Réussir en anglais

Le plus dur, c'est pas la chute, c'est l’atterrissage.

Pour réussir en anglais, il ne faut pas toujours ajouter des choses, il faut souvent en retirer.

Qu'est-ce que vous faites lorsque vous ne faites pas ce que vous devriez être en train de faire ? A quoi dites-vous « oui » qui vous fait automatiquement dire « non » au succès en anglais ?

Certaines de ces activités seront plus faciles à abandonner que d'autres mais ça vaut le coup d'essayer.

1. Arrêtez la télé

Allumer la télé, c'est la solution de facilité. Zapper est bêtement addictif et nous rend passifs, spectateurs de nos vies. Chaque minute devant le petit écran, c'est 60 secondes de perdues quand vous auriez pu, à la place, vous accomplir.

L'ironie est que regarder des programmes télé en anglais, choisis et sans pub, permet de transformer une perte de temps phénoménale en moment d'anglais intelligent.

2. Arrêtez Facebook

Facebook, c'est la nouvelle télévision, qui exploite notre besoin de contact humain et nos données personnelles.

Sauf qu'au lieu de vous offrir l'opportunité d'une pause pipi, la pub fusionne avec votre fil. Et au lieu de comprendre qu'il est temps d'aller vous coucher parce que c'est l'heure de Très chasse, très pêche, vous faites défiler sans cesse la lumière bleue, gâchant la qualité de votre sommeil.

Récupérer ce temps perdu vous permettra d'apprendre l'anglais et plus.

Vos amis, vous pouvez les voir en vrai. Quant aux nouvelles rencontres, vous pouvez les trouver sur Meetup.

3. Arrêtez les relations toxiques

La critique est facile, l'art et difficile. Se moquer des français qui parlent anglais est facile mais parler mieux qu'eux est difficile.

Les personnes qui insistent à vous dire que vous allez échouer en anglais – alors qu'elles n'essaient jamais rien ! – ne méritent pas votre amitié.

C'est toujours un choix difficile mais tolérer leurs remarques assassines c'est leur accorder une considération qu'ils n'ont pas pour vous. Si vous avez autour de vous des personnes qui sapent votre moral et pompent, comme des sangsues, l'énergie que vous insufflez à vos projets, laissez-les partir. Eloignez-vous d'eux.

Cela fera de la place pour de meilleurs amis et relations, en français comme en anglais.

4. Arrêtez les autres langues

Pour progresser en anglais, ne faites que de l'anglais.

Vous voulez faire un peu d'allemand et un peu d'espagnol en plus ? Quoi, devenir bilingue en anglais n'est pas assez compliqué ?! Arrêtez de faire un peu de tout et de ne récolter que trois fois rien. Donnez tout ce que vous avez sur l'anglais et récoltez tout ce dont vous êtes capable. Plus d'excuses.

Il y aura toujours du temps pour de nouvelles langues après l'anglais – et elles seront devenues plus faciles.

5. Arrêtez de gaspiller votre argent

Vous n'avez pas besoin de ce café à 6 euros pour démarrer votre journée. Notre ego et la pub jouent contre nous pour nous faire gaspiller notre argent durement gagné.

Restez vigilant avant de dépenser. Minimisez le gaspillage. Investissez en vous.

Cet argent épargné vous permettra de partir plus loin, plus longtemps et de faire des choses qui ont plus de sens.

6. Arrêtez de lire sans la prononciation

L'anglais ne se prononce pas comme il s'écrit et ne s'écrit pas comme il se prononce.

Lire en anglais en s'imaginant la prononciation au lieu de la connaître donne un accent français incompréhensible.

Etudiez les bases de la phonétique anglaise, vérifiez la prononciation des mots anglais et apprenez avec vos oreilles. Le monde de l'anglais parlé s'ouvrira alors à vous.

7. Arrêtez le français

Le français vous empêche d'exprimer votre plein potentiel en langues.

Arrêtez le français et lâchez les amarres. Faites de l'anglais partout et tout le temps, peu importe votre niveau.

A l'étranger, fuyez les francophones comme la peste. En France, arrêtez le français partout où c'est possible, à commencer par vos pensées.

Ces périodes sans langue française maintiendront votre besoin de vous exprimer et de consommer de l'information… mais vous serez obligé de les assouvir en anglais.

Pour savoir dire oui, il faut savoir dire non.

A vous d'agir

Si vous voulez améliorer votre anglais et vous libérer à l'oral, jetez un œil à mon guide intitulé : L'anglais naturellement.

Cliquez ici pour obtenir le guide tout de suite !

One last thing…

Si cet article vous a plu, cliquez sur les boutons de partage ci-dessous pour que d'autres personnes puisse le lire et en profiter grâce à vous.


Remerciements. Le format de cet article est inspiré d'un article en anglais sur Medium, intitulé 13 Things You Should Give Up If You Want To Be Successful.

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on 7 choses que vous feriez mieux d'arrêter si vous voulez réussir en anglais.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

  1. It really a very interesting article, I want to thank you for this amazing information.
    It is very important to speak English and to hear the pronuonciation of each word.

  2. Bonjour Fabien,
    Tu as parfaitement raison et cet article est criant de vérité !!! "y a plus qu'à" comme on dit !
    Tu es le type parfait du travailleur acharné et ça paie !!! reste plus qu'à suivre ton exemple...
    Très bonne journée
    Murielle

  3. Bonjour Fabien,
    Excellent article, comme d'habitude. On se retrouve tous dans une ou plusieurs choses à ne plus faire...
    Personnellement, je me suis surtout dispersé en apprenant plusieurs langues comme tu le sais, et je progresse lentement dans toutes ces langues.
    Je vais me recentrer sur l'anglais, et je reprendrai ensuite l'étude d'autres langues, une par une...
    Au plaisir de te lire...
    Pascal


Musique, maestro !

Apprendre l'anglais en chanson

Apprendre l'anglais en chanson (couverture)

La musique adoucit les mœurs… mais aussi les cours d'anglais !

Les francophones bons en anglais le sont souvent parce qu'ils ont eux la chance de tomber dans la musique anglaise et d'être curieux de comprendre le sens des paroles. Au lieu de laisser faire le hasard, apprenez vous aussi à utiliser la musique et les chansons en anglais pour bien progresser, avec plaisir, grâce à ma méthode.

Mon histoire

The doors - Break On Through ( To The Other Side )

Break on through to the other side…

C'est certainement avec ces paroles, qui ont donné leur titre à une chanson du groupe rock The Doors, que j'ai commencé à « parler anglais ». Une chanson entraînante et la curiosité de savoir ce que signifiaient ces paroles, que je chantonnais sans pour autant les comprendre, ont été le début agréable de mes progrès en anglais.

Par chance, il s'avérait que j'avais chez moi l'ensemble des textes et paroles du leader des Doors, Jim Morrison, et que cet ouvrage avait l'intelligence d'être bilingue anglais-français. En face de chaque texte original, j'avais en parallèle une traduction en français qui respectait la mise en page du texte anglais.

Si je ne comprenais pas une des phrases de la chanson, il me suffisait alors de regarder dans ce livre pour ne pas forcément comprendre tout mot à mot mais pour, au moins, comprendre le sens de la phrase entière. Et c'est déjà cela parler anglais : comprendre l'idée de ce que l'on lit ou prononce.

Les avantages de cette approche ne s'arrêtaient pas là :

  • La prononciation ? Jim Morrison se chargeait de me l'illustrer chaque fois que j'écoutais la chanson.
  • L'orthographe ? Je n'étais pas là pour l'apprendre, je ne faisais que prendre du plaisir à chanter, avec plus ou moins de sérieux, des chansons d'un groupe qui me plaisait de plus en plus… mais, à force de voir et relire les paroles, ça rentrait aussi.
  • Le vocabulaire ? Je l'ai appris presque inconsciemment, sans peine et en me faisant plaisir. Quoi de plus naturel que de mémoriser du vocabulaire de cette manière : une chanson qu'on aime nous trotte dans la tête, on la fredonne… Et c'est alors, à chaque fois, l'occasion de répéter, ne serait-ce que mentalement, les paroles et de se rappeler de leur sens.

Professeurs d'anglais, rendez-vous service : demandez à vos meilleurs élèves ce qu'ils font pour avoir un niveau au-dessus de ce qu'on attend d'eux et, bien souvent, vous trouverez la musique à cette source.

Pour toutes ces raisons, à mon humble avis, apprendre l'anglais avec des chansons est la meilleure manière de se mettre ou remettre à l'anglais.

Apprendre l'anglais en musique permet de : gérer sa motivation, se faire plaisir et répéter régulièrement – tous les trois des piliers pour apprendre une langue.

Chansons pour apprendre l'anglais

Lorsque j'ai publié mon best-seller Comment devenir bilingue en anglais en 2007 (2269 exemplaires vendus), duquel cet article est adapté, j'étais limité par le format du livre. Aujourd'hui, j'aimerais me rattraper en profitant du format interactif du blog et du Web.

Je vous ai préparé une liste d'artistes et de chansons anglaises connues pour vous aider à appliquer la méthode.

Si vous êtes fan d'un artiste particulier, que vous désirez comprendre une chanson, puis, de fil en aiguille, TOUTES ses chansons… vous allez faire des progrès énormes. Promis-juré-craché !

Voici quelques liste de lectures :

(Pour les paroles, nous allons voir ça plus bas).

J'ai dû faire des choix… mais on aurait aussi pu citer The Doors, Jimi Hendrix, Led Zeppelin, U2, Muse, Nirvana, David Bowie, ABBA ou Rage Against The Machine. Le point commun entre ces artistes ? Ils ont tous des discographies riches, avec des chansons riches en paroles et une aura de groupe culte. C'est ce que je vous conseille pour vous prendre au jeu.

Les comédies musicales peuvent aussi vous permettre de faire de gros progrès. Quand j'avais 16 ans, je connaissais toutes les paroles de Hair par cœur et j'avais appris une tonne d'anglais grâce à ça – mon anglais était au poil !

Si vous avez un groupe dont vous êtes devenu fan et qui vous a fait faire de gros progrès en anglais, laissez un commentaire. Peut-être que d'autres lecteurs seront heureux de le découvrir aussi ?

Où trouver des paroles de chansons

Selon votre niveau, vous voudrez apprendre l'anglais avec des paroles de chansons, avec ou sans traduction.

Avec traduction

Où trouver des paroles de chansons avec traduction, pour vos artistes anglophones préférés ? Dans l'idéal, on voudrait un livre dans une édition bilingue où la mise en page est respectueuse du texte original, comme avec l'exemple du petit Jim.

Malheureusement, de tels ouvrages bilingues sont trop rares et, en l'absence d'édition bilingue pour votre artiste préféré, la meilleure solution sera de vous tourner vers le Web pour trouver paroles et traductions en français puis les imprimer.

Papier ou électronique ? L'avantage d'une version papier est qu'elle s'emporte partout. Vous pouvez aussi faire des copies, les annoter comme vous voulez et les plier dans votre poche. Les téléphones aussi s'emportent partout mais avec les distractions dues aux notifications et c'est évidemment plus dur d'annoter des paroles sur son tél.

De loin, le meilleur site de paroles de chansons en anglais avec traduction est Musixmatch : il vous affiche les paroles en anglais à gauche et, lorsqu'elle est disponible, la traduction en français à droite, en parallèle, aligné avec le texte original, dans une interface claire :

Capture d'écran de MusixMatch Capture d'écran de MusixMatch

Ça ne signifie pas que le site est parfait (la qualité des traduction varie ; le site contient beaucoup de pub) mais, avec traduction, je n'ai pas vu mieux.

Si jamais vous ne trouvez pas la chanson de votre choix (certaines chansons ne sont pas disponibles pour des raisons de droits d'auteur), faites une recherche sur Google pour le nom de la chanson + « traduction » et vous tomberez sans doute sur un des trois gros concurrents de Musixmatch (ils sont tous tout moche avec une tonne de pub ; le moins pire du lot est Lacoccinelle).

Soyez sûr d'utiliser Adblock pour enlever le déluge de pub sur ces sites.

En anglais

Il est très facile de trouver des sites Web ne proposant que les paroles en anglais. C'est vers ces sites que vous vous tournerez dès lors que votre niveau vous le permet car, même si cela peut paraître évident, il est important de garder en tête que plus vous êtes capable de gérer des contenus en anglais sans l'aide du français, mieux c'est.

Pour vous aider, voici le vocabulaire de la musique en anglais à connaître :

  • lyrics: paroles
    • Pour trouver les paroles d'une chanson en anglais, cherchez juste le titre de la chanson + le mot lyrics. Ex: who let the dog out lyrics.
  • song: chanson
  • track: piste ou morceau
  • LP (Long Playing): un disque 33 tours et, par extension, un album.

C'est mieux de chercher en anglais parce que les paroles seront plus souvent correctes.

Un site bien fichu est LyricWiki qui offre les paroles dans une interface claire et avec la vidéo YouTube.

Genius est aussi très bien puisqu'il offre des explications (en anglais) des paroles. Là aussi, l'interface est bien, agréable, avec l'audio de la chanson et une organisation par albums. Le site a commencé par des explications de paroles rap mais couvre depuis tous les styles de musique.

Automatiquement

Musixmatch, vu plus haut, offre de chouettes applis. Installez leur application pour ordinateur (OS X ou Windows) ou pour téléphone mobile (iOS, Android) pour afficher automatiquement les paroles lorsque vous jouez une chanson dans Spotify ou iTunes. Malheureusement, l'appli n'offre pas les traductions (qui sont pourtant sur leur site) et est limitée à Spotify et iTunes.

Si vous aimez écouter de la musique sur YouTube, utilisez le plugin Lyrics Here pour Firefox ou le plugin Musixmatch Lyrics pour Chrome. Ces extensions vous affichent automatiquement les paroles en anglais lorsque vous êtes sur YouTube.

YouTube: capture d'écran avec le plugin Lyrics Here Le plugin Lyrics Here dans Firefox

Dans Lyrics Here (Firefox), le bouton pour ré-ouvrir les paroles (si jamais vous fermez la fenêtre) se situe discrètement dans la barre d'adresse (uniquement quand vous êtes sur une vidéo YouTube). Dans Musixmatch Lyrics (Chrome) les paroles s'affichent sur la vidéo elle-même.

Autre option : si vous utilisez Shazam (app pour identifier le nom d'un morceau), cliquer sur un titre de chanson vous amène à une page avec plus de détails, y compris les paroles.

La méthode

Choisissez une chanson que vous aimez, d'un artiste que vous adorez/admirez/respectez. Préférez les artistes qui ont une discographie riche avec beaucoup de paroles. (Si vous êtes fan de psy trance electro-neurofunk drum & bass instrumental acoustique, il vous faudra mettre votre passion de côté !).

Si vous hésitez prenez juste une de mes suggestions vues ci-dessus.

Vous avez trouvé votre bonheur ? Bien ! Ouvrez l'audio et les paroles. Voyons maintenant la méthode et comment apprendre l'anglais en chanson.

Pour commencer

Le cœur de la méthode pour apprendre l'anglais grâce aux chansons est d'être CURIEUX !

Jusqu'où vous poussez votre curiosité dépendra de votre niveau d'anglais actuel. La méthode, dans les grandes lignes, est la même pour tous le monde :

MÉTHODE N°1

1. Ecoutez la chanson, sans le texte.

  • L'orthographe anglaise est une catastrophe et vous ne pouvez pas vous y fier. Donc commencez par écouter l'anglais.
  • Distinguez ce que vous pouvez : des mots isolés… puis des segments de phrase… puis des phrases entières.

2. Ecoutez de nouveau la chanson, cette fois-ci en suivant avec le texte.

  • Le but ici est que vous corrigiez le lien entre comment les mots s'écrivent et comment ils se prononcent VRAIMENT.
  • Le piège est que l'on a tendance a penser que le texte a raison et que l'audio a tort. C'est faux. L'anglais est parlé tel qu'il est parlé. L'orthographe est censée représenter le texte mais dans la pratique elle fait mal le travail.
  • Ré-apprenez à prononcer le texte, grâce aux paroles. Faites confiance aux paroles que vous écoutez.

3. Essayez de comprendre le sens des paroles.

  • Essayez de comprendre d'abord sans la traduction, en vous demandant ce que les paroles peuvent bien vouloir dire. C'est comme de jouer les détectives : vous essayez de deviner ce que le langage peut bien vouloir dire et c'est ÇA qui rend l'apprentissage des langues si addictif ! C'est comme un jeu.
  • Vérifiez ensuite la traduction pour voir si vous avez compris ; vous apprenez de nouveaux mots et expressions.

4. Répétez, répétez et répétez !

Prenez le temps d'appliquer la méthode sur une première chanson. Allez, hop hop hop ! C'est parti.

Conseil

Plutôt que de toujours consulter les paroles de chansons en anglais en ligne grâce à vos favoris, créez-vous une collection sur votre ordinateur.

Cela vous permet de mieux vous organiser, de virer la pub, d'éditer les paroles pour les corriger (mise en page, paroles ou traduction) et de les rassembler en un seul endroit. Faites cela dans des fichiers texte ou des fichiers Word mais faites-le ! En étant mieux organisé, vous perdez moins de temps et faites de l'anglais plus volontiers.

Je dois cette astuce à un guitariste célèbre et cela m'avait amené à faire de gros progrès à la guitare. Adapté aux langues, cela m'a aidé à en apprendre plusieurs.

Votre mission

Votre mission en tant qu'apprenant est de reprogrammer votre cerveau à voir le sens lorsque vous entendez ou lisez de l'anglais.

Ces comportements vont vous y aider :

  • Concentrez-vous plus sur le texte anglais que sur la traduction (passez-y plus de temps).
  • Face à un mot inconnu, après avoir essayé de comprendre son sens grâce au contexte :
    • Utilisez la traduction afin de comprendre le sens ;
    • Voyez comment vous vous représentez ce mot français mentalement (par exemple, pour un mot visuel, l'image que cela vous évoque).
    • Lorsque vous relisez le mot anglais, pensez à cette représentation (pas au mot français).

Apprendre l'anglais, c'est associer le mot anglais (prononcé ou lu) à sa représentation.

Un exemple :

Dans The Show Must Go On, Freddy Mercury chante My soul is painted like the wings of butterflies. Lorsque vous lisez ces paroles, essayez donc de vous imaginer une âme (pas forcément facile) et, surtout, de visualiser les ailes d'un papillon (plus facile). L'erreur à faire ici serait de lire « butterfly, butterfly, butterly… ça veut dire quoi butterfly » et de vous dire « papillon ». C'est naturel si vous faites ça comme ça au début (c'est spontané) et c'est utile pour vérifier si on a compris mais, à terme, votre but est de VOIR directement, mentalement, un papillon lorsque vous lisez ou entendez le mot butterfly.

Monarque (papillon), illustration Alors, tu la vois la butterfly ?!

Je parle de voir et de visuels car c'est le plus souvent ainsi que l'on se représente un mot ou une idée mais cela peut aussi être par une sensation ou un son ou tout autre sens. Le but du jeu est d'associer aux mots anglais des sens (idées, souvenirs, représentations, visuels, sensations, sons…), plutôt que de simples traductions. Penser au sens, à l'idée, est plus important que la traduction car c'est cela qui va nous permettre de penser en anglais directement.

(Penser en anglais n'est au final que se faire des films mentalement lorsque l'on utilise des mots anglais).

Voilà pour le cœur de la méthode. Si ce n'est pas clair, posez-moi une question dans les commentaires.

A long terme

Si vous avez joué le jeu et appliqué la méthode ci-dessus sur une chanson, vous avez déjà commencé à piocher un peu de vocabulaire, de manière beaucoup plus agréable que pendant des cours d'anglais classiques.

Malheureusement, une session de "travail" ne suffit pas.

En anglais, la régularité est clé !

  • Il faut environ 1 000 heures pour maîtriser l'anglais et ce n'est faisable que si vous faites des choses qui vous attirent (ou si vous y êtes obligé).
  • Mémoriser l'anglais nécessite de réviser. Comme dit le proverbe, Repetition is the mother of skill (« La répétition est la mère de l'apprentissage »).

Il est beaucoup plus facile d'apprendre l'anglais et de se mettre à aimer cela si on se met à en faire un peu régulièrement plutôt qu'en essayant d'en faire une tonne de temps à autre.

Se plonger dans l'anglais en commençant par baigner dans de la musique a pour principal avantage qu'un niveau élevé d'anglais n'est pas nécessaire pour y prendre plaisir. Un niveau débutant complet suffit à la seule condition de l'utiliser sur de la musique en anglais qui vous plaît (pour vous motiver).

Apprendre l'anglais en musique est donc une bonne option mais, pour réussir, on voudra en faire une habitude à long terme. Pour cela :

MÉTHODE N°2

1. Continuez à appliquer la méthode N°1 sur la chanson que vous avez vue pour la réviser et vous faire retenir à long terme ce que vous venez d'y découvrir.

  • Sans répétition, pas de mémoire à long terme. Sans mémoire à long terme, vous gaspillez votre temps.
  • Grosso modo, si vous révisez cinq jours de suite vous retenez ce que vous avez vu à long terme.

2. Continuez à écouter des chansons de votre artiste préféré.

  • Evitez de vous dégoûter d'une chanson en l'écoutant seule en boucle trop longtemps. Variez les plaisirs puis vous serez heureux de revenir à votre première chanson.
  • L'avantage qu'il y a à utiliser toujours le même artiste est que vous vous habituez à son accent et sa prononciation. En plus, cela vous le rend familier (et donc rend les paroles et l'anglais même familiers – ce qui évite d'avoir peur de l'anglais).
  • Quand vous écoutez une chanson, essayez de vous représenter le sens des paroles, comme vu plus haut (idées, souvenirs, représentations, visuels, sensations, sons…) pour renforcer votre association entre les sons (les mots prononcés) et le sens (le message communiqué). Votre imagination est votre allié.

3. Utilisez régulièrement la méthode N°1 sur de nouvelles chansons de l'artiste.

  • Soyez curieux d'enfin découvrir le sens des paroles.
  • Niveau quantité, cela variera selon vos disponibilité. Dix chansons par jours, 1 chanson par jour, quelques chansons dans la semaine, une seule longue chanson par semaine… A vous de voir et d'être honnête. A quel point désirez-vous apprendre l'anglais ?
  • Développez si possible votre curiosité et votre envie d'en savoir toujours plus. Par exemple, écoutez des interviews de l'artiste.

4. Profitez de vos moments perdus pour faire de l'anglais.

  • Sur vos temps morts : de la musique pendant vos temps de transports ; vérifier les paroles quand vous faites la queue quelque part ; chanter sous la douche !…
  • Sur les activités qui supportent le multi-tâche : sport ; cuisine ; tâches de ménage…
  • Votre niveau d'attention ne sera pas le même que sur vos moments consacrés 100% à l'anglais mais cela vous permet de réviser tout au long de la journée et de vous créer une bulle d'immersion en anglais. C'est puissant.

Si vous faites bien les choses, les paroles vont commencer à vous trotter en tête et c'est déjà ça de penser en anglais.

Signe au mur: you are what you listen to Vous êtes ce que vous écoutez…

Je vous recommande de travailler par périodes. Peut-être que vous aurez votre période Queen… Puis plus tard une période Led Zeppelin ou Michael Jackson ou autre. En travaillant ainsi, vous êtes dans le plaisir de la répétition (à la base de la musique) et vous vous créez de bons souvenirs en anglais.

Si vous avez de sales souvenirs de l'anglais à l'école, apprendre l'anglais en chanson peut vous débloquer en changeant votre rapport avec l'anglais. La musique vous permet de cultiver le plaisir et de mettre de côté tout ce qui a pu vous dégoûter de l'anglais.

Bosser ainsi, par groupe/période, vous permet d'être suffisamment sérieux dans votre travail. Connaître toutes les paroles d'un artiste est certes agréable… mais c'est aussi, soyons honnêtes, du travail. La beauté de l'apprentissage de l'anglais grâce aux chansons est de vous faire progresser en anglais sans avoir l'impression de travailler.

Tout ceci ne sont bien sûr que mes recommandations… mais je m'en suis servi avec succès pour apprendre l'anglais, le hongrois et le russe et maintenir un niveau en espagnol. Les langues où je suis le plus fort sont aussi celles où j'ai utilisé les chansons le plus.

Si vous avez un type de personnalité qui vous a amené à employer les chansons en anglais différemment et avec succès, partagez votre histoire dans les comm'.

Questions-réponses

Une sélection de questions que je reçois souvent sur le thème de comment apprendre l'anglais grâce aux chansons, depuis 2007.

J'ai une voix de casserole.

Je chantais aussi avec une voix de casserole quand j'avais 16 ans. J'étais incapable d'accorder une guitare ou de reconnaître les notes de musique. Mais, vous savez quoi ? C'est en s'entraînant que l'on devient meilleur, en forgeant que l'on devient forgeron, en bilinguisant que l'on devient bilingue ! Depuis, par la pratique, j'ai appris à jouer de la guitare, à chanter en même temps, et c'est même comme ça que j'ai rencontré ma femme ! Tout s'apprend.

Et si vous ne voulez pas chanter, vous n'êtes pas obligé. Vous apprendrez tout de même une tonne de vocabulaire et comprendrez beaucoup de choses sur l'anglais parlé en lisant les paroles.

Est-ce que je dois comprendre tous les mots de la chanson ?

A long terme, oui, bien sûr. Seulement, quand on apprend, il faut ménager la difficulté et la motivation :

  • Trop dur et vous abandonnez (vous échouez).
  • Trop facile et vous n'avancez pas (perte de temps).
  • Et si vous êtes trop complaisant (vous laissez passer plein de mots que vous ne comprenez pas), vous serez dans l'illusion d'apprendre.

Il n'y a donc pas de réponse toute faite à cette question. C'est à vous de mesurer vos efforts pour toujours progresser sans jamais vous dégoûter.

Une bonne nouvelle : quand on travaille régulièrement l'anglais, on retombe souvent sur les mêmes mots et on a alors soit le plaisir de se rappeler ce qu'ils veulent dire (progrès visibles) ou bien la curiosité d'enfin regarder leur définition. C'est comme de retomber sur un vieil ami et c'est là que l'anglais commence à être un plaisir.

Comment être sûr de progresser avec cette méthode ?

Pour progresser en anglais avec les chansons, il ne suffit pas d'écouter de la musique !

Votre succès avec les chansons est proportionnel à une action simple : à quelle fréquence vérifiez-vous les paroles d'une chanson ?

Plus vous vérifiez souvent, régulièrement, plus votre oreille s'ouvrira et mieux votre cerveau mémorisera. Vous voulez en faire une habitude – et pas juste sur les paroles de chanson mais sur l'anglais en général.

C'est trop dur ! Je ne comprends rien !

Si vous avez un niveau avancé (Pour avoir un niveau avancé) vous voudrez tout comprendre.

Mais quand vous débutez, réduisez les quantités pour atteindre cet équilibre agréable entre difficulté et plaisir. Par exemple, visez comme objectif de comprendre et chanter tous les refrains.

En étant régulier, vous pouvez vous surprendre à découvrir que vous progressez d'une semaine à l'autre, voir d'un jour à l'autre. Apprendre une langue est un travail organique et, si vous fournissez les efforts, votre corps va s'adapter (votre cerveau va s'améliorer et « ouvrir vos oreilles » ; les muscles de votre bouche vont s'adapter à la prononciation anglaise).

Je n'aime pas les chansons

La musique en anglais un moyen (agréable) parmi d'autres. Est-ce que vous avez essayé sérieusement ? Essayez et donnez La chance Aux chansons avant d'abandonner.

Si vous avez vraiment essayé et que ce n'est vraiment pas pour vous, trouvez quelque chose d'autre à votre goût. Apprendre l'anglais en chanson est une option intéressante, pas une obligation.

Est-ce que je ne vais pas apprendre du mauvais anglais avec ça ?

Les chansons, comme la littérature, viennent dans plusieurs genres. Ça va de l'ambiance fleur bleue au porno, du plus sophistiqué au plus cru et du plus formel au plus détendu. Donc si vous vous posez la question (qui est à la base une bonne question : comment distinguer le niveau ou registre de langue en anglais), posez-la vous sur tous les contenus, pas juste sur les chansons.

Si vous écoutez du rap, il y aura plus d'argot et de gros mots que dans le générique des Teletubbies. Le bon sens devrait suffire à le comprendre.

Vérifiez le sens et le registre des paroles que vous écoutez. N'importe quel dictionnaire digne de ce nom indique le registre du mot (vulgaire, tabou, etc… s'il n'y a rien de mentionné c'est que c'est un mot neutre).

Ou sinon, ça risque de se terminer comme ça :

Banned commercials - (Wanna learn English) i wanna fuck you in the ass

Quand on ne comprend pas les paroles
de chansons en anglais à la radio…

Beaucoup de chansons contiennent des mots d'argot ou des contractions qui se disent mais ne s'écrivent pas. Ce n'est pas un luxe de les connaître car les natifs les utilisent au quotidien dans l'anglais parlé. (Pour les mots vulgaires, c'est différent. C'est généralement bien de les comprendre mais de ne pas les utiliser).

Pour conclure, les chansons en anglais sont aussi bien qu'un autre type de contenus mais beaucoup plus accessibles.

Je ne comprends pas ce que tu veux dire par ton idée de sens-son.

Un mot n'est au final rien qu'une étiquette qui nous fait associer un son (à l'oral) ou des lettres (à l'écrit) à une représentation. En l'absence de télépathie, c'est ce que l'on a inventé de mieux pour communiquer !

Si vous entendez le nom de votre meilleur ami, vous allez visualiser sa tête et vous sentir bien, par exemple. Si je vous dis le mot « caca », vous allez faire une mine de dégoût (ou rigoler), par exemple.

Ou bien comme Shakespeare l'a dit, de manière un soupçon plus poétique : A rose by any other name would smell as sweet (« Ce que nous nommons rose sous tout autre nom sentirait aussi bon »).

Le but, en apprenant l'anglais, est de vous créer de nouvelles associations entre de nouveaux mots et des représentations que vous avez déjà. C'est tout.

Est-ce mauvais de traduire ?

Non, pas en soi. La traduction est un excellent outil car la traduction permet d'être précis et de vérifier si l'on a bien compris.

Ce qui est mauvais, c'est de traduire tout le temps lorsque l'on veut parler car c'est bien trop lent. A la place, on veut penser directement en anglais (la réponse à la question précédente aide à cela).

Ça semble trop beau pour être vrai. ou Est-ce que l'on peut apprendre tout l'anglais grâce aux chansons ?

Voici les limites et inconvénients de l'apprentissage de l'anglais grâce aux chansons :

  • La prosodie (= l'intonation + le rythme) n'est pas naturelle. La hauteur de la voix évolue pour coller avec la musique, ce qui signifie que la hauteur de la voix normalement présente dans l'anglais parlé ne s'entend pas ou s'entend mal dans les paroles de chanson. Certains mots sont rallongés pour coller avec le rythme.
  • Les paroles sont souvent floues, parfois décousues. Le but des auteurs est que les paroles « sonnent » bien, plutôt qu'elles aient du sens (comme en poésie).
  • L'instrumentation empêche parfois de bien entendre.
  • La communication est à sens unique. Pas de dialogue, pas d'interlocuteur, pas de situations réelles.

En somme, l'anglais des chansons est un peu décalé par rapport à l'anglais réel. Ceci dit, les avantages (facilité à s'y mettre et à s'y tenir ; intérêt et attention des élèves supérieurs à la moyenne des cours d'anglais ; pratique de l'anglais oral et de la prise de parole) dépassent de loin les inconvénients. Apprendre l'anglais grâce aux chansons est, d'expérience, le meilleur tremplin pour attaquer l'anglais avec plaisir.

On peut s'en servir pendant des années et progresser avec.

Parents : amenez vos enfants à cette technique. La musique leur enseignera la prononciation et le vocabulaire et ils apprendront la grammaire à l'école (dont ils seront enfin curieux, afin de les aider à comprendre ce qu'ils n'ont pas compris seuls). Munis de l'envie d'apprendre puis de centaines – sinon de milliers ! – d'heures d'anglais derrière eux, ils sortiront du système scolaire bien équipés en anglais.

Conclusion

En suivant cette méthode pour apprendre l'anglais en chanson, vous avez probablement eu des doutes plus ou moins importants sur la prononciation de certains mots.

En le voyant écrit, vous pensez qu'un mot se prononce d'une certaine manière et, en écoutant la chanson, vous vous rendez compte que cela n'a rien à voir du tout ! Pire, vous avez peut-être eu du mal à distinguer les coupures entre les différents mots prononcés dans une même phrase, même en ayant le texte sous les yeux ! Rassurez-vous, tout cela n'est que temporaire.

La solution, si vous avez un doute sur la prononciation d'un mot ou d'une phrase, reste de faire confiance aux paroles chantées.

D'une part, en persistant avec les chansons, votre oreille (techniquement, votre cerveau) va s'adapter aux sons de l'anglais et réapprendre à lire et entendre correctement.

D'autre part, vous améliorerez votre prononciation du texte écrit dans le reste de ce blog (voir notamment la rubrique Phonétique anglaise).

En résumé :

  • Procurez-vous une chanson de votre groupe anglophone préféré.
  • Procurez-vous les paroles avec la traduction française, n'hésitez pas à les imprimer.
  • Décodez les paroles en vous concentrant sur leur sens : associez les mots anglais à l'image que vous évoque leur sens.
  • Répétez. Ecoutez, chantez ou faites les deux à la fois mais faites-vous en tout cas plaisir et continuez ainsi !
  • Vivez curieux et cherchez à comprendre le sens de toujours plus de paroles.

Comme disait mon prof de guitare : « la musique est un plaisir qui peut vous accompagner toute la vie. Que ça aille bien ou que ça aille mal, c'est toujours une source de joie ou de consolation. La musique nous aide à faire face au quotidien et enrichit nos vies ». De même pour les chansons en anglais, que vous chantiez à tue-tête ou discrètement, vous y trouverez toujours et une source de satisfaction et un moyen de travailler votre anglais intelligemment.

En avant la musique !

Voir aussi

Voici une sélection de liens pour aller plus loin et apprendre l'anglais en chanson :

  • Genius · Genius est un site d'explications de chansons (en anglais). Lisez les paroles et découvrez leur sens caché ou leur origine, sur des chansons rares ou connues, dans tous styles de musique. Excellent pour les niveaux intermédiaire et avancé.
  • LyricsTraining · Une webapp très sympa qui vous fait faire des dictées avec des chansons et plusieurs niveaux de difficulté.

Une sélection d'articles du blog qui contiennent de la musique :

  • Chansons sur l'alphabet anglais · Ecoutez l'alphabet en anglais en chanson et sa prononciation, dans divers genres (rap, rock…) et avec les paroles.
  • Les jours de la semaine en anglais en chanson · 12 chansons en anglais dans une playlist sur les jours de la semaine.
  • Modaux anglais · La grammaire anglaise est barbante mais la musique adoucit les meurs ! Cet article inclut une sélection de chansons en anglais pour pratiquer les modaux en musique.
  • ain't · Découvrez ce mot anglais controversé et pratiquez-le, avec une belle sélection de chansons et leurs paroles avec traduction.

Dans le même esprit, vous serez intéressé(e) par :

  • La formation d'anglais Click & Speak™ · Ma méthode d'anglais. J'ai appris l'anglais avec de la musique, des séries télé et des jeux vidéos. C'était très amusant mais cela prend du temps pour trouver les contenus et les traductions avec du vocabulaire à notre niveau. Dans Click & Speak™, je vous mâche le travail en vous donnant de chouettes contenus pour pratiquer l'anglais – inclut l'audio, la phonétique et une progression intelligente en vocabulaire et grammaire.
Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Apprendre l'anglais en chanson.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

  1. Moi, j'ai appris l'anglais en regardant des films en version originale anglaise avec sous-titres français. Rapidement, mon oreille s'est habituée et j'ai pu commencer à reconnaitre des mots et distinguer les constructions de phrases. Les sous-titres m'aidaient à comprendre ces mots dans le contexte. Mon vocabulaire s'est enrichi de mots vivants de l'anglais parlé. J'ai vite remarqué aussi que les sous-titres étaient parfois des adaptations et non une traduction littérale systématique. Cela m'a obligée à chercher à entendre ce que les acteurs disaient vraiment plutôt que de me fier uniquement aux sous-titres. Petit à petit, l'anglais est devenu plus familier et j'ai mémorisé plein de formules toutes faites qui sont utilisées dans la vie courante (surtout aux États-Unis bien sûr). Je n'ai jamais pris de cours (même à l'école!). Aujourd'hui, j'habite au Canada et je suis capable de me débrouiller pour communiquer avec mes amis anglophones. Merci pour votre site et vos conseils qui nous donnent envie d'aller plus loin!


Comment dire et écrire les années en anglais

Les années en anglais

Les années en anglais

Tout sur les années en anglais

Que vous désiriez souhaiter la bonne année pour 2018 ou écrire la date en toutes lettres, vous voudrez apprendre comment dire les années en anglais. La réponse en chiffres, en lettres et avec la bonne prononciation.

Comment dire 2017, 2018 et 2019 en anglais

Voyons comment dire l'année en cours en anglais :

L'année passée et l'année prochaine en anglais :

Comment écrire les années

Pour écrire l'année en anglais, il vous suffit de savoir comment écrire les milliers en anglais et comment former les nombres.

Ainsi :

Vous avez saisi le coup ?

Si vous avez un doute (sur la place de la virgule ou le trait d'union), utilisez ce petit outil en ligne qui va convertir le nombre en toutes lettres pour vous : Numbers to Words Converter.

Comment dire les années

Pour dire les années, vous avez trois grandes options :

  • Vous pouvez dire l'année comme elle s'écrit.
    • Exactement comme on vient de le voir dans la partie précédente. C'est la forme longue.
  • Vous pouvez dire l'année sous la forme de deux nombres :
    • Ainsi, 2018 peut aussi se dire "twenty eighteen" (mais cela ne s'écrit pas).
    • C'est plus facile et souvent plus rapide. Comparez : "nineteen ninety-nine" (4 syllabes) à one thousand, nine hundred ninety-nine (9 syllabes). L'anglais aime faire court.
    • Pour les années qui se terminent en double zéro, on dit hundred, ex.: 1900 se dit nineteen hundred.
    • Pour les années 2001-2009 (et idem pour les autres millénaires), on dit la seconde partie en mentionnant qu'il y a un zéro. Exemple : 2007 se dit "twenty oh seven" (le zéro en anglais se prononce souvent oh, comme la lettre O). On ne peut en effet pas dire twenty seven car on confondrait alors 2007 et 27. Pour ces années, la prononciation sous la forme « longue » est plus courante (car elle n'est pas vraiment plus longue et reste plus claire).
  • En anglais britannique, pour dire l'année, on rajoute and après le mot thousand (là où l'anglais américain se contente d'une virgule).
    • Ainsi, au pays de Mr. Bean, l'année 2018 se dit et s'écrit : two thousand and eighteen.
    • Dire l'année sous la forme de deux nombres se fait aussi (mais ne s'écrit pas).

Comment dire les années en anglais ??? J'ai le choix dans la date ?

La partie suivante vous donne toutes les années en anglais sur les dix dernières décennies, avec l'audio des deux prononciations possibles.

Les années…

Les années, c'est comme les anniversaires, il y en a une nouvelle tous les ans. Ça fait réfléchir, non ? (Non ? OK, peut-être pas).

Mais, quoiqu'il en soit, ça fait quand même beaucoup d'années !… comme nous allons le voir, ci-dessous, dans un petit voyage dans le temps. Préparez les kleenex, si vous êtes pris subitement de nostalgie pour ces années passées et qui ne reviendront plus…

Comment dire les années 2010

Ah, les années 2010… Justin Bieber dominait les ventes de singles, les téléphones Android rattrapaient les ventes d'iPhones… C'est comme si c'était hier (enfin, sauf pour le futur).

Une coupe de cheveux au poil ou Justin Bieber en 2009 D'un côté, la coupe de cheveux de Justin Bieber à la belle époque. De l'autre, un Playmobil. Faites-vous partie des 1,6738728% de la population capables de les distinguer ??

Comment dire les années 2000

Les années 2000… Deux avions se plantent dans un gratte-ciel, la croissance à vitesse grand-V d'Internet, un tsunami en Asie… Vraiment de tout et n'importe quoi !

Le bug de l'an 2000 (en anglais : millennium bug) a été évité mais saviez-vous qu'il existe aussi le Year 2038 problem ?

Comment dire les années 1990

Brandon, Brenda, Beverly Hills… Des téléphones cellulaires de la taille d'une boîte à chaussures… Voilà à quoi je pense quand je songe aux années 90.

Les années 1990 en anglais Et vous vous plaignez de la batterie de votre iPhone ?!

Comment dire les années 1980

Finis les vêtements cool ! Un complot interplanétaire s'est mis d'accord pour que tout le monde porte des tenues très laides, en particulier des survêts fluo en plastique tout moches.

L'année 1981, en anglais ou en français, est évidemment la meilleure de toutes car c'est celle où votre serviteur est né. (Si on réforme le calendrier un jour, je propose de débuter le calendrier sur cette année de grâce, de préférence le jour de mon anniversaire).

Charlie Schmidt's Keyboard Cat! - THE ORIGINAL!

Le son mythique des années 80

Comment dire les années 1970

Des pattes d'éph’ et de la musique disco. Que demander de plus ?

Saturday Night Fever - John Travolta - Bee Gees

Les années 1970… mythiques ! Et Travolta en slip.

Comment dire les années 1960

Les années 60 ! Crévindiou, vous m'en direz des nouvelles ! Vous pouviez voir Jimi Hendrix, Janis Joplin ou encore Jim Morrison en concert !… C'est aussi la liberté sexuelle, la liberté de ne pas se raser, ni de prendre de douche… A la bonne heure. Dans les années soixante, tout le monde se droguait aussi, genre c'était normal… Dommage que tous les membres du club 27 soient morts. Peut-être un lien de cause à effet ?

La musique de hippies…
Testée et approuvée pour apprendre l'anglais

Comment dire les années 1950

Ah, les années 50 !… La vie était belle. Fumer ne causait pas le cancer, les hommes portaient tous des costumes gris et les femmes étaient toutes en jupes. C'est juste dommage que la vie était encore en noir et blanc…

Vieille pub Camel des années 50 Si la pub le dit…

Comment dire les années 1940

« Les heures les plus sombres de notre histoire… » (Au passage, on doit cette expression bien usée à notre cher bulldog anglais, Winston Churchill).

Comment dire les années 1930

Ah, les années trente… Vous vous en rappelez ? Ben moi non plus.

Comment dire les années 1920

Les années 20 aussi appelées les Années folles (en anglais aussi : Années folles). Après une bonne grosse guerre mondiale, les gens sont toujours heureux de faire la fête.

Comment dire les années 1910

C'était il y a 100 ans déjà, la première guerre mondiale…

Comment dire les années 1900

Le début d'un nouveau siècle… Jeanne Calment avait entre 25 et 35 ans.

Au-delà

Si vous avez déjà atteint le glorieux âge de 117 ans, mes félicitations ! Je suis sûr qu'en ce siècle et quelques vous avez déjà eu l'occasion d'apprendre et maîtriser l'anglais… Et n'avez donc plus besoin de mon aide pour, par exemple, dire l'année 1899 en anglais.

Mais, si jamais vous aviez un devoir d'histoire en anglais ou que vous désiriez parler de la bataille de Marignan (1515) avec un rosbif, eh bien, voici un petit lien pour prononcer l'année en anglais. Tapez juste la date (ou le texte) qu vous intéresse et l'outil se charge de vous le prononcer. C'est dispo en anglais américain ou britannique ou même australien : https://www.ispeech.org

Comment dire les décennies

Quand la précision n'est pas de rigueur, la décennie (decade) suffit ! Voyons comment dire les décennies en anglais :

Notez que, au contraire du français, le nombre prend un ‘-s’ pour indiquer qu'il s'agit d'une décennie.

Pour les années 2010/1910 et 2000/1900, ça se complique un peu car aucun terme ne s'est imposé pour désigner ces décennies-là. Vous pouvez néanmoins dire (correct mais moins courant que pour les autres décennies) :

Voir aussi

Les années aux formats PDF et Excel, de l'an 1 à l'année 2050, avec la prononciation standard et la prononciation courte.

Pour compléter, vous voudrez voir, sur ce blog :

  • Les nombres en anglais · Pour apprendre à dire et écrire les chiffres et les nombres, y compris les milliers indispensables pour dire les années en anglais correctement.
  • Les dates en anglais · Tout sur les dates en anglais, en anglais américain et britannique.

Et au passage, voici deux sites intéressants pour rapidement voyager dans le temps ou se rafraîchir la mémoire (en anglais) :

Et enfin :

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Les années en anglais.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

  1. Bonjour,
    Je suis très contente d'avoir participer à une telle expérience. Certaines personnes peuvent le trouver trop facile mais moi ça m'a permis de m'améliorer encore plus. J'encourage tout le monde à y jeter un coup d'œil et à prendre en compte les explications. Merci BilingueAnglais.com


Formel, neutre, informel, argot, vulgaire, tabou…

Les registres de langue en anglais

Les registres de langue en anglais

Dans quel style allez-vous communiquer ?

On ne parle pas de la même manière avec tout le monde. Si vous discutez avec mamie, vous n'allez pas parler pareil que si vous discutez avec un enfant de 4 ans. En tant qu'ado, vous ne parlez pas pareil avec vos potes qu'avec vos parents. C'est une question d'âge… mais pas que. Si vous êtes face à un inconnu, à un entretien d'embauche, ou face à un client, cela va changer votre comportement et votre manière de parler à chaque fois… On appelle cela les registres de langue.

Parler anglais n'est donc pas juste une affaire de linguistique, c'est une question sociale aussi. Maîtriser l'anglais signifie être capable de passer d'un registre à l'autre, au fil de vos besoins, pour communiquer avec le style approprié.

L'impact du registre de langue

Avant d'entrer dans le cœur du sujet, notez que le registre de langue, en anglais ou dans toute autre langue, a plusieurs composants, qui se marient bien ensemble :

  • La phonétique : dans un registre détendu, vous articulerez moins que dans un registre soutenu.
  • Le vocabulaire : dans un registre détendu, vous utiliserez des images plus familières ou des mots plus vulgaires, que vous éviteriez dans un contexte plus sérieux.
  • La grammaire : (eh oui… même la grammaire change !) dans un registre détendu, vous vous permettrez p't-être des phote de gramair… que vous ne vous permettriez point, mon cher, dans le contexte d'un échange élégant et sophistiqué.

C'est ce qui explique que vous comprenez peut-être le journaliste d'une grande chaîne de télé mais pas le natif lambda qui vous parle de manière détendue. (Le premier sur-articule souvent, le second parle plus naturellement).

Les trois composants sont liés. Exemple en français : « j'l'ai pas fait » au lieu de « je ne l'ai pas fait » (mélange de modifications phonétiques et grammaticales).

Les registres de langue

Vous l'aurez compris, les registres de langue vont du plus détendu au plus soutenu. La distinction entre des catégories voisines n'est pas toujours évidente. On est face à un dégradé ou un arc-en-ciel, pas face à des catégories nettes que l'on peut ranger dans de petites boîtes.

Je vous propose une catégorisation officielle (assez longue) puis mon propre système (plus court, plus mémorable).

ISO

Il existe un standard international pour les registres de langue. Il porte le nom, ô combien poétique, d'ISO 12620:009.

Ce standard définit 11 registres de langue :

ENGLISH FRENCH DEFINITION
bench-level applicatif Register of terms used in applications-oriented as opposed to theoretical or academic levels of language.
dialect dialectal Register that is specific to a dialect.
facetious facétieux Register related to an expression that is intended to be clever and funny but that is really silly and annoying.
formal formel Formal register.
in house maison Register of terms that are company-specific and not readily recognized outside this environment.
ironic ironique Register for irony.
neutral neutre The register appropriate to general texts or discourse.
slang argotique An extremely informal register of a word, term, or text that is used in spoken and everyday language and less commonly in documents.
taboo tabou Register that expresses a situation that people avoid because it is extremely offensive or embarrassing.
technical technique The register appropriate to scientific texts or special languages.
vulgar vulgaire Register of a term or text type that can be characterized as profane or socially unacceptable.

Ce standard est en train d'être remplacé par un nouveau (ISO/CD 12620) et le document qui le définit, disponible pour la modique somme de 150 euros, n'est plus disponible à la vente.

Cinq registres de langue

Pour les besoins éducatifs de Click & Speak™, il m'a semblé plus pratique d'organiser les registres de langue selon mes propres catégories. Les voici :

  1. Neutral (Neutre)
  2. Casual (Informel)
  3. Slang (Argot)
  4. Vulgar (Vulgaire)
  5. Taboo (Tabou)

Le registre Formal (Formel), utile pour les entretiens d'embauche, les rencontres avec la reine d'Angleterre et les réunions chez l'ambassadeur, occuperait la position 0 sur l'échelle ci-dessus.

Le registre familier (en anglais : Colloquial) est un autre nom pour informel (Casual) mais, encore une fois, notez que ces catégories sont fluides. La distinction entre casual et slang pour certains mots ne sera pas toujours évidente. Un mot qui semble vulgaire à quelqu'un peut sembler juste familier à quelqu'un d'autre.

En plus de cette échelle, on définira des registres de langue spécialisés :

  • Professional (Professionnel) :
    • Technical (Technique)
    • In-house (Propre à un établissement)
    • Bench-level (Applicatif)

Les première catégories recouvrent les 5 000 mots les plus courants communs à l'ensemble de la population, tandis que les catégories spécialisées deviennent intéressantes quand vous savez dans quoi vous avez besoin de vous spécialiser. Cela se fera pendant ou après vos premiers 5 000 mots de vocabulaire, selon vos besoins professionnels.

(Le meilleur moyen de vous spécialiser étant, à mon avis, de lire et d'écouter dans votre domaine professionnel, en anglais, avec pour objectif d'apprendre quelque chose. Cela vous amène à réfléchir en anglais, à apprendre en anglais donc à laisser le français de côté, et à rentrer dans un cercle vertueux où l'anglais enrichit votre vie et vos connaissances).

Exemples

L'affaire Jean Dujardin

En tant qu'apprenant, vous voudrez être capable de passer d'un registre à l'autre, comme on change de régime avec un levier de vitesse sur une voiture. Cela se fera assez naturellement si vous prêtez attention à votre environnement social.

L'anglais – et notamment l'anglais américain – est plus détendu que le français. Cela se retrouve dans la grammaire (pas de vouvoiement) et dans l'attitude.

Paradoxalement, ceci dit, les Américains se choquent plus facilement, en particulier face à la vulgarité. Des gros mots qui passent inaperçus à la télé française deviennent inimaginables (ou ultra-beepables) à la télé américaine. C'est une différence de culture (culture puritaine américaine).

Un bon exemple est « l'affaire » Jean Dujardin où, à la fin de son discours de remise des Oscars, en 2012, ayant décroché le prix du meilleur rôle, il lâche un enthousiaste « Wow! Putain, génial, merci ! » qui choqua la presse américaine.

Pas de quoi en faire un fromage (français) ? C'est notre point de vue franco-français. Pour la presse américaine, he dropped an F-bomb (il a lâché une bombe avec le mot Fuck), chose aussi mal vue que de lâcher une caisse en plein gala :

Jean Dujardin Wins Best Actor: 2012 Oscars

Tandis que certains emploient allégrement les gros mots, d'une manière digne d'un épisode de South Park, d'autres se sentent mal à l'aise face à de tels propos… voire même sur des expressions encore plus innocentes. Je me souviens d'un acteur, lorsque je recrutais les voix off pour Click & Speak™, avec qui j'ai dû renoncer de travailler parce qu'il était mal à l'aise avec l'expression Oh, dear God!.

Registres

Malgré ces contraintes, vous ne voudrez pas parler uniquement de manière formelle car ce n'est tout bonnement pas naturel. Vous voudrez adapter votre registre :

Formal (Formel)

Pour les situations où le sérieux est de rigueur. Ça signifie bien articuler (évitez les contractions anglaises qui sont normales le reste du temps). Ça signifie utiliser le mot juste (le mot précis et non pas juste stuff, thing ou thingy). Ça signifie utiliser une grammaire correcte et largement reconnue comme telle (c'est-à-dire une grammaire standard, ex.: pas de ain't).

Neutral (Neutre)

Ce registre correspondrait à des situations avec de parfaits inconnus ou bien avec des collègues avec qui vous ne vous entendez pas plus que cela, par exemple. Rester sur sa réserve ainsi est une forme de respect. C'est le registre que l'on emploie lorsque l'on n'a pas encore brisé la glace.

Casual (Informel)

Correspond à la plupart des situations du quotidien : avec vos collègues proches, avec vos amis, avec votre famille.

Vous utiliserez des mots du type thingy (Hey, can you gimme that thingy on the table?), le mot cop au lieu de police officer ou bien encore direz it sucked au lieu de it was really bad. De nombreux mots du quotidien ont ainsi une version neutre et un équivalent informel.

Exemples supplémentaires : it doesn't matter => whatever, let's spend time together => let's hang out, tasty => yummy, buttocks => ass, sweetheart => sweetie, yes = yep

Je vous donnerai plus d'exemples de ce double langage dans un prochain article.

Slang (Argot)

L'argot est plus détendu, plus familier et, à mon avis, plus fun aussi. Certaines personnes s'y opposent mais l'argot fait partie du plaisir d'utiliser une langue vivante de plusieurs manières possibles. Dire toujours les mêmes choses toujours de la même manière est ennuyeux ; employer de l'argot permet de pimenter notre manière de parler anglais.

L'argot n'est donc pas le signe d'un manque d'éducation mais plutôt d'une certaine créativité et, assurément, d'un certain niveau de langue (l'argot est difficile voire impossible à apprendre dans les cours d'anglais traditionnels. Un étranger qui emploie librement l'argot en anglais a de toute évidence atteint un niveau supérieur à la moyenne).

L'argot est certainement le plus étudié chez les ados, qui s'en servent pour ne pas être compris des adultes, pour se distinguer des adultes (trop vieux, trop sérieux !) et des enfants (trop jeunes ! Quand on est un ado on est déjà plus un enfant !) et par effets de mode. L'argot peut ainsi constituer une sorte de langage secret.

L'argot n'est cependant pas réservé aux plus jeunes. Chaque génération développe son propre argot et une langue vivante évolue constamment.

Voir sur le sujet : 36 mots d'argot anglais américain à connaître, mon article de référence sur l'argot ou slang américain.

Vulgar (Vulgaire)

Le langage vulgaire est généralement mal vu. Je vois deux manières de s'en servir :

  • Sous le coup de l'émotion (parce que, lorsque vous vous cognez le petit orteil contre une porte, vous ne dites pas juste « ouille » ou « zut, alors ! ») ;
  • Comme effet de style, pour se donner des airs cools voire de dur à cuir (évident dans le rap et dans le rock avant lui).

Il est souvent préférable de ne pas utiliser le registre vulgaire (pour éviter les faux pas) mais il est indispensable de le comprendre.

Conduire avec un chauffeur nerveux, en plein bouchon, à une heure de pointe est – paraît-il – une des manières les plus efficaces d'apprendre ce langage fleuri !…

Au final, employez des expressions vulgaires comme bon vous semble – ça rend souvent la langue plus vivante – mais seulement pourvu de savoir ce que vous faites.

Taboo (Tabou)

Correspond aux mots que l'on ne peut tout simplement pas dire sous peine de laisser une mauvaise impression indélébile.

Le pire de tous, en anglais américain, est certainement le N-word (c'est-à-dire le mot nigger). Ce mot est très chargé émotionnellement, culturellement et historiquement.

Signe que de tels mots sont tabous : il existe une forme euphémique du mot pour y référer sans le prononcer : N-word, F-word, C-word… Employer ces mots peut se révéler une sorte de suicide social.

Selon l'interlocuteur, la perception variera. Si certains considéreront que le mot fuck n'est qu'un mot et n'a donc rien de bien méchant (juste vulgaire), d'autres considéreront que le F-word est un mot tabou.


Voilà pour cette longue introduction aux registres de langue, un concept de linguistique utile à prendre en compte dans votre communication (orale comme écrite) en anglais.

Pour aller plus loin, vous voudrez creuser chaque registre, un à un, pour nourrir votre curiosité et enrichir votre vocabulaire.

Utilisez le bon registre et amusez-vous bien !


Voir aussi :

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Les registres de langue en anglais.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.


Le langage SMS anglais vous sera utile pour communiquer par SMS mais aussi sur Internet (forums, salles de discussions, jeux vidéo) ou sur la multitude d'applications de messagerie instantanée (Whatsapp, Facebook Messenger, etc.).

Le langage SMS est tellement courant qu'il est indispensable de le connaître. C'est une forme d'argot anglais utilisée tous les jours par les anglophones – et ce n'est pas dans le dictionnaire !

Abréviations SMS anglais

J'ai sélectionné pour vous les abréviations à connaître, avec leur traduction :

  • afaik = as far as I know (autant que je sache)
  • afk = away from keyboard (pas en face de son ordi)
  • asap = as soon as possible (dès que possible)
  • asl = age, sex, location (âge, sexe, ville)
  • atm = at the moment (actuellement)
  • b4 = before
  • bbiab = (I'll) be back in a bit (je reviens dans un instant)
  • bbl = be back later (je reviens plus tard)
  • bf = boyfriend (petit copain)
  • brb = (I'll) be right back (je reviens tout de suite)
  • bs = bullshit (c'est des conneries – littéralement « crotte de taureau »)
  • btw = by the way (au fait, au passage)
  • cu = see you (à+) -- on trouve aussi la forme cya
  • fb = Facebook (un site pour perdre son temps sur Internet)
  • gf = girlfriend (petite amie)
  • gg = good game (« bon match », à la fin d'une partie, que ce soit un sport, un jeu de cartes ou un jeu vidéo)
  • gj = good job (bien joué)
  • gl = good luck (bonne chance !)
  • gtg = (I've) got to go ou gotta go (je dois y aller)
  • gr8 = great (super) – car great rime avec eight
  • hf = have fun (amuse-toi bien)
  • hru = how are you? (comment ça va ?)
  • idk = I don't know (je ne sais pas)
  • imho = in my humble opinion (à mon humble avis)
  • irl = in real life (dans la vraie vie, hors-ligne)
  • j/k = just kidding (je plaisante)
  • k = OK ou okay (OK, d'accord) – ça économise une lettre !
  • lmao = laughing my ass off (ça me fait trop rire)
  • lmfao = laughing my fucking ass off (ça me fait trop rire, putain) – plus vulgaire, donc plus intense
  • lol = laughing out loud ou lots of laugh (mdr, mort de rire)
  • ltr = (see you) later (à+ tard)
  • noob = newbie (débutant) – dans les jeux vidéos
  • ns = nice shot (joli tir) – dans les jeux vidéos
  • nvm = never mind (oublie, laisse tomber)
  • omg = Oh my God! (Oh mon Dieu !)
  • plz = please (s'il te plaît)
  • rofl = rolling on the floor laughing (c'est tellement drôle que je m'en roule par terre, plié de rire)
  • stfu = shut the fuck up! (ferme ta gueule !)
  • su = shut up (tais-toi)
  • tbh = to be honest (franchement, à vrai dire)
  • thx = thanks (merci)
  • TL;DR = too long, didn't read (trop long, je l'ai pas lu) – sert aussi à marquer le résumé ultra-court d'un texte plus long
  • ttyl = (I'll) talk to you later (on se parle plus tard)
  • w/o = without (sans)
  • w8 = wait (attends)
  • wtf = what the fuck? (c'est quoi ce bordel ?)
  • xoxo = hugs and kisses (bisous bisous, des accolades et des bisous)
  • yw = you're welcome

Quelques notes tant qu'on y est :

  • SMS est l'abréviation (le sigle) de Short Message Service.
  • Le langage SMS en anglais s'écrit mais ne se prononce pas. C'est-à-dire que, au lieu de prononcer chaque lettre comme un sigle, on lit juste l'expression qu'elle remplace (à l'exception de lol et noob).
  • Vous pouvez écrire toutes ces abréviations en majuscules mais, le but étant de faire court, on les écrit généralement en minuscules.

Bonus : comprendre un SMS

Pour vous entraîner à comprendre un SMS en anglais, voici une petite liste de lectures de TXT Stories :

Playlist: Amazing TXT Stories..

Enjoy!

Voir aussi

Pour aller plus loin sur le langage SMS en anglais :

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Le langage SMS en anglais.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.


ebooks, livres audio, livres papier

Où trouver des livres en anglais ?

Où trouver des livres en anglais. Livres électroniques. Livres audio. Livres papier.

La lecture, meilleur moyen d'élargir votre vocabulaire en anglais

Où trouver des livres en anglais, que ce soit des e-books, des livres papier ou des livres audio ? Et où trouver des livres en gratuit ou en payant ? Des réponses claires et nettes pour que vous passiez votre temps à lire en anglais au lieu de le perdre à chercher.

Où télécharger des livres en anglais

Deux options pour télécharger : les e-books ou livres électroniques -ou bien- les audiobooks ou livres audio.

Où trouver des ebooks

En gratuit

Pour télécharger des livres en anglais gratuitement et légalement, la meilleure option est de loin le projet Gutenberg. Le projet Gutenberg rassemble depuis 1971 (!) le maximum de livres tombés dans le domaine public. Ils les numérisent puis les proposent en téléchargement.

Attention ! Le site est basé aux Etats-Unis et, parce que les lois sur le droit d'auteur ne sont pas les mêmes partout, un livre qui est déjà dans le domaine public aux Etats-Unis est susceptible de ne PAS être dans le domaine public en France (ou ailleurs) et donc illégal à télécharger… Ce n'est évidemment pas très pratique mais qu'est-ce que vous voulez ?… En somme : pour être certain de respecter la loi, il vous faut regarder la date de publication du livre en France.

Le site du Projet Guttenberg Le site du Projet Gutenberg, où trouver des ebooks en anglais

Etant donnée la nature du projet, Project Gutenberg offre surtout des classiques de la littérature. Dans le classement des 100 livres les plus populaires, on peut citer Pride and Prejudice (FR: Orgueil et Préjugés) de Jane Austen, Les aventures d'Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, Frankenstein de Mary Shelley… ou encore le Kama Sutra. Comme quoi, il y en a pour tous les goûts ! :-)

Les livres ne datent pas d'hier mais le temps permet justement de confirmer que ce sont des classiques. (On pourrait aussi citer Machiavelli, Mark Twain, Kafka, Oscar Wilde, H.G. Wells… et une tonne d'autres. Les auteurs français traduits en anglais ne sont d'ailleurs pas en reste).

Côté technique, les livres sont proposés aux formats HTML, EPUB, Mobi/Kindle, PDF et texte brut, ce qui vous assure de pouvoir les utiliser sur à peu près tous les appareils possibles et imaginables, ordis comme mobiles.

➤ Project Gutenberg, plus de 54 000 livres électroniques dans le domaine public.

En payant

C'est chouette d'avoir du gratuit mais pour des choses un peu plus modernes on voudra ouvrir notre porte-monnaie. Où peut-on acheter des livres en anglais en téléchargement ?

L'option la plus populaire est clairement Amazon et son Kindle. Le gros avantage d'Amazon est la richesse incomparable des commentaires clients sur le site américain, Amazon.com. Avoir autant de critiques de livres aide à faire son choix, tandis que le fait qu'Amazon soit la plus grande librairie au monde rend le géant américain incontournable.

Le Kindle d'Amazon

Une astuce que j'utilise plusieurs fois par mois : faites vos recherches de livres en anglais sur le site américain et profitez de la richesse des commentaires clients. Puis, une fois que vous avez trouvé un livre qui vous plaît, éditez l'adresse de la page dans la barre d'adresse : remplacez .com par .fr. Ainsi, cela vous amènera sur le site français où vous pouvez demander à envoyer un extrait du livre sur votre Kindle (si votre appareil est enregistré en France).

Une autre option est d'aller directement sur le site Amazon.fr et sa rubrique Kindle › Livres en anglais (lien affilié) mais les critiques clients de livres en anglais, sur le site français, sont peu nombreuses.

Si vous préférez éviter Amazon, l'autre grande option pour acheter des ebooks en anglais est le Kobo. Kobo est le nom d'une gamme de liseuses électroniques similaires au Kindle et, aussi, le nom d'un site où vous pouvez acheter des livres pour Kobo justement : Kobo.com.

Amazon.com (.fr), plus de 1.4 millions de livres électroniques.
Kobo.com, livres électroniques.
➤ Un article sur l'utilisation du Kindle pour apprendre une langue sur VABDLL.

Où trouver des livres audio

Lire, c'est bien mais, pour travailler votre oreille (et pour pratiquer l'anglais dans les transports), il y a mieux ! Les livres audio en anglais vous feront faire de gros progrès dans la langue de Shakespeare et de Britney Spears.

En gratuit

Commençons par le gratuit.

LoyalBooks (anciennemment BooksShouldbeFree) est une collection de livres audio en anglais dans le domaine public. Ces livres audio sont enregistrés par les volontaires du projet Librivox, à partir de livres dans le domaine public (cf. Projet Gutenberg plus haut).

Les livres sont au format MP3 et sur le site, en dessous de chaque livre audio, vous pouvez retrouver des liens vers les versions livre électronique, ce qui vous permet de suivre l'audiobook anglais avec le texte. Très, très pratique pour ré-apprendre à lire l'anglais après des années passées à développer de mauvaises habitudes à l'école.

Le site LoyalBooks Le site LoyalBooks

Comme pour le Projet Gutenberg, on est face avant tout à une collection de classiques. La majorité sont des œuvres de fiction mais on peut retrouver quelques titres célèbres hors fiction, tels que Walden de Henry David Thoreau ou De l'origine des espèces de Charles Darwin.

Pour info, les narrateurs sont du monde entier. Vous pouvez retrouver un tableau avec les accents des narrateurs ici ou bien encore ces fables d'Ésope, enregistrées dans une variété d'accents du monde entier (le volume 2 est ici).

Pour info, LoyalBooks et Librivox ont globalement le même contenu. Les livres sont enregistrés par les volontaires de Librivox, tandis que le site LoyalBooks est peut-être plus agréable à naviguer et permet d'accéder plus facilement à la version texte du livre.

LoyalBooks, plus de 7 000 livres audio et livres électroniques dans le domaine public.
Librivox, plus de 11 000 livres audio dans le domaine public.

En payant

Le plus gros marchand de livres audio est Audible, une filiale d'Amazon. Leur concurrent principal est Kobo, cité plus haut, qui offre aussi des livres audio. Malheureusement, je ne recommanderai ni l'un ni l'autre.

Coup de gueule

Actuellement, tous les livres audio sont vendus dans un format protégé avec DRM. Cela signifie que vous ne pouvez lire les livres que vous achetez chez eux que avec le logiciel propriétaire fourni par Audible ou Kobo.

Vous voulez écouter votre livre avec un autre logiciel ? Vous voulez le convertir à un autre format ? Vous voulez l'utiliser sur un appareil qui ne supporte pas leurs logiciels ? Eh bien, vous ne pourrez pas.

(Si vous voulez vous épargner mon coup de gueule, passez juste à la section suivante).

Ou comme le dit la page d'aide d'Audible :

Can I convert my Audible audiobooks into MP3 files?

Unfortunately, Audible audio files cannot be converted into MP3 or any other file format. The reason for this is because we utilize security technologies to protect the intellectual property rights of our content providers and authors.

La dernière fois que j'ai commandé chez Audible, je me suis retrouvé à graver le livre audio sur CD… pour ensuite pouvoir ripper le CD au format MP3… pour enfin pouvoir l'écouter sur mon téléphone !! J'avais acheté deux livres. Le second : j'ai juste fini par le télécharger sur un site de torrents pour avoir la version MP3 sans me casser le cul (ce qui est légal si je possède l'original). Certes, c'était il y a dix ans, mais la situation niveau DRM n'a pas changé depuis.

Une affiche anti-DRM Une campagne de la FSF pour lutter contre les DRMs

Je comprends que les producteurs veulent protéger leurs productions (en tant qu'auteur indépendant, je le comprends peut-être même mieux qu'eux). Le problème est que leur système pénalise le client. Si je veux pirater un livre, il n'y a pas à chercher bien loin, les sites de peer-to-peer regorgent d'options pour télécharger !! Et la grande ironie est que, si vous piratez, vous pouvez vous servir du produit comme vous voulez alors que, quand vous payez, vous êtes bloqué de partout.

En somme, on est pénalisé pour avoir acheté un produit légalement… C'est quand même le comble. Il n'y a pas comme un problème, non ?!

L'industrie du livre, comme celle de la musique avant elle, est encore très frileuse et semble oublier qu'elle est censée servir ses clients mais que, dans la pratique, elle les dessert. Elle encourage à pirater par esprit de revanche, au lieu d'encourager à acheter.

(Je ne rentrerai pas dans les détails de l'impossibilité de lire un livre avec un système de synthèse vocale ou bien encore du problème de la restriction de l'accès par pays… Notez que le Kindle/Kobo n'est pas tellement mieux niveau DRM mais sa simplicité et son confort d'utilisation font quelque peu oublier le problème).

Bref. En légal, je ne peux rien vous recommander.

Résumés de livres hors fiction

Une mention pour Blinkist, une application et un site Web qui permettent d'écouter des résumés de livres hors fiction.

Chaque titre est disponible sous la forme d'un résumé au format audio (15 minutes) ou texte, le tout en anglais. Très pratique pour écouter de l'anglais et apprendre quelque chose en se baladant ou bien dans les transports en commun (essayez donc d'ouvrir un livre papier sur la ligne 13 du métro parisien !).

La production de livres hors fiction est extrêmement riche depuis des années et il est impossible de tout suivre. Blinkist aide à faire face à ce déluge et permet de faire rapidement le tour de beaucoup de livres.

Un aperçu de l'application Blinklist Un aperçu de l'application Blinklist

Ce système est d'autant plus utile qu'il y a beaucoup de livres (je pense notamment dans le domaine de l'entreprenariat) où, honnêtement, l'auteur part d'une bonne idée mais le premier chapitre contient tout, tandis que le reste du livre est une redite de ce qui a été dit plus tôt.

Avec Blinkist, vous avez moyen d'apprendre quelque chose chaque jour, tout en faisant travailler votre anglais. Connaissant le profil des utilisateurs de BilingueAnglais, je pense que vous serez nombreux à apprécier !

Maintenant, ne nous y trompons pas : ces résumés permettent de faire le tour d'un livre brièvement, pour faire face à l'avalanche d'information propre à notre époque… mais cela reste nécessairement superficiel.

Si vous voulez aller en profondeur, avec tous les bénéfices propres à la lecture (réfléchir à tête reposée, bénéficier de l'expérience d'un auteur qui a pris le temps de d'organiser ses pensée sur papier, voir les choses dans le détail…), rien ne remplacera la lecture de la version complète d'un excellent livre.

Blinkist reste, néanmoins, un excellent outil de découverte.

➤ Blinkist, résumés de plus de 2 000 livres hors fiction.

Où acheter des livres papier en anglais

Lire sur papier procure toujours un plaisir que l'on n'a tout simplement pas face à la froideur d'un écran, peu importe à quel point l'informatique peut s'avérer pratique (notamment pour sauvegarder des passages).

En ligne

Difficile une fois de plus de ne pas mentionner Amazon, que ce soit le site américain, le site français et son rayon livres en anglais ou une de ses nombreuses variations régionales (Royaume-Uni, Allemagne, Italie…)

De plus en plus, les livres sont disponibles partout dans le monde en même temps donc commandez simplement sur le site le plus proche. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, vous voudrez commander depuis le site américain (compter un délai de livraison de 2 à 4 semaines).

Une fois de plus, ce qui démarque Amazon est la richesse et la qualité de ses commentaires clients, en plus d'un sens du service client inégalé.

La FNAC dispose aussi d'un rayon livres anglais et étrangers.

Si je suis passé à côté d'options indépendantes que vous recommandez, faites-le moi savoir.

Amazon.com, rayon livres.
Amazon.fr, rayon livres en anglais.
FNAC, rayon livres en anglais.

Hors ligne

Eh oui, avant Internet, les gens se rendaient dans des magasins pour acheter. Mais quelques petites boutiques d'irréductibles libraires résistent encore et toujours à l'envahisseur…

A peu près chaque grande ville dispose d'une librairie anglaise spécialisée. Chercher « English bookshop » sur la ville qui vous intéresse, en France ou à l'étranger, devrait suffire à la trouver.

La librairie Shakespeare & co. Okay, so what do you need? Books, lots of books…

A Paris, la librairie Shakespeare & co., ci-dessus, est sans doute la plus connue (nous vous en parlions dans notre article où parler anglais à Paris) mais je citerai aussi WMSmith, très grande.

A défaut d'une librairie anglaise, vous devrez vous replier sur le rayon « livres en anglais » d'une librairie traditionnelle ou sur Internet.

Recherchez "English bookshop" sur Google Maps.


J'espère avoir répondu à la question où trouver des livres en anglais. Maintenant, à vous de jouer ! Découvrez, dévorez, dégustez des livres en anglais… Adaptez-les à vos goûts et à votre manière d'apprendre. Ils prendront, je vous le souhaite, une grande place dans votre vie.

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Où trouver des livres en anglais ?.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.


Les 7 erreurs de prononciation les plus embarrassantes en anglais

"Oh, merde ! J'ai bien entendu ?" (Crédit photo : Alex E. Proimos en CC-BY-2.0)

Ça nous est tous arrivé un jour… On pense parler anglais correctement puis on commet une grosse bourde avec une erreur de prononciation toute bête ! Généralement, dès le premier jour.

Ma première fois, c'était à Malte. Je voulais complimenter le chauffeur de taxi sur la beauté de l'île et de ses plages… (erreur N°3). Autant dire que ça a mal tourné ! La réaction du chauffeur fut un "What?!" outré et j'savais plus où me mettre…

J'ai depuis entendu beaucoup d'histoires similaires de la part de natifs, de voyageurs ou de mes élèves. Je voudrais donc vous éviter de faire ces erreurs typiques et récurrentes chez les francophones.

Alors, c'est parti pour une liste des 7 erreurs de prononciation les plus embarrassantes en anglais. Elles sont classées de la plus ‘soft’ à la pire de toutes !

Cliquez sur les exemples pour l'audio et la phonétique.

7. hate/ate

Dites bien :

 I hate this! (Je déteste ça !)

Et non pas :

 I ate this! (J'ai mangé ça !)

Même chose si vous êtes énervé contre quelqu'un, dites bien I hate you! et non pas I ate you!… sinon ce sera dur de vous prendre au sérieux :-)

6. cheating/shitting

Dites bien :

Stop cheating! (Arrête de tricher !)

Et non pas :

Stop shitting! (Arrête de faire caca !)

Car la digestion d'autrui est un problème qui ne vous regarde pas.

5. third/turd

Dites bien :

Let's meet on Third Avenue.
(Rendez-vous sur Third Avenue / la Troisième avenue.)

Et non pas :

Let's meet on Turd Avenue.
(Rendez-vous Avenue de la Crotte.)
Il y a deux sons TH en anglais, /θ/ comme dans panther et /ð/ comme dans feather, mais ils ne se prononcent jamais /s/, ni /z/, ni /f/, ni /t/.

4. sheet/shit

Dites bien :

I'm looking for some sheet music.
(Je recherche des partitions de musique.)

Et non pas :

I'm looking for some shit music.
(Je recherche de la musique de merde.)

Et si c'est vraiment de la musique de mauvaise qualité que vous cherchez, il suffit d'allumer la télé.

Pour éviter l'erreur : entraînez vos oreilles à distinguer la différence entre les deux sons i anglais, puis apprenez à articuler le son i typiquement anglais /ɪ/.

On en arrive au podium…
La médaille de bronze va à…

3. beach/bitch

Dites bien :

There are a lot of nice beaches here.
(Il y a beaucoup de jolies plages ici.)

Et non pas :

There are a lot of nice bitches here.
(Il y a beaucoup de jolies garces ici.)

Si vous trouvez que la gent féminine est d'un physique particulièrement plaisant là où vous vous trouvez, il y a des manières plus raffinées de le dire !

(Pour info, le premier sens de bitch est « chienne ». Donc si vous vous rendez dans un chenil… pourquoi pas.)

2. focus/fuck us

Dites bien :

I want you to focus. (Je veux que tu te concentres.)

Et non pas :

I want you to fuck us. (Je veux que tu nous baises.)

Parce que, d'expérience, quand vous dites l'un à la place de l'autre, les gens perdent leur concentration, justement.

focus utilise une diphtongue et vous devez bien la marquer pour être compris. Voyez les diphtongues en anglais pour savoir quelles diphtongues existent.

Et enfin le dernier… And the winner is…

1. coke/cock

Dites bien :

Can I have a large Coke?
(Est-ce que je pourrais avoir un grand Coca-Cola ?)

Et non pas :

Can I have a big cock?
(Est-ce que je pourrais avoir une grosse bite ?)

Parce que, même si les français ont une réputation de French lover, c'est mal poli de réclamer !

Si vous voulez éviter de commettre ce faux-pas, apprenez à bien articuler les sons anglais… ou bien, commandez juste un Pepsi.

Voir aussi

J'espère que vous avez cliqué sur l'icône en bas à droite de l'écran pour voir la phonétique de chaque phrase – parce que ça vous permet de voir et d'écouter chaque son anglais, un à un ! Sinon, try again.

Pour aller plus loin et éviter ces erreurs de prononciation en anglais, utilisez :

  • Infographie L'Alphabet Phonétique International · Chacun des 39 sons de l'anglais standard américain, avec audio (interactif).
  • Les 14 sons anglais · Le meilleur guide au monde sur la prononciation anglaise. Un article de référence pour apprendre à prononcer l'anglais grâce à des explications claires sur la phonétique et l'articulation (audio).

Pot-de-vin : lorsque cet article atteint 100 partages, j'écrirai une suite avec une quinzaine de problèmes de prononciation supplémentaires. Choisissez :

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Erreurs de prononciation en anglais (avec audio).

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.


Défi : répétez l'anglais sans fourcher !

13 virelangues anglais à connaître

13 virelangues anglais ou tongue-twisters

Aucune langue n'a été blessée durant l'écriture de cet article.

Les virelangues ou, en anglais, tongue twisters, sont des phrases difficiles à prononcer. En français, le plus célèbre est sans doute « Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ». Ces virelangues permettent de s'entraîner à articuler un ou des sons difficiles. Ils peuvent être un défi même pour les natifs !

Dans tous les cas, ils sont toujours amusants à prononcer, que ce soit seul chez soi ou pour briser la glace avec des amis anglophones. Alors entraînons-nous à prononcer la langue de Shakespeare avec cette liste de virelangues anglais !

(Pour info, en français, on appelle aussi cela un casse-langue ou un fourchelangue. En anglais, on écrit cela avec ou sans trait d'union : tongue twister (plus courant) ou tongue-twister).

Virelangues anglais les plus connus

J'ai compilé pour vous une sélection des virelangues anglais les plus connus. Cliquez sur la phrase pour l'écouter et sur en bas à droite de la fenêtre pour voir sa prononciation, dans le Phonograph™.

Note : tous les enregistrements ont été réalisés par Alan, l'acteur des Monologues dans Click & Speak™, qui parle avec un accent américain standard.

Betty bought…

Betty bought a bit of bitter butter.

Il existe de nombreuses variations de cette phrase. Elle est idéale pour s'entraîner à prononcer le T américain entre deux voyelles, qui est alors le plus souvent réalisé comme un son D.

Traduction : Betty a acheté un peu de beurre amère.

Woodchuck…

How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck would chuck wood?
A woodchuck would chuck all the wood he could chuck if a woodchuck would chuck wood.

Ce virelangue permet de s'entraîner au son /ʊ/ comme dans /wʊd/ (wood ou, aussi, would). C'est un bon exercice pour les francophones car /ʊ/ fait partie des 14 sons anglais qui n'existent pas en français.

La phrase ne veut en réalité pas dire grand chose (le but est avant tout de jouer avec les sons) mais, pour info, le woodchuck est une espèce de marmotte d'Amérique et to chuck signifie jeter (de manière désinvolte), balancer.

Traduction : combien de bois jetterait une marmotte si une marmotte jetait du bois ? / Une marmotte jetterait tout le bois qu'elle peut jeter si une marmotte jetait du bois.

Peter Piper

Peter Piper picked a peck of pickled peppers.
How many pickled peppers did Peter Piper pick?

Pratiquez le son /p/ et faites attention à la différence entre le /i/ de Peter et le /ɪ/ de picked, pickled, did et pick.

C'est aussi un bon moyen de s'entraîner à prononcer les terminaisons en -ed.

Traduction : Peter Piper (un personnage de conte de fées) ramassa un ~picotin (une ancienne unité de mesure, démodée autant en français qu'en anglais) de poivrons en conserve. Combien de poivrons en conserve Peter Piper a-t-il ramassé ?

Can you?

Can you can a can as a canner can can a can?

Ce virelangue joue sur les divers sens du mot can : soit l'auxiliaire can (pouvoir) ; soit le nom, le récipient (une boîte de conserve ou un cannette de soda) ; soit le verbe to can mettre en boîte. Par exemple, canned food = de la nourriture en conserve.

Une fois de plus, le sens n'est pas aussi important que de jouer à répéter la phrase sans fourcher.

Traduction : pouvez-vous mettre en conserve une conserve tout comme un conserveur peut mettre en conserve une conserve ?

Scream

I scream, you scream, we all scream for icecream!

Simple. Notez que l'accent est sur la première syllabe de icecream, /ˈaɪs.kɹim/.

Traduction : je crie, tu cries, nous crions (réclamons) tous pour de la glace !

Tongue Twister TH

Voyons quelques virelangues (tongue twisters) avec les sons TH.

Pour rappel, il existe deux sons TH en anglais. En Alphabet Phonétique International (API), ils sont notés /θ/ comme dans /ˈpæn·θɝ/ (panther) et /ð/ comme dans /ˈfɛð·ɝ/ (feather – une plume). Ils s'articulent exactement de la même manière sauf que le premier se produit sans faire vibrer les cordes vocales ; le second, si.

/θ/

Toutes les phrases ci-dessous utilisent le premier son TH, où les cordes vocales ne vibrent pas. (Comme un /s/ mais avec la pointe de la langue entre des dents de devant).

Think of something pathetic, anything.

Traduction : Pense à quelque chose de pathétique ; n'importe quoi.

A healthy mouth has thirty-two teeth.

Traduction : une bouche en bonne santé compte trente-deux dents.

She gave birth last month, in her bath, on Thanksgiving.

Traduction : elle a accouché le mois dernier dans sa baignoire, le jour de Thanksgiving.

/ð/

Toutes les phrases ci-dessous utilisent le second son TH, où les cordes vocales vibrent. (Comme un /z/ mais avec la pointe de la langue au-delà des dents de devant).

They didn't bother themselves with this.

Traduction : ils ne se sont pas embêtés avec ça.

/θ/ et /ð/

I thought a thought.

But the thought I thought wasn't the thought I thought I thought.

If the thought I thought I thought had been the thought I thought,
I wouldn't have thought so much!

the se prononce /ðə/ mais tous les autres sons TH dans ce virelangue se prononcent /θ/.

Traduction : j'ai pensé une pensée. / Mais la pensée que j'ai pensée n'était pas la pensée à laquelle je pensais avoir pensé. / Si la pensée que je pensais avoir pensé avait été la pensée que je pensais, je n'aurais pas pensé autant !

Tongue Twister H

Voyons quelques virelangues (tongue twisters) avec le son /h/. C'est un son facile à produire pour les francophones mais, souvent, nous oublions de le prononcer.

Prenez donc soin d'articuler chaque son /h/, en utilisant votre gorge.

She hopes her husband is home because she's hungry as hell.

Traduction : elle espère que son mari est à la maison parce qu'elle a une dalle d'enfer.

Good Heaven! Harry has done his whole homework at home.

Traduction : bon dieu ! Harry a fait tous ses devoirs à la maison.

(Pour une liste des mots où le H ne se prononce pas, voyez Le H muet en anglais.)

Tongue Twister : /ɪ/ vs. /i/

Enfin, un virelangue pour travailler la différence entre le son /ɪ/ bref et explosif et le /i/ long et détendu. Pour rappel : /ɪ/ comme /pɪŋk/ et /i/ comme dans /ɡɹin/.

I slit a sheet, a sheet I slit, upon a slitted sheet I sit.

Traduction : j'ai fendu un drap, un drap j'ai fendu, sur un drap fendu je m'assois.

Conclusion

Vous entraîner à répéter ces phrases anglaises plus difficiles que la moyenne va améliorer votre articulation. En effet, c'est en s'entraînant sur des choses plus difficiles, en dehors de notre zone de confort, que l'on s'améliore – que ce soit en anglais ou dans tout autre domaine.

Répétez ces virelangues sans fourcher et amusez-vous bien !

Voir aussi

Pour aller plus loin avec les virelangues anglais :


Vous avez aimé cet article ? Vous aimez les articles de qualité ? Vous en voulez toujours plus ? Alors soutenez ce blog et partagez l'article : cliquez sur les boutons de partage ci-dessous.

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on 13 virelangues anglais à connaître.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.


Une sélection des meilleures sitcoms pour apprendre l'anglais

Des sitcoms en anglais pour tous les goût…

Visuelles, courtes et amusantes… Les sitcoms sont un des meilleurs types de contenus sur lesquels vous pouvez pratiquer votre anglais.

Alors que les autres genres de séries télés sont plus durs à suivre, vous pouvez commencer à profiter des sitcoms avec un niveau d'anglais aussi bas que A2 ou B1 et un niveau B2 vous assurera de pouvoir suivre sans difficultés sérieuses.

Que veut dire sitcom en anglais ? Sitcom est la contraction de situation comedy (traduction : comédie de situation), soit une série télé construite autour du comique de situation.

J'ai compilé pour vous une liste des meilleures sitcoms en anglais. La sélection est de moi tandis que l'ordre dans lequel elles apparaissent est celui de leur popularité sur le site IMDB. Au menu : beaucoup d'extraits. Let's go!…


16. Episodes

Synopsis : un couple de scénaristes anglais quitte la Grande-Bretagne pour rejoindre Hollywood. Matt LebLanc, dans son propre rôle, incarne un acteur has-been à la recherche du rôle qui relancera sa carrière (ou lui permettra au moins de payer ses factures).

Extrait de Episodes :

Episodes Season 3: Episode 2 Clip - The Worst Client I Ever Had

Infos sur la sitcom : 30 min, 5 saisons (2011 –  )

15. Malcom in the Middle

Synopsis : les péripéties d'un jeune surdoué et de sa famille américaine type. Avec notamment l'excellent Bryan Cranston (avant Breaking Bad) dans le rôle du père.

Extrait de Malcom in the Middle :

Malcolm In The Middle - Where are my keys?!

Infos sur la sitcom : 22 min, 7 saisons (2000 – 2006)

14. Curb Your Enthusiasm

Synopsis : les tribulations et le quotidien de Larry David (co-créateur de la sitcom Seinfeld), qui a le don de se retrouver dans des situations embarrassantes. La structure des épisodes est prévue à l'avance tandis que les dialogues sont en grande partie improvisés.

Extrait de Curb Your Enthusiasm :

Curb Your Enthusiasm: Episode 75 - Larry on...Pig Parking

Infos sur la sitcom : 28 min, 9 saisons (2000 –  )

13. Sex and the City

Synopsis : les péripéties amoureuses de Carrie Bradshaw qui tient une chronique sur le sexe et l'amour dans la ville de New York. Le prétexte de parler cul sur fond de situations cocasses.

Extrait de Sex and the City :

Sex and the City - Samantha's New Neightbours (Season 2 Clip)

Infos sur la sitcom : 30 min, 6 saisons (1998 – 2004)

12. Community

Synopsis : un avocat égoïste se retrouve forcé de retourner à la fac pour valider son diplôme. Il se lie d'amitié qu'il le veuille ou non avec une bande d'étudiants.

Extrait de la sitcom Community :

Funniest Moment On Community - S1E22

Infos sur la sitcom : 22 min, 6 saisons (2009 – 2015)

11. Seinfeld

Synopsis : le quotidien de Jerry Seinfeld, comique juif new-yorkais, et de ses amis. Une sitcom culte des années 90 et a show about nothing qui s'amuse des détails insignifiants de la vie.

Extrait de Seinfeld :

Seinfeld - The First Scene [HD]

Infos sur la sitcom : 22 min, 9 saisons (1989 – 1998)

10. South Park

Synopsis : les aventures de Stan, Kyle, Kenny et surtout Cartman dans la petite ville de South Park au Colorado. Un mélange explosif de commentaire politique et d'humour pipi-caca.

Extrait de South Park :

Infos sur la sitcom : 22 min, 21 saisons (1997 –  )

9. That '70s Show

Synopsis : cette sitcom suit une bande d'ados dans les années 70, dans une ville fictive du Wisconsin, sur fond de conflits avec leurs parents et d'ambiance rock. C'est la série qui a fait connaître Ashton Kushter, Mila Kunis ou encore Laura Prepon (Orange is the New Black) ou bien Topher Grace (Spiderman).

Extrait de That '70s Show :

That 70's show - best scene ever

Infos sur la sitcom : 22 min, 8 saisons (1998 – 2006)

8. Family Guy

Synopsis : les aventures de Peter Griffins et de sa famille, principalement sous forme de gags.

Extrait de Family Guy :

Family Guy - Peter On Red Bull Full HQ

Infos sur la sitcom : 22 min, 16 saisons (1999 –  )

7. The Simpsons

Synopsis : la famille culte et le reste des habitants jaunes de Springfield sont le prétextes d'aventures animées depuis près de trente ans, sur fond d'actualités et de culture pop.

Extrait de The Simpsons :

Lisa Creates Life - The Simpsons

Infos sur la sitcom : 22 min, 30 saisons (1999 –  )

6. How I Met Your Mother

Synopsis : suivez les aventures de Ted Mosby dans sa recherche de l'âme sœur, accompagné de Robin, Marshall, Lily et – surtout ! – du légendaire Barney Stinson, prodigue en conseils sur la drague. Une sorte de successeur spirituel de Friends.

Extrait de How I Met Your Mother :

How I met your mother - Cheerleader Theory

Infos sur la sitcom : 22 min, 9 saisons (2005 – 2014)

5. Modern Family

Synopsis : les aventures de la famille Pritchett dans une banlieue pavillonnaire de Los Angeles, sous forme de parodie de documentaire.

Extrait de Modern Family :

Phil's Surprise - Modern Family 8x21

Infos sur la sitcom : 22 min, 10 saisons (2009 – )

4. The Office

Synopsis : le quotidien d'une succursale d'entreprise qui vend du papier, avec à sa tête un patron narcissique, égoïste, stupide… mais incroyablement drôle. Filmé comme un documentaire et sans rires pré-enregistrés.

Extrait de The Office :

Michael, Jim, Dwight epic scene

Infos sur la sitcom : 22 min, 9 saisons (2005 – 2013)

3. Silicon Valley

Synopsis : un programmeur talentueux mais solitaire crée une technologie révolutionnaire et démarre sa startup… mais c'est sans compter sur l’agressivité et l'hypocrisie des grosses boîtes de la Silicon Valley.

Extraits de Silicon Valley :

Silicon Valley - How Bad Is It? (Clip)

Infos sur la sitcom : 28 min, 4 saisons (2014 – )

2. Friends

Synopsis : les aventures comiques et romantiques d'un groupe d'amis (Rachel, Monica, Phoebe, Joey, Chandler et Ross), le plus souvent dans leurs appartements ou dans leur café préféré.

Extrait de Friends :

Friends - Rachel finds out that Ross had sex with another girl

Infos sur la sitcom : 22 min, 10 saisons (1994 – 2004)

1. The Big Bang Theory

Synopsis : une bande de geeks (en l’occurrence, des scientifiques passionnés de BDs) voient leurs vies transformées lorsqu'une jeune femme extravertie emménage dans l'appartement voisin.

Extrait de la sitcom The Big Bang Theory :

HD The Big Bang Theory - The Peanut Reaction Episode

Infos sur la sitcom : 22 min, 10 saisons (2007 –  )


Autres sitcoms

Voilà pour le top 16.

Si vous êtes nostalgiques, on peut aussi citer des sitcoms plus anciennes telles que Who's the Boss (Madame est servie), The Nanny (Une nounou d'enfer) ou The Cosby Show.

On pourrait évidemment citer tout un tas d'autres séries, que ce soit des étoiles filantes (Party Down ; Flight of the Conchords) ou des sitcoms à mon avis moins biens mais qui comptent elles aussi leurs fans (Arrested Development ; 30 Rock).

J'ai volontairement ignorés des séries télé comiques plus longues (Orange is the New Black ; Suits ; Desperate Housewives) car se limiter à des sitcoms de 20 minutes environ est idéal pour commencer à regarder la télé en anglais. Cela vous permet de rester concentré et de ne pas voir le temps passer.

Flight of the Conchords Vous voulez découvrir l'accent néozélandais ?
Regardez Flight of the Conchords.

Du temps pour l'anglais

Sachant qu'il faut environ 1 000 heures de pratique pour maîtriser l'anglais, regarder des sitcoms en anglais peut vous permettre d'accumuler les heures au compteur tout en vous faisant plaisir.

Si vous regardiez juste les 16 séries citées ci-dessus, vous auriez déjà 1 186 heures d'anglais à votre actif ! Alors, évidemment, ça ne couvrirait pas tout l'anglais (il faudrait compléter cela d'autres activités) mais le principe demeure : regarder une sitcom en anglais demande assez peu d'effort et permet de pratiquer son anglais des heures et des heures.


Combien d'heures d'anglais avez-vous à votre actif ?

Avantages des sitcoms

Les sitcoms se regardent très facilement. Il est très facile de les caser dans son emploi du temps et de se prendre au jeu.

Il arrive très souvent que l'on se mette à les dévorer et à enchaîner les épisodes l'un après l'autre, ce que l'on appelle le binge watching en anglais. C'est un moyen de faire de l'anglais en intensif sans s'en rendre compte et cela contribue à votre immersion en anglais.

Binge watching When you get hooked on a TV show
and watch every season in one day…

En plus, visionner des sitcoms en anglais vous permet d'être exposé à divers registres de langue, de vous habituer aux contractions (présentes partout dans l'anglais parlé) et d'apprendre l'anglais du quotidien, y compris l'argot. C'est la manière de pratiquer la plus proche d'une solution miracle (pourvu d'avoir un niveau A2 minimum, comme signalé en début d'article).

Pour vous améliorer à l'oral, travaillez l'anglais avec vos oreilles !

Les sitcoms m'ont permis de comprendre l'anglais parlé, grâce à Friends, il y a plus de dix ans. Depuis, elles ont inspiré les Dialogues très vivants de Click & Speak™. Plus récemment, en russe, elles m'ont aidé à passer d'un niveau A2 à un niveau B1 (et bientôt B2) tout en me faisant plaisir (elles m'ont permis de rester motivé, ce qui n'était pas toujours évident).

Enfin, regardez les sitcoms SANS sous-titres car ceux-ci sont une distraction et font travailler vos yeux, alors que le but est de faire travailler vos oreilles ! L'idée est de baigner dans de l'anglais oral tout en vous amusant et de tenir sur la durée.

Où regarder des sitcoms en anglais

Légalement, vous avez le choix entre Netflix et louer des DVDs. (Si j'ai loupé une option, faites-le moi savoir dans les commentaires).

De manière moins légale, les sites de streaming et les torrents sont évidemment très populaires et ce sera le cas tant que les offres légales seront sous-développées (Netflix n'est pas présent dans tous les pays).

Où regarder des sitcoms en anglais ? Faites la patate sur le canap'… c'est bon pour votre anglais !

Time for some action!

Vous avez toutes les informations nécessaires… Maintenant, passez à l'action !

Promettez-moi de regarder au moins une saison d'une des sitcoms ci-dessus parce que cela vous mettra face à de l'anglais authentique et vous permettra de gagner en confiance à l'oral. (Votre confiance en vous en anglais dépend de l'expérience que vous avez accumulée, pas de la fée clochette). Si vous voulez, partagez votre expérience (nom de la sitcom, ressenti et progrès observés) dans les commentaires ci-dessous.

Voir aussi

J'ai sélectionné ci-dessus ce que je pense être les meilleures sitcoms pour apprendre l'anglais (les mieux écrites et les plus drôles).

Voici quelques listes issues d'autres sites si, par la suite, vous avez envie de faire de nouvelles découvertes :


J'espère que cette sélection de sitcoms en anglais vous procurera des heures de plaisir dans la langue de Shakespeare. Si jamais un des extraits cesse de fonctionner, faites-le moi savoir en laissant un commentaire ci-dessous SVP.

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Les 16 meilleures sitcoms pour apprendre l'anglais !.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

  1. J'adore Bilingue Anglais et son approche. Je suis très intéressé pour moi qui pratique quotidiennement et aussi pour mes enfants (en école élémentaire).

    Je me pose souvent la question : comment fait-on pour apprendre l'anglais à un enfant (qui ne sait pas encore écrire...). Y a-t-il, parmi ces sitcoms, certaines qui sont plus faciles que d'autres ? Ou bien une autre approche pour des personnes ayant le niveau 0 en anglais ?

    Merci pour votre support

    1. Hello,

      Une solution observée chez de jeunes adultes qui parlaient très bien anglais, grâce aux choix éducatifs de leurs parents. C'est la solution que je compte employer avec mes enfants, qui grandiront dans un environnement multilingue mais dans un pays non-anglophone :

      La télé, OK, mais uniquement en anglais !

      Exemples :

      • Dans un cas, il s'agissait d'une fille de vingt ans. Petite, ses parents avaient décidé qu'elle pouvait regarder une tonne de Disney mais uniquement en anglais. Elle avait vu les films des dizaines de fois, elle connaissait les chansons… Et, au moment d'attaquer l'anglais au collège, elle avait déjà de bonnes bases et un goût pour cette langue. Son anglais était nickel, avec en plus un bon accent, clair, proche de celui d'un natif.

      • Une autre histoire : un jeune homme de vingt-cinq ans environ. Ses parents voulaient qu'il apprenne l'anglais jeune. Pour cela, ils avaient décidé qu'il regarderait les dessins animés et programmes télés en tout genre en anglais. Il est par la suite devenu prof d'anglais. Son anglais est bon rapide, spontané, avec une prononciation claire.

      C'est au final assez proche de ce que je recommande aux adultes : faites ce que vous voulez, pourvu de le faire en anglais !… Des activités qui vous apportent ou apporteraient peu d'un point de vue personnel en français (regarder la télé est moins enrichissant que de lire un livre ou de jouer d'un instrument de musique, par exemple) deviennent des activités beaucoup plus enrichissantes, dès lors qu'on s'y met dans une autre langue.

      Ici, pour les enfants, avec l'avantage de débuter tôt ! La télé est la solution de facilité, alors autant en profiter.

      De nos jours, on voudra adapter ça aux tablettes et jeux vidéo, le téléviseur, lorsqu'il est présent, ayant tendance à prendre la poussière ;-)

      Une limite de cette approche (qui ne lui retire pas son mérite) : des études ont montré que regarder la télé en anglais, même chez les enfants les plus jeunes, ne suffit pas à leur faire acquérir les sons typiques de la langue anglaise. Les enfants ont apparemment besoin d'interagir pour acquérir ces sons (feedback.)

      Si possible, on voudra donc donner à ses enfants l'avantage supplémentaire de l'accent. Pour cela : voyager, se faire des amis anglophones locaux, employer une nourrice ou un jardin d'enfants anglophones ou bien leur enseigner soi-même.

      Les enfants passent en moyenne de quatre à six heures par jour devant des écrans. Cela fait entre 1 500 et 2 000 heures par an ! La plupart des parents voudront réduire ce chiffre pour évider de transformer leurs gosses en zombie. Mais, même en réduisant, il y a moyen en utilisant cette technique de donner à son enfant des milliers d'heures d'anglais et un avantage pour la vie.


Parce qu'un homme prévenu en vaut deux !

15 proverbes anglais à connaître

Proverbes anglais

Un peu de sagesse populaire avec les proverbes anglais

J'ai compilé pour vous une sélection des proverbes anglais les plus importants. Vous retrouverez ces proverbes avec leur signification et traduction en français et, bien sûr, avec leur prononciation sous forme d'audio et de transcription phonétique.

Par définition, les proverbes résument de la sagesse populaire en une phrase. Les connaître en anglais vous permet d'exprimer votre point de vue en un clin d'œil ou bien même de faire de l'esprit en anglais. Dans tous les cas, cela vous permet de montrer votre niveau d'anglais et les natifs sont toujours agréablement surpris lorsque vous connaissez leurs proverbes.

Proverbes anglais

Voici une sélection de quinze proverbes anglais importants à connaître :

Better late than never.
(Mieux vaut tard que jamais.)

Don't put the cart before the horse.
(Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs.)

A picture is worth a thousand words.
(Une image vaut mille mots.)

Don't put all your eggs in one basket.
(Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.)

You can't have your cake and eat it too.
(On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.)

Better safe than sorry.
(Deux précautions valent mieux qu'une.)

Don't judge a book by its cover.
(Ne jugez pas un livre à sa couverture.)

Old habits die hard.
(Les habitudes ont la vie dure.)

Bruce Willis will probably keep making action movies because you know what they say about old habits…

Charity begins at home.
(Charité bien ordonnée commence par soi-même.)

Might makes right.
(La raison du plus fort est toujours la meilleure.)

No news is good news.
(Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.)

Practice makes perfect.
(C'est en forgeant qu'on devient forgeron.)

You reap what you sow.
(Qui sème le vent récolte la tempête.)

The grass is always greener on the other side of the fence.
(L'herbe est plus verte ailleurs.)

All good things must come to an end!
(Toutes les bonnes choses ont une fin !)

Vous voyez que la traduction est rarement la même mot à mot. Pour bien traduire un proverbe, il s'agit de connaître l'original dans chaque langue et de faire la passerelle entre les deux. (Vous pouvez aussi, dans le doute, utiliser un dictionnaire de proverbes).

Notez aussi que cette légère différence de point de vue du français à l'anglais est ce qui rend l'apprentissage des langues vivantes enrichissant. On pense différemment en anglais et en français.

Au passage, ces proverbes anglais sont tous issus des Monologues de Click & Speak™.

Proverbes intraduisibles

Ce qui est intéressant aussi est qu'il existe une multitude de proverbes anglais intraduisibles. Ils expriment dans ce cas une idée, souvent de manière très imagée, qui n'existe pas en français. (Souvent, on trouvera une idée similaire mais pas identique).

Il y a un vrai plaisir à découvrir de tels proverbes parce qu'ils permettent de voir la manière dont on pense en anglais. Leur sens est souvent opaque la première fois que l'on voit l'expression, puis inoubliable une fois qu'on la connaît.

Ces proverbes sont souvent un défi pour les traducteurs, qui devront s'efforcer de trouver un équivalent français ou d'inventer une tournure de phrase spécialement pour traduire l'idée.

En tant qu'apprenant, en revanche, nous ne sommes pas forcés de tout savoir traduire. Nous avons juste besoin de comprendre et de savoir utiliser l'expression !

Quelques proverbes anglais de ce type :

An apple a day keeps the doctor away.
L'idée que les pommes sont bonnes pour la santé. Il existe une variante du proverbe : "An apple a day keeps the doctor away… an onion a day keeps everyone away!"

Two wrongs don't make a right.
Si quelqu'un vous fait du tort, lui faire du tort en retour n'améliorera pas la situation… et ne vous rend pas meilleur que lui moralement.

Money talks.
L'argent donne pouvoir et influence.

Too many cooks spoil the broth.
Avoir trop de personnes responsables d'un projet est susceptible de le gâcher. (Le broth est un genre de soupe).

Interlude musical :

Too Many Cooks | Adult Swim

Too Many Cooks, une vidéo qui parodie les génériques de vieilles sitcoms en anglais. Sous-titres disponibles. (DÉCONSEILLÉ AUX PLUS JEUNES !)

One man's trash is another man's treasure.
Tout le monde n'est pas d'accord sur ce qui a de la valeur.

Brevity is the soul of wit.
Savoir faire court et concis est un signe que l'on a de l'esprit. Notez que c'est un compliment, alors que le français « Les blagues les plus courtes sont les meilleures » est un reproche pour demander aux gens d'arrêter de plaisanter.

Absence makes the heart grow fonder.
La distance crée le manque et nourrit le désir. On trouve le proverbe inverse en français : « Loin des yeux, loin du cœur » !

A chain is only as strong as its weakest link.
Le succès d'une équipe dépend de ses membres et est limité par ses membres les moins compétents. A ma connaissance, nous n'utilisons pas ce proverbe en français – il a en revanche inspiré le nom d'un jeu télévisé célèbre, Le maillon faible.

If it ain't broke, don't fix it.
Essayer d'améliorer une chose qui fonctionne déjà bien risque de créer de nouveaux problèmes. Notez au passage, comme souvent dans les proverbes et expressions idiomatiques, l'utilisation d'une construction qui n'est pas parfaitement correcte niveau grammaire : ain't.

Voir aussi

Pour aller plus loin sur les proverbes anglais :

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on 15 proverbes anglais à connaître.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.