Newsletter Est-ce que l'on peut vraiment AIMER l'anglais?

Est-ce que l'on peut vraiment AIMER l'anglais?

---------------------------------------
Vous recevez cet e-mail pour vous ĂȘtre
inscrit(e) Ă  bilingueanglais.com
Pour ne plus recevoir ce courrier, et tous les prochains,
rendez-vous tout en bas de cette page. Il n'y a pas de piĂšge,
vous ne recevrez plus cet e-mail. Merci.
---------------------------------------

Cher lecteur,

Est-ce que l'anglais peut vraiment ĂȘtre une passion?

Je vais t'avouer un secret...

J'ai beau avoir Ă©crit UN LIVRE pour aider Ă  devenir trĂšs Ă  l'aise en anglais...
J'ai beau avoir passé maintenant DES MILLIERS d'heures à pratiquer l'anglais...
Et j'ai beau passer le plus clair de mon temps libre Ă  essayer d'aider les gens sur le sujet...

...JE N'AIME TOUJOURS PAS L'ANGLAIS !...

Alors, est-ce qu'il y a quelque chose qui cloche lĂ ?
Suis-je atteint d'une crise sévÚre de masochisme?

Non, mĂȘme pas.

Simplement, ce que je dis ici, c'est que vĂ©rifier la conjugaison d'un verbe, l'orthographe ou le sens d'un mot en anglais, ça ne me fait pas kiffer plus que ça. C'est mĂȘme en gĂ©nĂ©ral ennuyeux (mĂȘme si, quand c'est nĂ©cessaire, je me fais une raison, comme tout le monde!).

Alors, peut-on amĂ©liorer son anglais mĂȘme lorsqu'on n'aime pas cette langue plus que cela?

J'espÚre bien oui, parce que je suis passé par là!

Ce qui m'a rendu bon dans cette langue... (Sans tomber amoureux de la grammaire ou des concours d'orthographe...) ...C'est le fait que l'on peut faire UNE TONNE de choses en anglais. C'est d'autant plus vrai Ă  notre Ă©poque, avec Internet... et c'est une chance que n'avaient pas nos parents.

C'est GENIAL parce que cela nous ouvre Ă  tous de nouvelles portes : de nos jours, l'anglais, pratiquer l'anglais, c'est s'offrir beaucoup plus de CHOIX.

Et avoir le choix, dans la vie, c'est franchement une des choses les plus importantes.

Alors... Je te propose de faire un choix dĂšs aujourd'hui.

Sachant que l'on a tous besoin d'une motivation pour avancer lorsqu'on apprend quelque chose...

Choisis d'oublier tout ce qui t'a déplu en anglais... Choisis de ne plus faire tous ces trucs qui t'agacent en anglais plus que nécessaire... On en a déjà parlé mais j'insiste pour que :

TU UTILISES l'anglais pour TE rendre service.

Tu as TES raisons dans la vie pour apprendre l'anglais. Tu as TES centres d'intĂ©rĂȘts. Sers-toi de tout cela.

(...J'espĂšre que tu ne t'es pas inscrit(e) Ă  mon site pour recevoir une tonne d'exercices de grammaire... lol... tu risques d'ĂȘtre déçu si c'est le cas!... -- Mes excuses aux gens qui adorent la grammaire... Je m'emporte ce soir... Ce sont mes allergies de printemps qui me reprennent...)...

Bref. Si tu veux progresser en anglais, assure-toi que c'est bien l'anglais qui te sers, et pas l'inverse. Ce que je veux dire par lĂ  : tes moments d'anglais doivent ĂȘtre dĂ©diĂ©s Ă  ton dĂ©veloppement (personnel, professionnel)... pas Ă  suivre un cours "pour le cours", pour te donner bonne conscience. C'est toi qui le consacre ce temps en anglais. Assume-le.

Voici un petit auto-test pour voir oĂč tu en es... Si la question te correspond, fais ce qui la suit.

1) "J'ai une interro demain et je pige que dalle en anglais"

Bon, si tu as un examen d'une forme ou d'une autre demain, ce n'est pas en une nuit que tu deviendras bilingue. Je ne sais pas oĂč tu en es individuellement. Ce que je sais, c'est qu'il y a TOUJOURS quelque chose que tu peux faire pour pratiquer un peu et te (re?)mettre dans le bain. Si tu es inscrit(e) Ă  ce courrier depuis suffisamment longtemps, tu as dĂ» recevoir mon premier chapitre par e-mail... Relis-le et vas faire un tour sur www.deezer.com et Google pour te remettre dans le bain en mariant musique et texte en anglais.

2) "On se moque de mon accent quand je parle"

Eh oui, les gens sont méchants parfois!... Alors, si tu veux les impressionner au lieu de leur fournir matiÚre à rire, va te trouver un DVD de ta série télé préférée et mets-la en V.O. sous-titrée anglais. RépÚte les dialogues... Apprends à bien écouter et à lire les sous-titres correctement. C'est une des techniques les plus efficaces pour se remettre à l'anglais en se faisant plaisir ET en travaillant beaucoup son anglais.

3) "Je veux aller à et j'ai peur de galérer"

Alors il y a 2 questions Ă  ça. Se dĂ©brouiller dans une nouvelle ville et se dĂ©brouiller avec des anglophones. Pour la premiĂšre partie, adresses et compagnie, je te laisse en compagnie de Google, ton ami. Pour la seconde... Ce qui va te faire franchir un cap en anglais, c'est de commencer Ă  PENSER en anglais et Ă  contrĂŽler de plus en plus dans quelle langue tu penses. Ca peu paraitre compliquĂ© comme ça mais en pratiquant certaines activitĂ©s en anglais, sans mĂȘme bouger de France, il y a l'opportunitĂ© de gagner beaucoup en aise ET EN NATUREL sur ce point. En quelques mots : relĂšve le goĂ»t du challenge. Si tu ne peux pas comprendre l'anglais les yeux fermĂ©s, commence Ă  essayer (tout bonnement parce que ça va te permettre d'y arriver. C'est juste une langue vivante. Pas de la physique quantique). Un voyage de ce type se prĂ©pare plusieurs mois Ă  l'avance... alors utilise ces mois pour te consacrer un certain temps tous les jours Ă  relever ces "challenges" en anglais... Tu verras que cela deviendra de plus en plus facile. (La rĂ©gularitĂ© paye des tonnes!!!)

Quelle que soit ta situation, adopte la philosophie que tu as le droit de te faire plaisir en anglais. Si tu n'aimes pas ce que tu fais en anglais, ça ne sert à rien d'en faire.

Je me rappelle, il y a quelques annĂ©es, quand j'Ă©tais tour Ă  tour bourrĂ© d'espoir et dĂ©sespĂ©rĂ© parce que je pensais assurer Ă©normĂ©ment en anglais (on me disait que c'Ă©tait le cas) puis je rĂ©alisais que j'Ă©tais en fait complĂštement nul dans certains domaines (l'oral versus l'Ă©crit, par exemple). J'ai pensĂ© abandonner cette idĂ©e d'ĂȘtre bilingue en anglais plusieurs fois jusqu'Ă  ce que je vois que, en fait, quel que soit le point Ă  travailler, il y a toujours moyen de le faire tout en passant un bon moment, sur un sujet intĂ©ressant.

AprĂšs plusieurs annĂ©es Ă  Ă©tudier la question, je peux maintenant assurer que l'on peut devenir bilingue en anglais sans ĂȘtre Ă  l'Ă©tranger toutes les trois semaines et, surtout, sans se dĂ©goĂ»ter Ă  force de cours thĂ©oriques.

L'anglais est Ă©nervant pour beaucoup de personnes... Mais cela N'A PAS Ă  ĂȘtre comme ça. DĂ©cide d'agir et de prendre les choses entre tes mains.

Tu PEUX passer de bons moments en anglais Ă  chaque fois ET que cela t'apporte quelque chose.

Fais s'en ta philosophie en anglais!

Merci de m'avoir lu et je t'Ă©crirai de nouveau dans quelques jours.

Amicalement,
Fabien Snauwaert