Cher lecteur - Evite l'embarras à l'oral

Cher lecteur - Evite l'embarras à l'oral

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription
sur bilingueanglais.com Si vous souhaitez
ne plus recevoir ce courrier, cliquez sur le lien
en toute fin de page pour vous désinscrire. Merci.
--------------------------------------------------

Hello Cher lecteur,

Imagine que tu es à l'étranger, à Londres par exemple, et que tu dois demander ton chemin à quelqu'un dans la rue. Peut-être que c'est ta première fois à l'étranger seul et tu ne peux compter que sur toi pour te débrouiller. Les gens ne parlent pas français et c'est le moment ou jamais de PARLER ANGLAIS... En bref : tu n'as pas le choix, tu dois te faire comprendre en anglais!

C'est le genre de situations que beaucoup redoutent. Personne ne veut se sentir MAL A l'AISE à l'oral en anglais. Il y a diverses raisons pour lesquelles les gens stressent ou perdent leur confiance à l'oral. Je voudrais t'en citer quelques unes et la manière de résoudre le problème.


1. Le manque de confiance en soi

Le meilleur moyen d'avoir confiance en soi à l'oral, en anglais, c'est d'avoir un stock de "munitions" à utiliser. En somme, il s'agit d'avoir travaillé des phrases que l'on peut utiliser à l'oral dans les situations qui nous arrangent. Avec la pratique, on les sort sans avoir besoin de réfléchir.

Par exemple, si tu veux te faire des amis en anglais, fais une liste des sujets qui te plaisent et qui leur plaisent et entraîne-toi à parler sur le sujet. Tu peux le faire en prenant de quoi écrire : note ce dont tu aimes déjà parler en français lorsque tu fais de bonnes rencontres ou lorsque tu voyages. Apprends à le dire en anglais. Sers-toi des outils disponibles (dictionnaires, techniques de mes livres, prof particulier) pour vérifier que ce que tu écris est correct et apprendre le prononcer correctement.

La confiance en soi, c'est le fait de CROIRE que l'on est capable de faire ce que l'on va faire. S'entraîner, "simuler" en se mettant en situation et autres préparations aident tous à gagner en confiance. L'autre aspect de la confiance en soi, c'est aussi d'être bien dans sa peau. Pour cela, le meilleur moyen est de faire ce que l'on aime. Apprends à parler de tes passions en anglais et tu développeras ces deux aspects de la confiance en soi : la compétence et le plaisir.


2. Avoir honte de son accent, d'être à court de mots ou de ne pas comprendre

Apprends le fonctionnement de l'anglais à l'oral. Ses sons, sa musique, bref : sa phonétique! Je prépare une solution autour de ce problème et je t'en parlerai bientôt davantage. Les francophones ont souvent vraiment honte d'avoir un accent à couper au couteau, pas parce qu'un accent est laid (c'est souvent séduisant) mais tout simplement parce qu'un accent, lorsqu'il est trop fort, rend la personne incompréhensible!! La solution à cela est simple : savoir quels sons utilise l'anglais et apprendre à les reconnaître avant d'apprendre à les reproduire. Respecter l'accentuation et le rythme propres à l'anglais aidera aussi énormément et évite de "fatiguer" ses interlocuteurs. On en reparle.

Pour trouver ses mots, il s'agit de s'entraîner à s'exprimer. Il y a deux types de communication en anglais : réceptive et productive. On les appelle généralement "passive" et "active" mais ce sont de mauvaises étiquettes. Dans les deux cas, on est actif! Il s'agit simplement de comprendre que, dans un cas, on cherche juste à comprendre le sens, tandis que, dans l'autre cas, on cherche davantage à être directif et à mener la communication.

On peut avoir un très bon niveau de compréhension et ne toujours pas trouver ses mots. Dans ce cas-là, la solution est de s'entraîner à mener soi-même des conversations. On peut rapidement transformer ses capacités réceptives en capacités productives. Le moyen le plus rapide pour cela est en fait Internet : écrivez et discutez en ligne. Commencez par l'écrit, allez-y à votre rythme (vous avez droit à toutes les aides possibles, il n'y a pas de "triche", ce n'est pas un examen!). Rapidement ensuite, rencontrez du monde ou discutez sur Skype, pour aussi avoir l'habitude d'avoir les mots en bouche, pas juste au bout des doigts.

Apprenez aussi à vérifier que l'autre personne vous a bien compris. Communiquer, ce n'est pas juste parler ou écouter, c'est aussi s'accorder l'un sur l'autre avec son partenaire. Pour plus d'infos sur le sujet, voyez mon livre Le don des langues bilingueanglais.com/le-don-des-langues/ qui est vraiment la bible en la matière.


3. Se sentir démuni, pas prêt à parler

Enfin, pour se sentir prêt à parler, le meilleur moyen est de se "tester" sur divers contenus. Les langues peuvent et sans doute DOIVENT s'apprendre et se pratiquer de diverses manières... Pour vous sentir prêt, testez-vous, sans pression inutile, en essayant de regarder et d'écouter des contenus en version originale NON sous-titrée. Vous verrez où vous en êtes.

Si vous ne vous sentez pas prêt à parler malgré cela, voyez que, lorsque l'on commence, on fait toujours forcément simple. Avant de parler correctement, un enfant parle de manière basique, puis avec des erreurs, puis avec un vocabulaire limité... Il vaut mieux parler comme un enfant de 4 ans que de ne pas parler du tout. Si vous voulez viser plus haut avant de vous lancer, prenez simplement soin de bien comprendre que la perfection n'est pas de ce monde. En revanche, PRATIQUER fait toujours progresser, aussi bien niveau compétences (on apprend des choses) que niveau motivation (les rencontres motivent à en apprendre toujours plus!).

Pour briller à l'oral, quel que soit votre niveau, faites la liste de ce que vous voulez dire, de comment vous voulez le dire et apprenez à vous détendre.

A bientôt,
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert