De quoi se motiver en 2017

Pourquoi apprendre l’anglais ?

Pourquoi apprendre l'anglais ?

7 raisons de se mettre à la langue de Shakespeare et des Pères fondateurs

La question se pose encore parfois « Pourquoi apprendre l’anglais ? » Apprendre l’anglais prend du temps et c’est utile de savoir pourquoi on fait ce que l’on fait. Nous allons donc voir pourquoi l’anglais est important de nos jours.

Si vous êtes dans une situation où vous vous dites je n’aime pas l’anglais mais où vous avez quand même besoin de l’apprendre, cet article devrait vous aider à recadrer la situation et voir ce que vous avez à y gagner.

L’anglais est la langue internationale

L’anglais est devenue la langue internationale. En plus d’être la langue natale de 339 millions de personnes, c’est aussi la langue étrangère la plus apprise dans le monde. 603 millions de personnes parlent l’anglais en tant que langue étrangère.

L’anglais est ainsi la langue la plus parlée au monde, à un niveau international, avec un total de 942 millions de personnes qui parlent anglais (source : Ethnologue).

On songe évidemment au chinois, parlé par un peu plus d’un milliard de personnes à travers le monde – techniquement plus que l’anglais. La différence de taille est que l’anglais est une langue officielle dans une centaine de pays et enseigné dans des centaines d’autres, alors que le mandarin n’est une langue officielle que dans une petite dizaine de pays et enseigné beaucoup moins.

(Pour info, l’espagnol compte 517 millions de locuteurs. Le francais, 229 millions.)

Pourquoi apprendre l'anglais ? L'anglais est la langue internationale Avec l’anglais, le monde est à vous

Bref, pour communiquer avec l’étranger, l’anglais est la langue numéro 1. Et, à notre époque globalisée, pouvoir échanger avec l’étranger devient vite indispensable.

On peut le déplorer et même vouloir changer cela mais le fait reste accompli. Si vous voulez pouvoir communiquer avec le reste du monde, l’anglais est la langue la plus utile de nos jours.

Le choix de l’anglais comme langue internationale est une question qui mérite son propre édito. La question d’une langue plus neutre et rattachée à aucun pays se pose. Seulement, dans la pratique, l’anglais est justement la langue la plus pratique ! En majorité, les chinois apprennent l’anglais, pas l’espéranto. Rien ne vous empêche d’apprendre une autre langue vivante (nous allons en parler) mais l’anglais est la langue qui vous permettra le plus de choses.

Etre une personne cultivée

Aujourd’hui, ne pas parler anglais, c’est comme de ne pas savoir se servir d’un ordinateur ou ne pas savoir lire et écrire. Ça vous coupe du monde. C’est une forme d’illettrisme.

Ne pas parler anglais vous empêche d’être autonome dans des situations simples de la vie moderne. Que ce soit vérifier une information, apprendre toute votre vie ou pouvoir communiquer avec le reste (97%) de la planète.

Pour info, Wikipédia est cinq fois plus grand en anglais qu’en français et près d’une page sur deux sur le Web est en anglais.

Parler anglais est aussi, selon moi, le meilleur moyen d’apprendre toute sa vie parce que cela permet d’apprendre en anglais – où les opportunités sont plus nombreuses.

Pourquoi apprendre l'anglais ? Pour être une personne cultivée. Image : La Création d'Adam (Michel-Ange) Tant que vous ne parlez pas anglais, vous vous coupez du monde de la connaissance

Alors, certains pourront aussi dire qu’ils s’en fichent et que ça n’a pas d’importance pour eux mais ce serait justement le signe d’un manque d’éducation.

A une autre époque, la priorité aurait été d’apprendre le latin ou le grec. De nos jours, c’est d’apprendre l’anglais. Apprendre le latin ou le grec était réservé à une élite. Aujourd’hui, grâce à Internet, apprendre l’anglais est ouvert à peu près à tous.

Enfin, au-delà de l’anglais et de la connaissance…

Connaître une langue étrangère fait partie d’une bonne éducation. Pourquoi apprendre la musique ? Le dessin ? La géographie ? Pourquoi apprendre l’histoire ? Parce que c’est la bonne chose à faire pour quiconque est un peu curieux du monde, de ce qu’il contient et de sa richesse extraordinaire.

En bonus, apprendre une langue et la maîtriser vous ouvre la porte pour apprendre d’autres langues vivantes, avec de plus en plus d’aise.

Mieux financièrement

Parler une langue étrangère augmente votre salaire. Les estimations sur le sujet varient selon l’étude et le pays. Cela va de 2% aux Etats-Unis (pour une langue étrangère) à 34% en Indes pour l’anglais. Il est raisonnable de situer la France entre les deux.

L’impact sera évidemment proportionnel à l’offre et à la demande et, dans un pays réputé en retard en anglais comme la France, parler couramment anglais peut être un moyen de tirer son épingle du jeu en terme d’employabilité.

Traduction : « Si un homme vide son porte-monnaie dans sa tête, personne ne peut le lui prendre. Un investissement dans la connaissance paye toujours le meilleur taux d’intérêt. »

Mais surtout, à partir d’un certain niveau, la connaissance de l’anglais devient tout simplement obligatoire. C’est ce qui fera la différence entre pouvoir poursuivre votre carrière et l’arrêter. Malheureusement, apprendre l’anglais prend du temps (environ 1 000 heures) et ce n’est pas le genre de chose que l’on prépare à la dernière minute. Ceux qui sont prêts récolteront le fruit de leur travail, tandis que ceux qui ont négligé cette compétence en paieront le prix.

Si vous débutez votre carrière, parler anglais peut vous aider à sortir du lot. Si vous êtes en recherche d’emploi, cela peut être une bonne occasion pour faire de l’anglais en intensif. Dans tous les cas, il y a un moment où ça vous servira.

Au-delà de l’argent même, je vous encourage à voir cela comme le développement d’une compétence ultra-utile. C’est mieux pour votre motivation et ça vous amène à faire les choses pour vous.

Apprendre l’anglais est un investissement en vous. Le temps et l’argent investis vous rapporteront.

Pour innover

L’anglais vous permet de faire des choses plus intéressantes dans votre domaine.

L’innovation scientifique et technologique est publiée avant tout en anglais – qu’il s’agisse de médecine, de biologie ou d’informatique, et j’en passe… L’anglais est la langue du progrès technique.

Si vous désirez être à la pointe du progrès dans votre domaine, vous devez connaître l’anglais.

Pourquoi apprendre l'anglais ? Pour innover. Image : Breaking Bad.

C’est vrai pour importer des connaissances de pays étrangers mais c’est vrai, aussi en sens inverse.

La France est un grand pays d’innovation et parler anglais est indispensable si nous souhaitons exporter notre savoir-faire à travers le monde entier.

Cela s’applique aussi à la culture. La culture française est réputée à travers le monde. Exporter la culture française est quelque chose dont nous pouvons être fiers mais le faire avec un niveau d’anglais en dessous de la moyenne est quelque chose de regrettable. Bien parler anglais est à la portée du premier venu pourvu de bien s’y prendre. Maîtriser l’anglais permet de créer des liens avec les cultures et, plus notre niveau d’anglais est bon, plus ce lien sera fluide.

On peut à juste titre se plaindre que ce soit un travail à sens unique. Les Américains et Britanniques n’ont pas besoin d’apprendre de langue étrangère pour communiquer avec le reste du monde. Mais réfléchissez-y… qui est vraiment gagnant dans l’histoire ? La personne qui parle deux langues ou celle qui n’en parle qu’une ? Ce qui est une contrainte peut être transformé en atout.

C’est amusant !

Si étudier l’anglais n’est pas toujours amusant (et c’est bien ça le problème), s’en servir, en revanche, ouvre la porte à de nombreux divertissements. Si vous vous y prenez bien, l’anglais peut être une source d’amusement constante.

Il y a le plaisir de voyager. Ou celui de rencontrer du monde. Il est toujours dommage de partir à l’autre coin du monde sans pouvoir communiquer. A l’inverse, il est tout aussi triste de se restreindre à rester en France quand on a envie d’aller plus loin mais que l’on craint la barrière de la langue.

Pour moi, c’est avant tout apprendre ! Je fais partie de ces personnes qui trouvent qu’apprendre est agréable.

Lire en anglais est un autre exemple. Bien trop de livres, essais comme fiction, ne sortent en français que plus tard voire jamais. Et quand bien même, lire une traduction vous laisse en proie à certains pièges. Si certaines traductions sont meilleures que l’original, d’autres sont mal écrites et trahissent l’original. Pour une langue aussi répandue, féconde et utile que l’anglais, lire dans le texte est le meilleur choix.

Pourquoi apprendre l'anglais : pourquoi ? Parce que c'est amusant Quitte à faire le zombie devant la télé, autant le faire en anglais !

Enfin, parler anglais est le seul moyen de regarder des séries télé avant tout le monde. Quitte à faire le légume sur le canapé, autant en profiter pour apprendre l’anglais ! Cela peut transformer une activité qui ne vous apporte rien en une activité enrichissante.

Le plaisir de parler une langue

Ce n’est pas exactement la même chose que le fait que ce soit amusant.

Ici, je vous parle du plaisir que l’on ressent à parler une nouvelle langue. Le plaisir qu’il y a à prononcer cette langue et à sentir de nouveaux mots, de nouveaux sons, vibrer dans votre bouche. Je vous parle du plaisir qu’il y a à PENSER dans une nouvelle langue.

Pourquoi apprendre l'anglais ? Pour la joie et le plaisir que cela procure

C’est un plaisir unique et incomparable mais je vais essayer : c’est quelque chose comme la joie que l’on peut ressentir à pratiquer un sport que l’on aime ou à jouer à un jeu prenant. On ressent de nouvelles émotions. On progresse tout le temps. On a l’impression d’être ailleurs et d’explorer un nouveau monde. C’est, aussi, comme de voyager sans quitter son fauteuil.

Le seul moyen de ressentir cela est d’apprendre une langue, et l’anglais est le choix évident.

Il n’y a pas besoin d’avoir un niveau bilingue pour commencer à ressentir ce plaisir. Il vient selon moi dès que l’on sait utiliser l’anglais (ou une autre langue vivante) de manière fluide. C’est plus lié à la régularité et au fait de parler qu’à la taille de notre vocabulaire. Ce plaisir est d’autant plus fort lorsque les mots commencent à venir d’eux-mêmes.

Certains diraient même que c’est mieux que le sexe !

C’est tellement prenant que certaines personnes deviennent accrocs aux langues vivantes et, tous les deux ans environ, rajoutent une corde à leur arc, une langue à leur palmarès. C’est du travail bien sûr mais rendu possible par le fait que c’est aussi un plaisir.

Bienfaits pour le cerveau

Plusieurs études ont montré que parler deux langues retarde la démence engendrée par Alzheimer. Notez que ça n’empêche pas l’apparition de la maladie mais que ça réduit ses symptômes. Les personnes qui parlent deux langues ont les symptômes plus tard et peuvent continuer à fonctionner normalement plus longtemps. La théorie est que, en renforçant les fonctions cognitives, parler deux langues protège le cerveau.

Pourquoi apprendre l'anglais ? ♪ C'est bon pour le cerveau, c'est bon, bon ! ♪

Par ailleurs, penser dans une langue étrangère aide à prendre des décisions plus raisonnables. Penser dans une langue étrangère permet apparemment une certaine prise de recul dont on ne dispose pas dans sa langue natale.

Enfin, chez les enfants, parler deux langues accélère le développement des fonctions exécutives (un ensemble de fonctions cognitives, telles que la gestion de l’attention, la planification et la résolution de problèmes…). C’est toujours bon à prendre.

Dans l’ensemble, parler deux langues est bon pour le cerveau parce que cela améliore nos fonctions cognitives. Si vous désirez un cerveau en meilleure forme et plus longtemps, c’est une raison supplémentaire de vous y mettre.

Conclusion : l’effet cumulé

Acquérir la langue internationale de notre époque pour être une personne cultivée, plus à l’aise financièrement, qui innove, qui s’amuse, qui connaît la joie des langues vivantes et qui, en plus, maintient son cerveau en pleine forme… en voilà un programme !

Ce n’est pas une solution magique pour autant. Simplement, c’est le genre de choses que l’on récolte lorsque l’on travaille sur soi.

Pourquoi apprendre l'anglais Que voulez-vous récolter dans la vie ?

C’est sans doute ce qu’incarne l’anglais de plus positif de nos jours : le rêve américain. Rêve qui est en fait un rêve international : celui d’une vie meilleure. C’est cette idée que le travail paye et que nos efforts seront récompensés.

Mais le plus beau dans tout cela est sans doute qu’il n’y a pas besoin d’être arrivé au sommet, pas besoin d’être la personne la plus riche ou la plus cultivée au monde, pour commencer à en profiter. Apprendre l’anglais est une aventure qui porte ses fruits dès le début, pourvu d’être régulier.

L’anglais est un moyen de plus d’atteindre ses rêves. Une langue utile qui vous servira toute la vie.

Qu’attendez-vous pour faire une petite session d’anglais ? :-)

⇢ Si vous (re)débutez juste, regardez Comment maîtriser l’anglais
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à Click & Speak™

Et, dans tous les cas, bons progrès !

Maintenant, lisez ceci :

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Pourquoi apprendre l’anglais ?.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

  1. As ever Fabien, another insightful and thoughtful piece… I am a native-speaker of that most-elegant-of strains: Aussie English… all of this makes perfect sense: it’s also valuable for native or first-language speakers to continually practise, continually explore and to continually refine one’s spoken and written skills 😀 The reasons to learn are also the reasons to practice. I love to craft a well-written note / letter / email paying attention to the words/vocab I use, the structure, the elements of punctuation… and so on. That still gives me a thrill, even after all these years. Now, for me, to be able to do that in French… Well, that’s a dream, perhaps a fantasy even. But all that you say, all that you have said here [and especially your post the other day about English vocab and the number of words] applies equally to my French language learning. Fascinating stuff! Happy new year to you and warm good wishes to you from The Great South Land. I will continue to read your articles with much interest… All the very best Fabien for 2017!