Newsletter Travailler son anglais... sans en avoir l'impression !

Travailler son anglais... sans en avoir l'impression !

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite Ă  votre inscription
sur bilingueanglais.com Si vous souhaitez
ne plus recevoir ce courrier, cliquez sur le lien
en fin de page pour vous désinscrire. Merci.
--------------------------------------------------

Attaquons-nous tout de suite Ă  cette bien triste nouvelle... C'est-Ă -dire, le problĂšme qui revient le plus en anglais... Le problĂšme de :

L'HOMME PRESSE

"Est-ce que je peux améliorer mon anglais si je n'y passe pas une seule minute par jour?"

La réponse est évidemment... un beau et simple "Non!".

NON, tu n'auras jamais de succĂšs en anglais si tu ne pratiques pas.

NON, tu ne deviendras jamais bilingue en anglais si tu n'en fais pas une de tes activités quotidiennes.

Et NON, pas de sucreries avant le repas.


LA VERITE DE CE MONDE DE BRUTES

Voici ce dont je veux te faire prendre conscience...

Une "vérité qui dérange", comme dirait Al Gore... Ou juste "doh!", comme dirait Homer (le Simpson, pas le poÚte).

Voici cette vérité :

On aimerait tous devenir balaise dans un domaine bien précis AVEC LE MINIMUM D'EFFORT ET DE TEMPS... Je sais ce que c'est... J'ai vécu ça en anglais... Et je le vis encore dans une tonne d'activités (la guitare, le théùtre et le sport pour en citer quelques uns).

On voudrait une solution à avaler tout cru... Une pilule qui fasse de nous des génies...

Alors, tandis que la plupart des gens, dont c'est le métier, voudraient nous faire croire qu'une telle solution miraculeuse existe, je ne vais pas insulter ton intelligence en essayant de te faire croire que c'est le cas.

"Pas de bras, pas de chocolat!"

Je veux dire, aucune solution magique n'existe en anglais. On a rien sans rien.

Si tu penses pouvoir devenir bon en 10 min par jour, "think again!".

(D'ailleurs, combien de personnes, douées dans un domaine, n'y passeraient que 10 min par jour?!)

PAF! 50% DE LECTEURS EN MOINS

Je suis peut-ĂȘtre en train de me tirer une balle dans le pied en insistant sur le fait qu'il faut effectivement que TU FASSES QUELQUE CHOSE pour devenir bon en anglais... "lol" comme dirait l'autre. Eh oui, il faut donner pour recevoir. Mais bon, c'est la vie... Pour avoir quelque chose Ă  soi dans ce monde, il s'agit d'y mettre un peu du sien! Et ce n'est pas moi qui te dirais le contraire !

Maintenant, j'ai une faveur Ă  te demander...

Ce que je te demande, simplement, c'est d'arrĂȘter de rĂȘver et de croire que tu peux devenir bon en anglais sans donner de toi. Certains rĂȘveurs seront un peu déçus... mais bon, c'est de toute maniĂšre dommage de rĂȘver si ce n'est pour jamais rĂ©aliser ses rĂȘves jusqu'au bout.

Je te demande donc juste d'accepter qu'il va falloir que tu mettes du tien pour progresser en anglais.

Et la bonne nouvelle c'est que ce n'est pas désagréable, en tout cas, pas avec l'approche que je te propose.

Ce que tu peux obtenir en donnant du tien en anglais c'est, eh bien, justement, de devenir TRES TRES bon dans cette langue. Et chacun sait si c'est utile Ă  notre Ă©poque.

Au final, il faut donc se faire une raison, c'est la vie :

Il faut semer pour récolter.


"SOME GOOD NEWS"

Toujours avec moi? Bien. Ta décision de continuer à lire ce courrier va payer car cela veut dire que tu es sérieux et parce que je vais te montrer comment :

A) Ne plus voir le temps passer lorsque tu travailles ton anglais. (Et pourquoi pas, mĂȘme, en redemander toujours plus!)

B) Comment trouver du temps tous les jours pour l'anglais, parfois jusqu'à 2h... Attention, SANS que cela ne prenne sur le reste de tes activités habituelles. (C'est du temps "gagné", "gratos"!)


TRAVAILLER SANS EN AVOIR L'IMPRESSION

Quand les gens disent "je n'ai pas assez de temps", ce qu'ils veulent vraiment dire c'est : "je préfÚre faire autre chose!".

Allez... On est juste entre nous. Tu peux l'avouer!

Alors, à moins de ne jamais, je ne sais pas moi, regarder la télé, de ne jamais dormir, de ne jamais passer de temps à glandouiller sur le Web... Et de passer tout ton temps à remplir les obligations que la vie t'impose... Je pense que tu as bien un peu de temps à consacrer, à libérer, à l'anglais.

Maintenant, que faire pour que tu n'aies PAS DE REGRETS Ă  consacrer du temps Ă  l'anglais?

Qu'une chose soit claire : je ne veux PAS que tu sois dĂ©goutĂ© d'avoir travaillĂ© ton anglais! Je veux que tu sois heureux et mĂȘme bientĂŽt impatient de t'y mettre. Je ne serais pas rentrĂ© dans cette aventure "anglais" si ce n'Ă©tait pas le cas. (Je suis un hĂ©doniste en fait. Ou juste flemmard? Je veux aimer ce que je fais et faire ce que j'aime!)

Alors, pour ne plus voir le temps passer lorsque tu travailles ton anglais...

Attention... Voici le secret qui m'a rendu bilingue...

NE FAIS RIEN EN ANGLAIS QUE TU N'AIMES PAS FAIRE EN FRANCAIS !

Bam. C'est aussi simple que ça.

J'espĂšre que tu t'es remis du choc? :) Alors, quelques commentaires lĂ -dessus...

Sous prĂ©texte de devoir "travailler", on se violente souvent Ă  faire des choses qu'on dĂ©teste, surtout lorsqu'on dĂ©bute ou commence Ă  "ĂȘtre sĂ©rieux" dans un domaine... Je ne sais pas si on a appris ça Ă  l'Ă©cole ou si ça vient d'un gĂšne "masochiste" en nous... mais bref... Il faut arrĂȘter ça TOUT DE SUITE!

Il y a un principe simple dans la vie :

On fuit ce qui est désagréable/pénible/douloureux.

On est attiré par ce qui est agréable/sympathique/amusant.

C'est vraiment tout simple comme rÚgle. Et c'est aussi vrai en anglais que ça l'est dans n'importe quel autre domaine.

Reformulons ça de maniÚre positive :

En anglais, pratique EXCLUSIVEMENT des activités et des sujets qui te plaisent DEJA en français.

Fournir des efforts, ça ne veut pas dire obligatoirement fournir des efforts sur un truc "chiant". (Pardonnez mon langage :)) Le mieux, un bon effort, c'est un effort dont on ressort grandi, pas abattu.

Pratiquons cette nouvelle philosophie "anglais" avec quelques exemples :

DO's :
- Si tu aimes regarder "Lost" en DVD, regarde-le en V.O.
- Si tu es un passionné de [INSERER UN SUJET ICI], lis tout ce que tu peux sur le sujet en anglais.
- Si tu adores les potins, lis-les au moins en anglais!

DON'Ts:
- Si tu n'aimes pas les études de texte sur de vieux auteurs poussiéreux, eh bien, n'étudie pas l'anglais de vieux auteurs poussiéreux.
- Si tu n'aimes pas lire les actualités en français, ne les lis pas en anglais.
- Si tu n'aimes pas discuter de la vie dans les écoles françaises, ne discute pas de la vie dans les écoles anglaises, américaines, etc.

Peut-ĂȘtre qu'il existe bien une pilule magique... Et alors, ce serait juste de mĂ©langer un peu de ce qu'on AIME Ă  ce dont on a BESOIN.

Ca n'est pas plus compliqué que ça. Sérieusement.

Alors, garde tout ça bien en tĂȘte en te disant que, en pratiquant cette philosophie sur une journĂ©e, ça changera dĂ©jĂ  ta journĂ©e (tu te seras fait plaisir en anglais au lieu de t'ennuyer et tu pourras en ĂȘtre fier).

Et sur une année?! Alors, là, je te laisse imaginer...

Imagine une année à AIMER ce que tu fais en anglais!...

Est-ce que ça pourrait t'ĂȘtre utile???

La suite au prochaine numéro, avec une astuce pour trouver du temps tous les jours pour l'anglais, parfois jusqu'à 2h!...

D'ici lĂ  : bons progrĂšs en anglais!!
Fabien