Trouver le mot juste en anglais

Hello Cher lecteur
Dans ce courrier, voyons un peu des moyens de nous exprimer plus naturellement en anglais... Bonne lecture!


QUESTION

Bonjour Fabien,

Merci de manifester ce signe d'attention à une personne avide de connaissance. En effet, je me suis déjà abonné à plusieurs newsletters mais j'ai rarement reçu de retour.

J'ai fait une série L au Lycée, ce qui a accru ma passion pour les langues et particulièrement pour l'anglais; mais depuis trois ans je remarque une certaine baisse de forme en ce qui concerne ma performance en anglais, car après mon BAC (système francophone - A. Level système anglosaxon) je suis inscris dans une école de commerce au sein de laquelle on m'a appris des termes strictement professionnels. Cette situation a un peu ralenti mon débit de diction en anglais et cela constitue un inconvénient pour moi car lorsque je me trouve avec des amis qui ont fait anglais à la fac mon temps de parole est très court faute de vocabulaire.

je voudrais donc tenter de retrouver mes performances d'antan en apprenant le vocabulaire du secteur pétrolier et autres astuces qui pourrait m'aider à décoller de nouveau.

D'ici là, merci de bien vouloir m'aider.
Yannick

MES COMMENTAIRES :

Hello Yannick,
Merci pour ce courrier, c'est une question intéressante qui souligne que LE VOCABULAIRE N'A VRAIMENT DE VALEUR QUE PRIS DANS UN CONTEXTE. Je peux parler de linguistique, de politique, de technologie, de psychologie et d'une foule d'autres sujets en anglais... Pourtant, si on me pose des questions sur les ustensiles de cuisine ou sur les plantes en anglais, je suis totalement perdu. Pour être juste, si on me parle de plantes en français, ou d'oiseaux et d'autres sujets liés, de près ou de loin, aux sciences naturelles, je suis tout aussi perdu.

Avant de répondre, j'aimerais souligner que c'est souvent SOUHAITABLE de se cantonner à un vocabulaire spécialisé lorsque l'on apprend une langue. Il vaut mieux parler de manière fluide et articulée sur un sujet bien délimité, que de dire des inepties sur une foule de sujets. J'ai personnellement appris l'anglais d'abord grâce à l'informatique et cela m'a rapidement enseigné une grammaire correcte. Je peux aussi citer l'exemple de Tim Ferriss (un auteur américain à succès) qui a appris le japonais grâce à sa passion du karaté (à force de lire sur le sujet, la grammaire rentre et la fluidité naît, à force de parler du sujet avec des passionnés). Lorsque nous délimitons notre champ de travail, nous pouvons assimiler beaucoup de choses naturellement, à force de l'utiliser. Comment? En nous évitant le piège qui consiste à se dissiper en essayant de mémoriser le vocabulaire d'une infinité de thèmes différents.

Alors, comment faire pour s'approprier un vocabulaire qui n'est pas encore le nôtre?

Dans le cas du vocabulaire courant, c'est tout simple : les sitcoms. C'est un média que je recommande souvent et qui revient souvent dans ce courrier. Au-delà de ça, j'étais à une conférence polyglotte ce week-end et une des présentations était donnée par un traducteur-interprète qui parle 5 langues (anglais, allemand, espagnol, italien, français). Ce n'est pas le métier le plus simple au monde, surtout l'interprétariat : tout se passe en direct et il y a un certain stress. Le conférencier en question évoquait la nécessité, dans son métier, de connaître AUSSI le langage courant et familier, parce que les gens ne parlent évidemment pas comme dans des livres. Quel moyen recommandait-il pour acquérir ce vocabulaire? Vous l'aurez deviné : les sitcoms.

En complément des sitcoms, je recommande UrbanDictionary.com qui permet de rapidement vérifier le sens d'une expression d'argot.

Pour les lecteurs du courrier des lecteurs qui pensent à des thèmes supplémentaires qu'ils ont besoin d'acquérir... J'encourage à être malin et à trouver des moyens de baigner dedans. Je sais qu'il y a beaucoup de passionnés d'aviation parmi les lecteurs. Quoi de mieux pour eux que de jouer à un jeu comme Flight Simulator tout en anglais? Il y a beaucoup d'étudiants en école de commerce. Quoi de mieux que de lire ou écouter des références et des merveilles en la matière comme Peter Drucker, Eben Pagan ou Brian Tracy? Et ainsi de suite. (Quelques recherches en anglais permettent de trouver les références sur un sujet quel qu'il soit. Ou bien un forum où poser la question.)

En complément, Yannick, voyez aussi tout simplement : quelles sont les passions de vos amis anglophones? S'ils aiment la musculation intéressez-vous à la musculation. S'ils aiment une série télé précise, regardez-la aussi. S'ils aiment la gastronomie, prévoyez une sortie dans un restaurant précis et lisez des choses intéressantes sur cette cuisine et ce pays. Ainsi de suite. Ca n'oblige personne à aimer tous les hobbies de tous ses amis mais cela donne des choses à essayer (toujours enrichissant) et cela donne naissance à de nombreux sujets de discussion auxquels vous aurez su vous familiariser.

A bientôt! :-)
Fabien


QUESTION

Merci beaucoup pour tes conseils.
J'ai lu ton premier chapitre avec beaucoup d'attention, c'est quelque chose que je fais sans y réfléchir car je suis aussi musicienne. Je ferai beaucoup plus attention aux textes dorénavant.
Je pense que ta newsletter me sera de grande utilité.
Je cherche à enrichir mon vocabulaire, j'ai plutôt une grosse mémoire (je suis en médecine et elle me sert beaucoup) et à avoir un "fluent english". Je réfléchis beaucoup trop lorsque je parle anglais et j'ai peur que cela m'handicape lorsque j'aurai à passer des entretiens en anglais pour des stages exemple.
Je lis pas mal d'articles en anglais via BBC news, "BBC learning english", j'écoute aussi des reportages car ma compréhension orale ne me satisfait pas totalement (surtout lorsque j'ai affaire à un accent américain trop prononcé...).

Voilà, tu sais tout !
A bientôt
Astelly


MES COMMENTAIRES

Hello Astelly,
C'est normal de réfléchir au début pour trouver tes mots. Ce que tu peux faire pour pratiquer c'est développer un réseau de contact avec qui discuter régulièrement (en vrai ou en ligne, le résultat sera le même : il s'agit de réveiller ton vocabulaire pour l'expression). Une autre option est de préparer les questions les plus courantes auxquelles tu feras fasse et de rédiger tes réponses. Fais-les corriger pour être 100% sûre d'elles puis mets-les dans un système comme MosaLingua ou Anki pour les réviser de manière optimisée, sans perdre de temps. Une dernière variante est de t'amuser à prendre des phrases en français et à voir si tu arrives à les dire en anglais. Tu peux y jouer mentalement partout et la régularité paye énormément, comme toujours en langues vivantes.
Pour ce qui est de t'habituer rapidement à de nouveaux accents, je te conseille de suivre un bon phonétique" href="https://bilingueanglais.com/reussir-a-l-oral-en-anglais/">cours de phonétique anglaise. Si tu n'en reçois pas à la Fac, tu peux regarder ce que je propose en la matière avec Réussir à l'oral en anglais. Dans l'ensemble, une fois les bases de phonétique acquise, s'habituer à un nouvel accent nécessite juste une bonne conversation d'une heure avec un natif pour être tranquille avec cet accent.
Bon week-end,
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert