Combien d'heures faut-il pour apprendre l'anglais?

Tic-tac, tic-tac… (Sonja Langford)

Mettons tout de suite les choses au clair : on n’a jamais fini d’apprendre une langue : il y aura toujours de nouveaux mots et expressions à apprendre.

L’anglais ne fait pas exception. D’une part, parce que l’on ne connaît pas tout et, d’autre part, parce que, même si on connaissait tout, de nouvelles expressions apparaissent sans arrêt. (Si vous aimez faire de l’anglais, c’est une bonne nouvelle, vous avez une source de plaisir et de nouveauté sans fin!)

Alors, recadrons un petit peu la question :

Combien de temps faut-il pour apprendre à parler anglais correctement?

Par exemple, combien de temps faut-il pour atteindre un niveau suffisant pour tout comprendre lors d’une conversation téléphonique? Ou bien, pour regarder un film en V.O. sans les sous-titres et comprendre aussi bien qu’en français?

Comptez en heures plutôt qu’en années

Vous apprenez sans doute l’anglais depuis "des années" mais ce n’est pas une estimation juste de votre niveau d’anglais. Faire 10 ans d’anglais à l’école sans vraiment le parler ne compte pas.

Prenons une anecdote. C’est la même chose si vous apprenez la guitare : si vous avez acheté l’instrument il y a 5 ans mais qu’elle a dormi 4 ans dans un placard, il serait injuste de dire que vous apprenez la guitare depuis 5 ans.

Une estimation beaucoup plus juste de nos progrès en anglais est donc de compter en heures.

Ca tombe bien, c’est aussi ce que font des études sérieuses sur le sujet. Avant de parler des adultes, gardez en tête qu’un enfant met entre 12 000 et 15 000 heures à apprendre sa langue natale [source : Diane Larsen-Freeman (1991)]. C’est quelque chose à garder en tête quand vous trouverez que les chiffres ci-dessous sont élevés.

Estimations officielles

Le Foreign Service Institute (FSI) est une branche du Département d’État des États-Unis réputée pour son enseignement des langues vivantes. Si un diplomate doit apprendre une langue suite à un changement de poste, c’est au FSI qu’il ira se former. Si James Bond était américain, c’est probablement là qu’il irait se former (ou, sinon, au Defense Language Institute, l’équivalent militaire du FSI, où il croiserait peut-être Jason Bourne!)

Le FSI existe depuis 1946 et forme plus de 2 000 étudiants par an, dans plus de soixante langues. Les formations durent entre 8 et 44 semaines, selon le niveau de l’élève et l’objectif visé. Les cours ont lieu sous forme de cours collectif à un rythme intensif (un minimum de 4 heures par jour) et on attend de l’élève qu’il travaille également sur son temps personnel (un minimum de 3 heures par jour). Oui, ça fait bien 7 heures par jour au total! Le but est de développer des compétences pratiques chez l’apprenant, puisque la langue en question sera une langue de travail.

Ce qui est intéressant avec le FSI, aussi, c’est que beaucoup de leurs élèves connaissent plus d’une langue (en moyenne, ils connaissent 2,3 langues). On est donc face à des personnes expérimentées, ce qui donne plus de poids aux statistiques.

Dans un rapport, le FSI nous donne les estimations suivantes pour atteindre un niveau suffisant pour travailler dans la langue (niveau S-3 sur l’échelle FSI, soit C1 voire juste B2 sur le système européen) :

Combien de temps pour apprendre une langue (FSI) Source : Lessons learned from fifty years of theory and practice in government language teaching, Frederick H. Jackson & Marsha A. Kaplan

Etant données les parentés entre le français et l’anglais et des situations similaires pour les élèves (aucune des deux langues ne s’écrit comme elle se prononce; les deux langues partagent beaucoup de vocabulaire), on peut supposer qu’il faut sensiblement le même temps à un français pour apprendre l’anglais qu’il en faut à un américain pour apprendre le français, soit : environ 600 heures pour parler un anglais opérationnel pour le travail.

Mais ne nous arrêtons pas là. Vous connaissez tous, je l’espère, le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) ou Common European Framework of Reference for Languages (CEFR), en anglais.

Combien de temps faut-il pour atteindre chacun des niveaux du CECRL en anglais ?

Combien d'heures pour apprendre l'anglais selon le CEFR? (tableau) Source : Association of Language Testers in Europe (ALTE) cité dans Introductory Guide to the CEFR for English Language Teachers, Cambridge University Press

Les valeurs indiquées dans le tableau sont cumulatives : si vous êtes à un niveau C1 en anglais, il vous faudrait entre 400 et 600 heures pour atteindre un niveau C2. Guided Learning Hours signifie du temps passé en cours ou à faire des devoirs.

Autrement dit, selon ces estimations : si vous partiez de zéro, il vous faudrait entre 1 000 et 1 200 heures pour maîtriser l’anglais (C2).

Estimations personnelles

What you measure, you can improve.

(Ce qui est mesuré peut être amélioré.)

Je crois fermement que tenir un journal de bord de nos activités nous permet de nous améliorer. Cela permet de prendre du recul. Un bon moyen de commencer est de mesurer ce que l’on fait. Je note ce que je fais en russe et en hongrois depuis 2013 et j’ai pu estimer ce que j’avais fait avant cette date.

Voici mes estimations en nombre d’heures cumulées depuis que j’ai commencé ces langues (au 1er janvier 2015) :

Langue Niveau estimé Heures investies Estimation FSI/CECRL
Hongrois B1 (en route vers B2) 646 heures 700-800 heures (B1)
Russe A2 (en pause) 356 heures 360-400 heures (A2)

Si on regarde les estimations du FSI, on peut voir qu’il faut environ deux fois plus de temps pour apprendre le hongrois ou le russe que pour apprendre l’anglais ou le français. Si on double maintenant les estimations du CECRL pour l’anglais, cela signifie 700-800 heures pour être B1 en hongrois ou 360-400 heures pour être A2 en russe. Je suis donc peut-être un petit peu en dessous de la moyenne en nombre d’heures mais pas non plus par un ordre de grandeur. Il faudrait des tests officiels pour confirmer.

Pour estimer votre propre niveau sur l’échelle du CECRL et savoir sur quels points travailler, utilisez ce document : Self-assessment-checklist.pdf.

Tenir sur la durée

Toutes ces estimations peuvent sembler décourageantes! Qui a envie de se lancer dans une aventure de 1 000 heures? Qui est convaincu être capable de tenir aussi longtemps avant de se décourager? A une époque où tout semble aller trop vite et où nos capacités de concentration sont de plus en plus réduites, cela a l’air impossible.

La bonne nouvelle est que vous n’avez pas besoin de maîtriser l’anglais pour commencer à en profiter!

J’ai pratiqué l’anglais des années à l’écrit avant de pouvoir discuter de vive voix avec des natifs. Durant cette période, j’ai pu apprendre à créer des sites Web, à utiliser Photoshop, à modifier des jeux vidéo ou encore lire mes premiers livres en anglais. Ce sont toutes des activités enrichissantes en elles-mêmes. Je savais que mon anglais n’était pas parfait mais je savais aussi que je pouvais faire des choses avec. Qui plus est, je n’aurais pas pu faire tout cela en français (les informations dont j’avais besoin n’étaient pas disponibles dans la langue de Molière).

Si je cite l’exemple du hongrois, avec un niveau A1-A2, j’ai pu rencontrer des dizaines de personnes et vivre des aventures inoubliables. Cela m’a rapidement permis de tout faire en hongrois, difficilement (très difficilement même), certes, mais aussi de manière totalement excitante et passionante. Cela m’a donné des souvenirs qui dureront toute une vie et m’a amené trois ans plus tard à m’installer dans le pays — chose que je ne savais pas alors et qui ne se serait jamais produite si j’avais eu trop honte de mon niveau pour agir et parler la langue.

Une des conclusions du FSI est que :

There is no substitute for simply spending time using the language.

(Rien ne remplace le simple fait de passer du temps à pratiquer la langue.)

Dans tous les cas, il vous faudra passer du temps à pratiquer l’anglais si vous voulez avoir du résultat. Est-ce qu’il faut 600 heures pour pouvoir travailler en anglais? Est-ce qu’il faut 1 000 heures pour maîtriser l’anglais? Moins? Plus? La question n’a pas vraiment d’importance.

Dans tous les cas, il vous faudra y passer du temps et, sur ce point, les personnes qui aiment sans compter ont un avantage. Comme on dit, "Quand on aime, on ne compte pas".

Accepter l’investissement en temps que cela représente aide à travailler de manière détendue et à arrêter de culpabiliser. Vous sortez de l’école sans maîtriser la langue de Shakespeare comme vous l’aimeriez? Rien que de très normal. Ce n’est pas votre faute. Il n’y a rien qui cloche chez vous. C’est juste comme cela. Les bonnes choses prennent du temps.

Une fois que l’on est d’accord pour passer beaucoup de temps à faire de l’anglais, il est aussi plus facile de choisir comment on investit son temps.

Est-ce que vous voulez :

  • Passer votre temps dans une salle de classe?
  • Passer votre temps à lire?
  • Passer votre temps à discuter?
  • Passer votre temps à regarder des séries télé?

…dans tous les cas, vous avez raison. Plus vous faites quelque chose, plus vous vous renforcez et pouvez le faire facilement. La PLUS GROSSE ERREUR que vous pouvez faire en anglais est de ne pas en faire suffisamment.

Le futur

Les estimations que nous avons vues ci-dessus sont de bons repères. Elles viennent d’organismes expérimentés. Les chiffres semblent élevés mais il est toujours mieux de prendre des estimations conservatrices. Cela évite les déceptions et nous aide à nous organiser.

Ceci étant dit, peut-on aller plus vite?

Le risque, ici, est de passer son temps à chercher la formule magique, le truc, le produit ou le "hack" qui nous permettrait d’apprendre en un clin d’œil, pendant que le reste du monde galère. C’est une idée séduisante mais fallacieuse. Vous savez quoi?… J’ai déjà perdu du temps à chercher cette solution miracle moi aussi et c’est une grosse erreur. S’il existait une astuce pour maîtriser l’anglais en 5 minutes par jour, elle serait suffisamment célèbre parce que tous le monde en parlerait déjà depuis longtemps.

En somme : le temps passé à chercher la recette magique est du temps perdu à ne pas pratiquer.

Ceci étant dit, existe-t-il des méthodes (qui n’ont rien de magique) et qui permettent d’apprendre plus vite que les autres? Par exemple, pour atteindre un niveau A1 en 90 heures plutôt qu’en 100 (10% du temps économisé) ou le C2 en 1 000 heures plutôt qu’en 1 200 heures (16% du temps économisé). Il faudra plus de temps pour étudier le sujet mais voici des pistes sérieuses :

  • Apprendre à apprendre. Les personnes qui savent apprendre ont un avantage. Apprenez à décomposer un sujet compliqué en sous-parties plus simples et plus digestes. Apprenez comment fonctionne votre mémoire pour l’améliorer.
  • Certaines technologies. L’efficacité des systèmes de répétition espacée a été prouvée depuis longtemps mais est encore sous-exploitée. La capacité à pouvoir emmener nos outils et nos contenus partout avec nous est aussi un gros plus, puisqu’elle nous permet de pratiquer plus (pour apprendre plus) et plus fréquemment (pour mieux mémoriser).
  • Favoriser l’anglais oral. Une information mémorisable est une information claire. Comment espérer mémoriser des sons que l’on ne distingue pas? La phonétique est une arme précieuse ici et il n’y a aucune excuse pour attendre un niveau C1/C2 ou l’université pour s’y mettre.

Règles du jeu pour commenter

J'espère que les commentaires sur BilingueAnglais.com seront énergiques, constructifs et intéressants. Cet espace est conçu pour compléter l'article et partager votre expérience ou vos ressources pour apprendre l'anglais.

Pour assurer la qualité du site, tous les commentaires sont relus avant d'être publiés. Les critiques constructives ne sont pas un problème. Les commentaires irrespectueux, mal rédigés, hors-sujets ou commerciaux seront effacés.

Relisez-vous et servez-vous du vérificateur d'orthographe de votre navigateur pour vous assurer d'écrire dans un français ou un anglais sans fautes. Aérez votre texte et utilisez les options de formattage Markdown pour le mettre en valeur. Merci de participer à la vie du site et amusez-vous bien!

Leave a comment

You are leaving a comment on Combien d’heures faut-il pour apprendre l’anglais?.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

  1. Superbe article. J’ai un grand besoin de pratiquer l’anglais pour mon activité d’indépentant. J’ai acheté une partie de votre formation (pas encore programmée à l’agenda, je l’avoue) Vos conseils sont très bons. Merci pour ce que vous faites!

  2. Thanks!!! Par ton article, me voilà rassurée sur mon niveau d’anglais. En effet, je calculais toujours en années (scolaires surtout) et trouvais mes compétences catastrophiques. Mais maintenant que je prends du recul et calcule en heures réellement pratiquées, ben je trouve que j’ai un bon niveau au final! Merci de tes conseils et de toutes ces informations. Il n’y a plus qu’à se mettre à fond. A bientôt

  3. Fabien, merci pour ce nouveau blog! Il est beau et clair, et le contenu vraiment intéressant et riche. Pour un début, c’est une réussite.

  4. I like knowing that I’m making progress. I laugh at myself if I make any mistakes because, at least, it means I’m practicing my English! Thank you for everything you do.

  5. Merci Fabien pour ces très bons conseils. Le temps d’apprentissage est vraiment une question que chaque personne qui apprend une langue se pose, et ce point peut être bloquant si on a l’impression qu’on mettra des années à atteindre un bon niveau. Avec ton article je me sens déjà plus près du but.