais ou d'une autre langue. Cet investissement vous accompagnera durant des années et, si vous apprenez plusieurs langues (ce que vous risquez fort d'avoir envie de faire lorsque vous aurez fini ce livre!), c'est encore plus vrai.

J'ai toujours offert une solide garantie avec mes produits depuis que j'ai commencé à publier, en 2007. La voici...

Votre achat est garanti sans risque. Essayez Le don des langues pendant 30 jours. Si vous n'êtes pas totalement enthousiasmé par le livre, je ne veux pas de votre argent. Ecrivez-moi simplement sous 30 jours après votre achat et j'effectuerai rapidement votre remboursement.

Mon point de vue en la matière, en tant qu'entrepreneur, est que c'est à l'entreprise de prendre les risques à sa charge, pas au client.

Prends les devant et étudie ce livre pendant 30 jours. C'est totalement sans risque.

Tu n'aimes pas? Alors contacte-moi tout simplement sous 30 jours. Je te rembourse immédiatement ton argent. Pas de souci. Pas de rancoeur. On part tous les deux contents.

La dernière chose que je veux c'est de ton argent si tu es mécontent. Si tu ne veux pas du cours pour une raison quelconque alors, le plus tôt je te rembourse, le mieux ce sera pour tous les deux.

Alors, en avant, commande ton exemplaire...

Oui, Fabien! Je veux développer mon don pour les langues vivantes! Envois-moi mon exemplaire de Le don des langues MAINTENANT!

Commander est très simple.

Clique sur le bouton ci-dessous pour commander par carte bancaire sur le site sécurisé :