Où apprendre l'anglais à l'étranger ? [picture of the road]

Quelle destination choisir pour votre prochain voyage linguistique ?

Cet article va vous aider à décider où partir pour améliorer votre maîtrise de la langue anglaise. Il se pourrait bien que ce soit le voyage de votre vie ! Et puisqu’en terme de destination, vous avez plutôt l’embarras du choix, la question à se poser est : quels sont les critères à prendre en compte ?

Critères de voyage

Trois leçons que j'ai apprises en voyageant

Cet article m’aurait été bien utile il y a deux ans lorsque j'ai commencé à parcourir le monde. À l'époque, je ne savais pas combien de temps je resterais sur la route, combien cela me coûterait (financièrement et mentalement), ni les avantages que ce voyage m'offrirait.

J'étais étudiant en chimie, mais je savais déjà que la chimie n'était pas vraiment ma vocation. Enseigner l’anglais était déjà une source de revenus, mais j’en voulais plus, alors à la fin de mon semestre, j’ai décidé de partir en voyage d’été en Amérique du Sud pour améliorer mon espagnol. Mon idée était la suivante : pourquoi apprendre un seul accent si je pouvais les apprendre tous?

C'était un objectif bien ambitieux, et apprendre toutes les expressions idiomatiques et les accents de six pays en trois mois est sans doute impossible, mais cette expérience m'a permis de tirer des leçons précieuses, la première d'entre elles étant de se fixer des objectifs réalistes.

Plus important encore, lors de ce voyage, j'avais rencontré de nombreuses personnes qui partageaient mon amour de l'enseignement et j'avais énormément appris d'elles. À tel point que ce qui devait être la folie d’un été, grâce à de bons conseils et des essais plus ou moins concluants, est lentement devenu un style de vie bien rythmé qui m’a permis jusqu’à présent d’être un e-professeur tout en voyageant dans plus de 30 pays. La deuxième leçon que j’ai apprise était de ne pas se précipiter ; apprendre prend du temps.

Avec le recul, je peux voir combien de temps et d’argent j’aurais pu économiser si j’avais mieux compris certains points-clés de mon voyage et si je m’étais fixé des objectifs clairs. Alors que je vivais sur un bateau à Londres, j'avais un patron qui disait : la préparation et le nettoyage représentent 60% du travail. Nous en tirerons donc cette troisième leçon qui dit que tout se joue dans la préparation.

Préparez-vous donc à vivre une grande expérience en conciliant ce que vous pouvez faire avec ce que vous devez faire pour maîtriser l'anglais.

Les trois critères

J’ai divisé cet article de manière à ce que, lorsque vous arriverez au bout, vous ayez compris quelle expérience correspond le mieux à votre situation. En tenant toujours compte de votre budget, vous définirez votre voyage selon trois principaux critères :

  1. type de voyage
  2. destination
  3. durée

Une fois la décision prise, je vous donnerai quelques conseils pour vous aider à franchir les premières étapes de votre voyage.

La planification est un processus passionnant et amusant, profitez-en !

L'hébergement / le type de voyage

La première chose que vous devez garder à l'esprit est que votre budget mensuel sera avant tout déterminé par le type d'expérience que vous choisirez. Cette décision est la plus importante, donc mieux vaut s’y consacrer en premier.

Pour illustrer à quel point ce choix peut être dramatique, je peux vous donner l’exemple de deux expériences personnelles récentes : vivre deux mois à Liverpool m’a coûté moins cher que deux semaines en Turquie !

Comment est-ce possible ? J'étais bénévole à Liverpool alors qu’en Turquie, je payais mon logement.

Quelle que soit l'option choisie, vous devez toujours prendre en compte les coûts de transport dans la ville et vos dépenses de loisirs (qui varient en fonction de la destination, mais aussi de votre style de vie).
Pour mieux comprendre les choix possibles, vous trouverez ici toutes les options classées, en moyenne, du moins cher au plus cher :

Le bénévolat

Si vous voulez partir apprendre l'anglais pas cher ou avoir une longue expérience, la meilleure solution est de faire du bénévolat. Il existe plusieurs plateformes qui, même gratuitement, vous offrent la possibilité de rencontrer des habitants locaux qui ont besoin d’aide dans un éventail pratiquement infini de domaines partout dans le monde.

Cela signifie que vous pouvez travailler comme au pair dans une famille irlandaise, homme-orchestre dans une auberge au Canada ou même encore designer ou gérant en Australie, selon vos compétences et vos intérêts.

Dans ce cas, vous serez très probablement hébergé par un habitant qui vous accueillera et vous donnera un avant-goût de ce que la vie peut réellement vous offrir sur place. Cette expérience vous offrira la possibilité d'utiliser de façon pratique et quotidienne la langue, exactement ce que vous recherchez lors d'un voyage à but linguistique !

Avec mes hôtes, j'ai appris comment fonctionnent les panneaux solaires dans une communauté hors réseau et comment organiser les flux de trésorerie d'un groupe d'auberges à but non lucratif, pour ne citer que deux exemples. Cela m'a fait apprendre des mots et concepts que je ne connaissais même pas en portugais, ma langue maternelle !

Votre hôte vous proposera un hébergement gratuit et parfois plus (trois repas par jour et de l'argent de poche, par exemple), en échange de quelques heures de travail par semaine (quelque chose entre 10 et 25 heures). Bien souvent, vous devrez partager une chambre, mais prenez le temps de lire attentivement chaque profil pour ne pas avoir de surprise à votre arrivée.

Tenez compte des avis laissés par les précédents volontaires. Ce sont de bons indicateurs de votre expérience future avec votre hôte. Faites également toujours attention aux exigences concernant le visa. Certains pays exigent un visa spécial pour les bénévoles, alors assurez-vous de demander le bon visa une fois votre destination choisie.

Couchsurfing

Théoriquement, vous pouvez rester longtemps dans la même ville grâce au couch-surfing, mais les hôtes ont tendance à préférer les courts séjours (de deux à cinq nuits). Cette option, tout en étant également gratuite, serait donc plutôt recommandée pour les séjours plus courts.

Être hébergé par un local est incroyable : ils connaissent tous les coins et les bons plans de la ville et vous donneront généralement tous les conseils pour vous garantir un séjour mémorable. Bien souvent, les couchsurfeurs aiment voyager et il est probable que vous les retrouviez à un moment ou un autre sur la route.

Comme son nom l'indique, le confort de l'hébergement fourni n'est pas le point fort de cette option, mais on m'a toujours proposé un bon lit ou un canapé dans une chambre chaude après une bonne douche et un délicieux repas.

Au-delà de toutes ces bonnes raisons, ce qui rend cette option particulièrement attrayante, c'est que les couchsurfeurs ont tendance à s'intéresser aux histoires et à la culture des autres ; cela vous donnera l'occasion de beaucoup parler et d’expérimenter par vous-même tout ce qui vous a fait choisir cette destination.

L'auberge de jeunesse / l'hébergement étudiant

Si vous voulez passer plus de temps à votre destination et ne voulez pas être bénévole, l'option la moins chère est l’auberge de jeunesse. Ce type d'hébergement est idéal pour les personnes qui recherchent beaucoup d'interactions sociales et de contextes multiculturels.

Vos chances de rencontrer des habitants locaux seront considérablement réduites, mais votre temps de pratique sera bien plus élevé que dans le cas d'autres options payantes.

Si vous avez besoin de temps pour étudier de votre côté, cela pourrait ne pas être la meilleure option pour vous, car les chambres sont partagées avec jusqu'à 24 personnes et les espaces communs sont généralement surpeuplés et bruyants.

Airbnb / prendre une location

Si vous avez besoin d'espace personnel et de confort garanti, cette option est idéale. Dans ce cas aussi, vous pouvez trouver des propriétaires locaux pour vous aider à trouver les bonnes opportunités dans la région et qui seront parfois intéressés par une conversation agréable, mais en général, ils vous laisseront profiter de votre temps par vous-même.

Cela vous permettra d’étudier autant que vous le souhaitez, de trouver l’équilibre entre étudier l'anglais et le pratiquer, à votre façon.

La durée

Ce qui vous aidera à tirer le meilleur parti de cette expérience est de faire correspondre vos attentes à la réalité. Vos objectifs doivent donc être cohérents avec la durée de votre voyage.

Moins d'un mois

Même si vous ne disposez pas de beaucoup de temps, un séjour linguistique est toujours une bonne idée. Sachez simplement ce que vous pouvez véritablement réaliser avec cette pause de deux semaines que vous prendrez le mois prochain. En quelques semaines, vous pouvez certainement vous attendre à rencontrer des amis anglophones de nombreuses nationalités et à vous entraîner avec eux tout en voyageant, et pourquoi pas prolonger vos échanges après le voyage.

La pratique constante renforcera votre confiance en vous et les erreurs que vous remarquerez vous aideront à déterminer les domaines sur lesquels vous devez vous concentrer dans votre étude de l'anglais. Une fois de retour, c'est alors très important de continuer votre apprentissage et une formation en ligne pour apprendre l'anglais est votre meilleure option !

Entre un et trois mois

Si vous avez un peu plus de temps, vous pouvez potentiellement en faire davantage.

En plus de tous les objectifs mentionnés ci-dessus, après un mois dans une ville, vous commencez à acquérir une conscience culturelle. Sur le plan linguistique, cela signifie que vous commencez à comprendre l'utilisation des expressions que vous avez appris lors de vos études, et sur le plan personnel, que vous commencez à assimiler les codes sociaux de la communauté dans laquelle vous êtes intégré.

Avec ce temps supplémentaire, vous devriez également pouvoir vous préparer à un test de compétence. Selon votre niveau et votre connaissance des tests, de l'intensité de vos études et d'autres aspects personnels, trois mois peuvent suffire pour préparer un test du type TOEFL ou IELTS.

Si ce type de test n’est pas votre but, vous pouvez utiliser ce temps pour acquérir une toute nouvelle compétence.

Par exemple, alors que j'étais en Amérique du Sud, j'étais volontaire dans une auberge de jeunesse au Chili et, comme le responsable des volontaires devait partir, j'ai été invité à coordonner un groupe multiculturel de 15 personnes. Cette expérience m'a permis d'acquérir des compétences en gestion de personnes que je n’aurais pas pu apprendre ailleurs, et cela m'a permis de devenir plus attentif aux besoins personnels des autres, puisque j'étais celui vers qui les gens se tournaient en cas de problème.

Cette expérience surprenante m'a donné l'opportunité de pratiquer l'espagnol dans tous les types de situations et m'a aidé à grandir personnellement ; je le recommande vivement !

De trois à six mois

Vous avez plus de trois mois devant vous ? Cela signifie que vous êtes vraiment sérieux dans votre apprentissage de l'anglais et que vous avez de grandes ambitions. Ce laps de temps pourrait vous suffire pour passer au niveau suivant du CECRL, par exemple, mais plus important encore, selon votre caractère, ce temps peut vous permettre de construire un solide réseau d'amis anglophones, un élément clé pour continuer à pratiquer après votre retour.

Mais ne soyez pas trop pragmatique à ce sujet, c'est le type d'expérience qui peut vous permettre de vous faire des amis pour la vie ou même de rencontrer quelqu'un de spécial. Et quand l'amour décide de frapper à votre porte, ce n'est pas une question de temps.

De six mois à un an

Si vous avez six mois ou plus et avez de très faibles compétences en anglais, vos rêves d'apprendre l'anglais en partant de zéro pourraient devenir réalité. Nombreux sont ceux qui rêvent de partir à l'étranger et de revenir en parlant une seconde langue ! Pour cela, il faut les bonnes ressources, l'aide de professionnels et beaucoup de motivation.

Les destinations

À cause du prestige de l'accent britannique et aussi de la proximité avec la France, les pays du Royaume-Uni sont peut-être les premières options pour la plupart des étudiants français.

Moi-même, j’écris cet article depuis Londres, la ville multiculturelle par excellence, pleine d'énergie, où des gens du monde entier viennent chercher de fantastiques opportunités professionnelles.

Mais il y a quelque chose que les gens ne savent pas vraiment : vous n’imaginez pas à quel point il est facile de trouver des francophones dans les rues de Londres ! Plus de 300 000 francophones vivent ici. Londres est une ville géniale, mais ses deux défauts majeurs sont que, premièrement, elle a le coût de la vie le plus élevé du Royaume-Uni et, deuxièmement, le nombre de francophones en fait une mauvaise option pour un voyage dont le but est d’apprendre l'anglais.

La meilleure idée est, comme le dit Fabien Snauwaert, une ville de taille moyenne qui vous offre de belles opportunités de divertissement, de rencontrer des habitants et de connaître leur mode de vie, tout en vous donnant le moins possible la possibilité d’utiliser le français.

En gardant cela en tête, voici un aperçu de quelques pays (avec leur position au classement du coût de la vie), avec des informations comme l'accent, l'ouverture culturelle et les côtés positifs et négatifs.

Gardez simplement à l’esprit qu’en fin de compte, le succès de votre voyage dépendra du juste équilibre entre pratique et auto-apprentissage guidé et libre.

Royaume-Uni (24e) et Irlande (10e)

L'accent

L'accent britannique, en particulier le RP, received pronunciation, est le plus prestigieux, mais les accents dans les villes britanniques varient énormément et il serait bon d'examiner de plus près leur richesse avant de choisir votre destination.

Côté positif

Pour le moment, il n’y a pas besoin de visa pour aller en Angleterre et les vols depuis l'Europe continentale sont nombreux et bon marché. Cerise sur le gâteau (ou devrais-je dire icing on the cake), la pub culture permet une adaptation relativement facile.

Côté négatif

La météo au Royaume-Uni est connue pour son côté pluvieux et nuageux et cela peut affecter votre humeur générale, voire votre motivation.

Exemples de villes à taille idéale

Où aller apprendre l'anglais en Angleterre, au Royaume-Uni et en Irlande ? Au Royaume-Uni, par exemple, Oxford, Manchester, Liverpool, Glasgow, Belfast, Cardiff et quelques villes situées sur la côte sud de l'Angleterre correspondent à ce critère. En Irlande, Galway, Cork et Limerick.

Malte (27e)

L'accent

L'anglais est une des deux langues officielles de cette île méditerranéenne, et l'accent maltais est un peu similaire au britannique, car il s'agissait d'une colonie – et donc oui, ils conduisent aussi du mauvais côté de la route !

Côté positif

L’archipel est très petit mais compte plusieurs écoles d’anglais et l’impression que j’ai eue d’amis proches qui ont visité l'île, en tant qu'étudiants et touristes, était que ce petit pays offre un style de vie calme et décontracté, des vues à couper le souffle, une nature très vivante, et beaucoup d'activités en plein air.
Le beau temps semble avoir l’effet habituel sur la population locale et le pays est considéré comme ouvert aux étrangers et facile à s’y adapter.

Côté négatif

L’éloignement de l’Europe continentale rend les prix légèrement plus élevés pour l’achat de nourriture et les salaires sont relativement bas.

Exemples de villes à taille idéale

En raison de la taille et de la population de ce pays, le mieux est de rester dans les plus grandes villes comme Valleta, Silema et St. Julian's, parce qu’elles sont tout de même assez petites.

Afrique du Sud (68e)

L'accent

L'accent est plus proche du britannique que de l'américain à cause du passé colonial récent, mais l'anglais sud-africain contient beaucoup d'expressions venant de l'Afrikaans et des différentes langues africaines.

Côté positif

De loin, c'est l'option la moins chère et l’un des pays les plus dynamiques. Située à la pointe sud du continent africain, l’Afrique du Sud présente une biodiversité abondante et des paysages magnifiques.

Côté négatif

L'anglais n'est que l'une des nombreuses langues parlées en Afrique du Sud (il y en a 11 au total officiellement) et seulement 10% de ses citoyens ont l'anglais comme langue maternelle.
Au-delà de ça, le prix des billets d’avion, la délinquance et la criminalité sont aussi des problèmes.

Exemples de villes à taille idéale

À cause de toutes les autres langues parlées là-bas, mieux vaut rester dans les grandes villes, comme Cape Town (Le Cap), Pretoria et Port Elizabeth.

Australie (17e) et Nouvelle-Zélande (16e)

L'accent

Les accents australien et kiwi, comme le peuple néo-zélandais se surnomme lui-même, sont similaires et plutôt influencés par les Britanniques, mais aussi par les populations indigènes, comme les Maoris en Nouvelle-Zélande.

Côté positif

La Nouvelle-Zélande s'adresse à un public très exigeant. Avec tant de beauté naturelle, des habitants très accueillants et des sports d’aventure pour les amateurs d’adrénaline, vous ne voudrez plus jamais quitter ce pays… ce qui est une bonne chose, vu que les pays les plus proches sont encore à des centaines, voire des milliers de kilomètres !
L’Australie est aussi une nation décontractée de gens sympathiques, qui aiment s’amuser et qui sont tout aussi heureux de lancer un frisbee avec vous, de vous donner des indications ou de partager une bière (ou plus).

Côté négatif

Même si vous ne payez que les billets d’avion, cela reste l’une des options les plus chères. On entend souvent que l’Australie est très chère, et malheureusement, ce n’est pas une rumeur. Vivre sur une île est, par définition, rarement bon marché, car tout ce que vous voulez et qui ne pousse pas sur place doit être importé. Mais il est important de noter que la Nouvelle-Zélande a tendance à être moins chère en comparaison.

Exemples de villes à taille idéale

En Australie les meilleures options pour les villes moyennes sont Gold Coast, Newcastle et Canberra, et en Nouvelle-Zélande, la capital Wellington et Christchurch au sud.

Canada (25e) et États-Unis (20e)

L'accent

L’accent américain est mondialement connu grâce à Hollywood et à la puissante influence de son économie. À cause de cela, avec le canadien, c'est le deuxième accent le plus répandu à connaître.

Côté positif

Du fait de la superficie de ces pays, vous avez pratiquement tout ce que la nature peut offrir, des canyons aux cascades, des montagnes enneigées aux plages de sable fin.
Et bien que les grandes villes ne soient pas la meilleure option pour vous, certaines villes méritent certainement une visite, comme Las Vegas, New York et Ottawa.

Côté négatif

Au Canada, le français est également parlé, alors évitez les régions francophones. N'oubliez pas que si vous venez pour un long séjour (plus de 90 jours aux États-Unis ou plus de 180 jours au Canada pour les citoyens français), vous aurez besoin d'un visa d'études.

Exemples de villes à taille idéale

Aux États-Unis beaucoup de villes offrent une bonne qualité de vie loin des grands centres surpeuplés, mais il convient de mentionner Hayward et Santa Clara, en Californie, toutes deux situées dans la région de la baie de San Francisco et Centennial, Colorado, au sud de Denver.
Au Canada, la première option pour les Américains fatigués de Trump, Calgary, dans la province d'Alberta, London, en Ontario, et Victoria, en Colombie-Britannique, sont de bonnes options.

Le monde entier

La vérité est que l'anglais est une langue parlée pratiquement partout par différentes parties de la population et qu'il est possible de faire l'expérience de la langue quel que soit le pays où vous vous trouvez – oui, même dans votre propre pays !

Juste pour donner un exemple personnel, je suis allé à Marseille améliorer mon français en faisant du bénévolat dans une ONG, et j’ai fini par utiliser l'anglais la plupart du temps parce que la majeure partie des volontaires étaient des étrangers.
Donc, si vous voulez vivre une aventure sans frontières, préparez votre passeport et commencez à explorer les cartes. Le secret, ici, est de faire un effort actif pour utiliser la langue autant que possible.

L'accent

Chaque pays a son accent et certains sont plus prononcés que d'autres, mais tant que vous pratiquez avec attention et constance, vous gagnerez en confiance, ce qui est un élément essentiel pour parvenir à plus de fluidité.

Côté positif

Cette option est idéale pour les longs voyages. Si vous vous ennuyez facilement, vous pouvez choisir des destinations pas trop éloignées les unes des autres et découvrir quelques villes ou pays en quelques mois.

Côté négatif

Comme pour moi à Marseille, il peut arriver de moins utiliser la langue que l’on aurait souhaité. Mais il y a toujours une solution : moi, j'ai décidé de sortir et de rencontrer des habitants du coin ; mais dans votre cas, vous pouvez trouver où les expatriés passent du temps : entre eux l'anglais est la lingua franca, peu importe où vous vous trouvez.
Des plates-formes telles que meetup.com et couchsurfing organisent des réunions régulièrement et selon différents centres d’intérêts, pour que vous puissiez facilement trouver votre nouveau groupe d'amis !

Exemples de villes à taille idéale

N'oubliez pas que vous devez vous entraîner où que vous alliez, ce qui est très facile lorsque vous explorez le monde ! Les destinations populaires sont Singapour, la Colombie, le Portugal et plus.

Des conseils pratiques

Maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires pour prendre une bonne décision, voici quelques informations pratiques pour votre prochain voyage.

Assurance santé

De nombreuses entreprises offrent ce service, alors cherchez celle qui semble offrir ce que vous voulez et vérifiez leur réputation sur trustpilot.com. Vous pourrez ainsi en apprendre davantage sur l'expérience des autres clients et vous assurer que vous faites le bon choix.

Quoi emporter

Les premières fois où j'ai dû faire un sac pour un long voyage, j'ai surestimé de façon absurde la quantité de choses dont j'avais besoin. À un moment donné du voyage, je laissais toujours un livre derrière moi, un jean que je n'avais jamais mis ou même des chaussures.

Cela m'a appris à être moins attaché aux objets que j'emporte avec moi et à investir l'argent que je gagne différemment. N'oubliez pas que des objets se perdent lorsque vous voyagez et, bien plus d'une fois, j'ai dû admettre avoir définitivement égaré des choses essentielles comme des serviettes, des ceintures et des couteaux suisses que j'aimais particulièrement.

Ceci étant dit, emportez avec vous quelques vêtements de bonne qualité et essayez de limiter votre sélection au maximum.

Acheter ses billets

Ça, c’est plutôt simple : utilisez des moteurs de recherche qui étudient les offres sur plusieurs sites Web et vous donnent le meilleur résultat. Pour n'en nommer que quelques-uns, essayez Google flights, Kayak ou Momondo.

Ils ont d'excellentes fonctionnalités, offrant même de suivre le prix de certains vols. Une fois que vous avez activé cette fonction, vous recevrez des notifications instantanées dès qu'un prix change et vous pouvez également voir le graphique qui montre l'évolution du prix jusqu'à présent.

Voir aussi

Nous espérons, avec ces conseils, avoir répondu à la question « où partir apprendre l'anglais ». Voici quelques liens complémentaires pour vous aider à préparer votre voyage :

  • Le vocabulaire du voyage anglais · Avec cet excellent article que mon ami Sébastien Milhomme a écrit, vous profiterez sûrement de ce voyage dès le premier jour!
  • Conseils aux voyageurs · Ce que le gouvernement français pense que vous devriez savoir par rapport au choix de votre destination de voyage.
  • Numbeo · Une liste de destinations organisées en fonction du coût de la vie. Ce site web offre beaucoup en plus pour le voyageur, en offrant par exemple de comparer le coût de la vie entre deux villes ou entre deux pays.
  • NomadList · Une sélection des meilleures villes à travers le monde, notées par une communauté de nomades numériques.

Les clés sont entre vos mains. Bon voyage !

Loading...

Loading...

Commentaires sur Où partir pour apprendre l'anglais ?

0 commentaire à date. Soyez un pionnier, un aventurier – que dis-je, devenez un héro ! – en laissant le premier comm’.

📜Règles du jeu pour commenter

Cet espace est conçu pour compléter l'article, en partageant votre expérience, vos questions ou vos ressources pour apprendre l'anglais ensemble. Merci de vos commentaires énergiques, constructifs et intéressants !

Pour assurer la qualité du site, les commentaires sont relus avant d'être publiés. (Les messages kikoolol, hors-sujets ou commerciaux seront effacés). Soyez respectueux des autres lecteurs SVP.

Vous pouvez écrire en français ou en anglais ; relisez-vous et profiter de nos conseils pour s'autocorriger en anglais. Aérez votre texte grâce aux options de mise en forme (Markdown).

Qu'avez-vous appris aujourd'hui ? A vos ⌨️ et amusez-vous bien ! 🤓

Leave a comment

You are leaving a comment on Où partir pour apprendre l'anglais ? · Apprendre l'anglais à l'étranger.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

Maintenant, lisez ceci :