Anglicismes utilisés en français : sont-ils les mêmes en anglais ?

le franglais

Parlez-vous franglais ?

Avez-vous déjà entendu le mot « franglais » ?

— Salut Thomas, on fait du « footing » samedi ?

— Du footing, c'est quoi ?

Tu ne connais pas ? Mais c'est un mot anglais !

— Euh .... on se fait du pied ?

What?! Ça veut dire courir.

— Ah, mais il fallait le dire !!

Ceci est un extrait d'une vraie conversation que j'ai eue peu après mon arrivée en France. Je vais vous le dire maintenant, le mot footing (« appuis », « équilibre ») n'a rien à voir avec courir en anglais que l'on appelle jogging. Oui c'est bien jogging, à ne pas confondre avec track pants!

En fait, connaissant les Français pour la fierté qu'ils ont pour leur langue, je ne pensais jamais que je serais confronté à autant d'anglicismes dans la langue française. Pire encore, souvent ces mots anglais ne sont pas compris par des anglophones.

Avec cet article, j'espère pimper votre anglais en ricanant à nos tendances préférées du franglais ! Allez, go (here we go!) !

Extrait de Pimp My Ride

To pimp en anglais standard signifie « prostituer quelqu'un » mais en argot cela se dit d'une voiture que l'on veut personnaliser, accessoiriser et dont on veut améliorer la performance.

Qu'est-ce que le franglais

Le franglais désigne un mix (mélange) de la langue française avec la langue anglaise et il se caractérise par l'usage des mots anglais en français. Soyons clairs dès le départ, le franglais n'est pas une langue à proprement parler.

Du point de vue français, il s'agit d'une expression anglicisée de la langue française. La base reste française, c'est-à-dire que les structures grammaticales ne changent pas. En effet, l'emploi des mots anglais et des expressions calquées sur la syntaxe anglaise vont transformer le français en franglais.

Si je dis que le franglais est un point de vue français, le point de vue outre-Manche, outre-Atlantique ou outre-équatorial (Sud-Africain ;)) s'appelle Frenglish.

Les anglicismes ou les mots anglais en français ?

L'emprunt des mots anglais à une autre s'appelle un anglicisme. En effet, un anglicisme rentre dans le terme global du franglais, car c'est un élément qui va aider à la construction du franglais. En fait, on en a déjà parlé sur ce blog et vous pouvez trouver d'autres exemples des mots français empruntés à l'anglais. Quelques exemples d'anglicismes sont :

  • deadline (date butoir)
  • challenge (défi)
  • fun (amusant)
  • e-mail (courriel, même si son usage ne fait pas l'unanimité).

Les anglicismes peuvent même prendre la forme des expressions et il y en a que l'on reconnaît tous sans le savoir. Pensez à faire du sens pour dire to make sense au lieu de dire « avoir un sens » ; faire du business au lieu de « faire du commerce » pour dire to do business ou être familier avec un sujet. En anglais on dit to be familiar with mais en français on dit « connaître un sujet » ou que « le sujet nous est familier ».

Parfois on utilise des tournures à l'anglaise même en français. Par exemple, le monde de la finance est dominé par l'anglais, d'où les actifs pour désigner assets au lieu de l'actif.

Pourquoi utilise-t-on le franglais ?

Ayant appris le français, c'est bien une question que je me suis posée plusieurs fois. C'est intéressant de voir que finalement la France, malgré son histoire pluriséculaire, subit l'influence de la machine médiatique américaine comme tous les pays du monde. Je vous fais part de ce que j’observe, mais je vous invite bien sûr à me laisser vos impressions dans les commentaires.

Les situations où l'on trouve des anglicismes

Les mots qui ont été adoptés en français

La France a inventé la baguette mais a échappé à l'invention du sandwich (« sandwich »). On trouve d'autres mots adoptés dans le cas de weekend (« week-end ») qui a pris un trait d'union en français, la fin de semaine se traduisant en the end of the week. On ne peut pas vraiment voir ça comme du vrai franglais, car il n'y a pas de vrai mot français.

On peut dire la même chose pour les mots « sketch », « chewing-gum » (chewing gum en anglais), « football » ou « baskets » - nous comprenons paniers mais sommes censés comprendre sneakers... on verra ça plus tard !

Le concept n'exist(ait) pas en français

Il est très probable que dans chaque langue, on trouve un mot natif pour dire « eau », « chien » ou « courir », car c'est tout à fait naturel. Par contre, certains concepts qui, à l'origine, ont été formulés à l'étranger peuvent entrer dans la langue française. Pensez à la démocratie ou à l'« algèbre » qui sont un mot grec pour le premier, et un mot arabe pour le second.

D'ailleurs ces deux mots ont été depuis francisés pour mieux s'accorder avec la sonorité française ce qui n'est pas le cas des emprunts plus récents tels que les mots « leadership » et « marketing ».

Saviez-vous que la communauté LGBT délaisse les termes lesbian-gay-bisexual-trans pour le mot queer ? Ce mot également emprunté à l'anglais permet une plus grande liberté pour exprimer son identité sexuelle et son identité de genre. En fait le mouvement LGBT a repris ce mot qui signifie à la base bizarre pour en faire un symbole de fierté et d'ouverture. Aujourd'hui en français, il serait difficile de se faire comprendre en traduisant queer par « zarbi ».

"J'ai un date avec mon crush que je trouve hyper cute" ! Oui, j'exagère un peu, mais peut-on vraiment dire que date a le même poids sentimental qu'un rencard ou rendez-vous amoureux ? Maîtresse de conférence, Julie Neveux vous en parle dans cette vidéo sur ce que les anglicismes disent de nous.

Ce que les anglicismes disent de nous - Julie Neveux

La technologie

Aujourd'hui, nous sommes plus connectés les uns avec les autres et ce depuis plus de 40 ans. La technologie nous a mis en relation avec des nouveaux modes de vie et les États-Unis prennent une énorme part parmi ces exportateurs lexicaux. C'est pour cela que l'on trouve beaucoup d'anglicismes dans le monde du travail.

On peut déjà remercier la Silicon Valley pour le mot disrupter qui est entré dans les dictionnaires français pour parler des « technologies de rupture ». Disrupt signifie perturber ou bouleverser.

On appelle une jeune entreprise innovante à fort potentiel de croissance une start-up. N'ayez pas peur, car la French Tech essaie de promouvoir le mot jeune pousse. Les entrepreneurs, un gallicisme en anglais, sont habitués à faire un pitch, une sorte d'argumentaire oral fait en 3 minutes pour attirer des investisseurs.

Start-up ou Jeune Pousse Start-up, un anglicisme en français

La langue française a gagné avec le mot « logiciel », mais courriel peine à trouver sa place. Même si l’on comprend mise à jour, on entend souvent encore update et son verbe : updater (to update).

Si l’on reparle des mots qui font tendance, Twitter affiche clairement le mot abonnés mais les « djeunz » vont parler de followers. Ceci se dit également pour des partisans d'un parti ou les fidèles d'une religion. Sur d'autres réseaux sociaux, on rencontre souvent l'anglicisme « liker » qui signifie aimer, mais a une forte dimension sociale semblable à un autre anglicisme « cool » !

Voici un lien pour voir plus de terminologie concernant les start-ups et le (bon) vocabulaire qui va avec en français.

Voici un outil intéressant qui propose des alternatives françaises à du franglais pur. Certaines ont un sens tel modèle économique pour business model. D'autres sont questionable (contestables), c'est-à-dire douteuses comme mise en récit pour storytelling.

Si cela vous intéresse, voici un petit dictionnaire sur le vocabulaire du monde des start-ups français qui reprend beaucoup de mots anglais.

Pour paraître plus cool

Il n'y a pas une liste pré-définie des anglicismes alors je ne peux vraiment vous donner des exemples ici qui s'appliquent partout et par tout le monde. On trouve des mots dans tous les domaines selon le niveau d'anglais du locuteur, et selon son propre usage des mots anglais.

Vous avez sûrement entendu des anglicismes au bureau, par exemple, quand on doit rendre un reporting au lieu d'un rapport d'activité. Ceci doit être forwardé (transféré) à son collaborateur et dans les meilleurs délais parce que l'on est speed (pressé). D'ailleurs reporting signifie couverture journalistique, à ne pas confondre avec report, le vrai sens cherché du mot cité plus haut.

Le franglais frappe encore pour être plus trendy dans la culture quand on peut regarder un concert en live (en direct) ou en replay (rediffusion). Vous avez peut-être déjà entendu le mot flyer pour prospectus ou workshop pour atelier. Je voulais mentionner bestseller mais je n'ai pas réussi à trouver un équivalent français.

Et évidemment, on connaît tous l'exclamation c'est top ! pour dire que quelque chose est génial ou chouette. Top en anglais ne s'utilise pas de la même façon. Il peut se traduire par le sommet ou le plus haut. On parlerait plutôt de Top 5 pour les 5 premiers dans un classement ou Top Chef pour une émission de cuisine télévisée.

What the fudge! What the f!ck

Je m'amuse de ces usages que j'entends tous les jours bien sûr, mais je reconnais nettement le besoin d'être facilement compris et de manière efficace. Si l’on dit booster les ventes, on comprendra « dynamiser les ventes », mais peut-être que la nuance de boost (coup de fouet) manque. Il y a une multitude d'exemples incluant yes, no comment et le très clair mais vulgaire what the f***!

En fait, je trouve que le groupe musical, les Fatals Picards étaient pleins dans le mille avec leur chanson en franglais lors de leur représentation à l'Eurovision. Ils ont remis en question le besoin de chanter en anglais (ou en franglais) pour gagner un concours pan-européen.

Une chanson en franglais avec L'amour à la française par les Fatals Picards

Les faux anglicismes

On arrive enfin au chapitre où je vous montre les anglicismes que les anglophones ne comprennent point !

Une fois, j'ai dû faire une démarche administrative qui m'obligeait d'aller faire des photocopies dans une imprimerie et de les envoyer ensuite par courrier. J'avais déjà entendu à plusieurs reprises l'expression par mail qui m'a fait comprendre que le mot mail se disait aussi en français. Si vous ne le savez pas, mail est le mot anglais pour courrier.

J’ai été confronté à un énorme malentendu, car la dame qui m'aidait avec ma démarche s'est mise à scanner le document. J'ai répété plusieurs fois Non, par mail et elle me répondait Oui monsieur, je vous l'envoie par mail. C'était seulement quand je lui ai montré une enveloppe, qu'elle a compris que je voulais juste envoyer une ... lettre. La leçon du jour : on dit mail pour les lettres et on dit e-mail (electronic mail) pour les courriels, en anglais.

Les anglicismes perçus par un Américain

Commençons par relooking qui se dit en anglais makeover. On dit relook pour reconsidérer une loi ou une décision. Cadeau, un look est réellement a look en anglais. En revanche, j'ai déjà entendu look la télévision. En anglais on dit watch television.

Look peut être traduit par « tourner son regard vers quelque chose » alors que watch est utilisé pour regarder quelque chose pendant une période donnée : la télévision, un sport, etc.

Ensuite, plusieurs anglicismes se terminent en -ing alors que ce n'est pas le cas en anglais. Un « camping » se dit a campsite, « shampoing » est shampoo et « un parking » peut être a parking lot ou a carpark. Parking est le fait de se garer. « Faire du forcing » se dit proprement to add pressure et forcer sur quelque chose se traduit par to overdo something.

Je vous accorde le pull-over, mais sachez que dans la langue courante vous trouverez d'autres mots qui sont plus usités comme :

  • le sweater américain,
  • le jumper britannique ou
  • le jersey sud-africain

Et qu'en est-il des anglicismes désignant les chaussures de sport ou les « baskets » ? Une fois encore, on trouve un clivage planétaire :

  • sneakers (US),
  • trainers (UK),
  • running shoes (Canada),
  • tekkies (Afrique du Sud) et
  • runners (Australie)

Je continue dans ma lancée sur la mode pour parler du smoking que l'on appelle un tuxedo, ou a tux pour faire court. Comparez she is smoking (elle fume) avec she is smoking (hot)! (elle est canon !)

Êtes-vous fan de sport ? Même si cela ne vous passionne pas, vous pourrez doper votre anglais en proscrivant les structures en -man du style rugbyman, tenniswoman ou même barman. Privilégiez plutôt rugby player, tennis player ou basketball player. Pour les spectateurs devant un match dans vos établissements préférés, le serveur au bar est un bartender.

Les faux amis anglais

Voilà un vrai enjeu concernant le franglais. Nous venons de voir des mots qui prêtent à confusion, car ils n'existent pas en anglais ou car ils sont mal utilisés en français. Les exemples suivants sont également ambigus, mais pour une autre raison. Il s'agit des faux amis, ou deux mots ayant une forte similitude dans les deux langues, mais qui ne veulent pas dire la même chose. Ce n'est pas du franglais à proprement parler, mais comme vous apprenez l'anglais, évitez de tomber dans ce piège qui vous fera basculer effectivement dans du Frenglish.

Le cas classique c'est actual qui ne se traduit pas par actuel. Actual se dit pour quelque chose de vrai ou réel.

Un anglophone est souvent perdu par l'usage du mot propose par les francophones pour dire suggest pour suggérer ou offer pour donner. Propose est souvent réservé pour les demandes de mariage et proposition pour le sexe. Vous pouvez utiliser proposal pour une demande de mariage, mais aussi pour une offre commerciale ou une proposition écrite.

Luck est le bon mot pour la chance et non pas chance qui est la possibilité ou même le hasard. Hazard existe aussi et cela se dit danger en français.

Une licence est un degree et le permis de conduire se traduit par (driver's) license et non pas permit qui est un titre de séjour.

Il y a une différence considérable entre ask qui se dit demander en français, et demand qui veut dire exiger.

Et pour terminer ce sous-chapitre, je vais évoquer Victor Hugo qui a écrit le célèbre Les Misérables. Cette nuance m'échappait souvent, car je pensais que c'était une œuvre sur les gens qui sont très tristes (miserable en anglais). Il s'avère que la misère (extreme poverty) n'a rien à voir avec la tristesse profonde (misery). D'ailleurs, cela peut signifier la misère dans des contextes anciens et poétiques ... ouf ça me gavroche !

Plus de faux amis se retrouvent dans notre article sur les faux amis en anglais.

Les very bad traductions des films américains

Ce n'est plus vraiment du franglais mais plutôt du français calqué sur l'anglais. Il doit y avoir une loi en France qui oblige les distributeurs à changer le titre des films, peu importe la traduction, parce que le résultat est toujours étonnant.

Commençons par The Hangover qui a été renommé Very Bad Trip. Je vois le jeu de mots ici, un voyage (trip) qui a mal tourné et un bad trip qui décrit une mauvaise expérience sous l'emprise de la drogue. C'est parti trop loin pour un titre qui se traduit par la gueule de bois.

Pitch Perfect (oreille absolue) s'est francisé en The Hit Girls (les filles géniales) et Cool Runnings a trouvé un nom simple avec Rasta Rockett.

Je plaisante du cas de la France bien sûr, mais le Québec a vraiment une loi qui oblige la traduction des titres des films, même si c'est very bad (foireux). On trouve ça avec le fameux Pulp Fiction que l'on connaît au Québec sous le nom de Fiction Pulpeuse. Après un peu de recherche, j'ai appris que les connoisseurs savent pertinemment que ce titre se réfère à la littérature de gare.

Si vous cherchez à connaître les titres de vos films préférés en version originale, je vous invite à lire cet article en anglais les traductions étranges des films hollywoodiens. Il y a aussi la Youtubeuse niçoise et basée au Québec, Denyzee, qui compare les traductions douteuses faites pour le marché français et le marché québécois.

Les films hollywoodiens en français, la France vs. le Québec

Le franglais en anglais

Hélas, si l'anglais a une forte influence sur le français aujourd'hui, on ne peut pas ignorer la présence de la langue française en Angleterre qui a commencé par la Conquête menée par Guillaume le Conquérant au XIème siècle. C'est pour cela que l'on dit que jusqu'à 60% des mots en anglais sont français à la base.

Plus tôt dans l'article, j'ai cité entrepreneur qui a donné lieu à entrepreneurship pour l'entrepreneuriat. Dans une ambassade, on parle bien d'attachés et dans la mode c'est courant de décrire un style d' avant-garde avec un accent français.

Nous, les anglophones, semblons être fascinés par le terme deja vu à tel point qu’il n'a pas trouvé d'égal en anglais. Cette fascination s'étend aussi à la joie de vivre parce que nous reprenons les formules de politesse bon appétit et bon voyage. Les termes peuvent être politiques, comme laissez faire economics, une politique économique bien américaine, ou poétique tel que enfant terrible. Depuis mon arrivée en France, je n'ai entendu personne dire je ne sais quoi. Si vous dites ceci de quelqu'un en anglais, c'est en général très positif.

D'autres mots français que l'on entend fréquemment sont chic, en route (sur le chemin), façade, fiancé, machine, rendez-vous, sabotage et vinaigrette que l'on appelle parfois French dressing. Nous avons déjà abordé le sujet, et vous pouvez en apprendre davantage en lisant notre article sur les mots en français en anglais.

Tableau récapitulatif des anglicismes

Pour conclure cet article, je vais vous donner un tableau récapitulatif de tous les anglicismes vus dans cet article mais aussi quelques-uns que j'ai souhaité ajouter. Vous y verrez un équivalent français si cela existe, et un équivalent anglais si les anglophones emploient un autre mot. Enfin, s’il y a une différence entre l'anglicisme et l'anglais, je vous ai mis une colonne pour noter ce que comprennent les anglophones en entendant l'anglicisme donné.

Anglicisme Équivalent français Équivalent anglais ce que comprend l'anglophone
Baby-foot Foosball
back-up sauvegarde
Background expérience, formation, origines
baskets chaussures de sport sneakers, trainers paniers
batch lot
booster décupler, dynamiser, stimuler amplificateur
break pause break, cassure
brushing blow dry brossage
business affaire
business angel investisseur privé
business model modèle économique
camping campsite l'activité de séjourner dans la nature
challenge défi, challenge
cheap pas cher, bon marché
check-up bilan de santé
checker vérifier, contrôler
cool chouette cool, great chouette, froid
crowdfunding financement participatif
cute mignon
date rencard
deadline date butoir, délai
dealer trafiquant
digitaliser numériser digitalize
disruptive technology technologie de rupture
dressing grande penderie walk-in closet habillage, pansement, vinaigrette
duty free hors taxe
e-mailing publipostage mailing
faire du business faire affaire, faire des affaires
faire du sens avoir un sens to make sense
faire un brainstorming to brainstorm
faire un check to do a handshake cheque
followers abonnés
footing appuis, équilibre jogging appuis
free-lance pigiste, indépendant freelance
fun amusant
Go ! C'est parti ! En avant ! Here we go!, And we're off! va-t-en!
jogging track pants aller courir
leasing crédit-bail, location-vente leasing prononcé avec un S et pas un Z
les actifs l'actif assets
lifting face-lift n'existe pas
live en direct, en concert
mail courriel e-mail courrier
mindset état d'esprit
mix mélange
networking réseautage
pamphlet utilisé par erreurpour signifier dépliant lampoon dépliant
parking place de stationnement carpark, parking lot stationnement
piercing
pressing teinturerie dry cleaning pressage, urgent
pull, pull-over sweater, jumper, pullover tirer (pour pull)
queer LGBTQI
reporting rapport d'activité report couverture journalistique
review avis
royalties droits d'auteur
script scénario
show spectacle, prestation
speaker orateur, présentateur speaker, enceinte de son
speed pressé in a hurry vitesse
sponsor mécène, parrain
startup jeune pousse start-up
timing timing, chronométrage, date
top excellent great, fantastic haut, sommet
trip état d'hallucination bad trip voyage
update mise à jour

Le mot final : faut-il éviter le franglais ?

C'est une question assez tricky (épineuse). Nous avons vu tout au long de cet article que les raisons pour utiliser des mots en anglais en français sont diverses. D'une part, c'est pour donner un air plus trendy et donc on va prendre le mot anglais, malgré l’existence du mot français. D'autre part, le mot anglais se comprend mieux que sa version française, pensez de nouveaux au mail.

En fait, le français est une langue et une langue se vit. Ses locuteurs ont toutes sortes de backgrounds au sein de la France, mais aussi venus d'ailleurs, à tel point que ça enrichit la langue française. Les anglicismes lui donnent un sens dans le monde actuel et parfois cela nous pousse à utiliser le franglais dans un contexte donné.

Ce qui est sûr, c'est que le franglais m'a permis d'améliorer mon français. Eh oui, les Immortels de l'Académie française n'apprécieront pas ce propos. Cela m'a permis de voir que parler de manière fluent, c’est aussi utiliser les mots empruntés, employés dans la langue de tous les jours.

Alors, faut-il éviter le franglais ? well, c'est à vous de voir !

Commentaires sur Le franglais

0 commentaire à date. Soyez un pionnier, un aventurier – que dis-je, devenez un héro ! – en laissant le premier comm’.

📜Règles du jeu pour commenter

Cet espace est conçu pour compléter l'article, en partageant votre expérience, vos questions ou vos ressources pour apprendre l'anglais ensemble. Merci de vos commentaires énergiques, constructifs et intéressants !

Pour assurer la qualité du site, les commentaires sont relus avant d'être publiés. (Les messages kikoolol, hors-sujets ou commerciaux seront effacés). Soyez respectueux des autres lecteurs SVP.

Vous pouvez écrire en français ou en anglais ; relisez-vous et profiter de nos conseils pour s'autocorriger en anglais. Aérez votre texte grâce aux options de mise en forme (Markdown).

Qu'avez-vous appris aujourd'hui ? A vos ⌨️ et amusez-vous bien ! 🤓

Leave a comment

You are leaving a comment on Le franglais · Anglicismes utilisés en français : sont-ils les mêmes en anglais ?.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

Maintenant, lisez ceci :