Entendre, prononcer et rebondir : l'art de parler anglais

Entendre, prononcer et rebondir : l'art de parler anglais

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription
sur bilingueanglais.com Si vous souhaitez
ne plus recevoir ce courrier, cliquez sur le lien
en fin de page pour vous désinscrire. Merci.
--------------------------------------------------

Lorsqu'il s'agit de s'exprimer en anglais, plusieurs facteurs entrent en jeu... La connaissance des sons à réellement prononcer, la capacité à effectivement produire ces sons, l'aise en matière de compréhension, et la capacité à trouver ses mots et rebondir... Voyons cela avec des lecteurs qui passent ou sont passés par là...


QUESTION

Bonjour Fabien,
Ce qui me pose encore beaucoup de problèmes c'est ma compréhension orale de l'anglais. Pourtant j'adore imiter les gens et je pense avoir une bonne oreille mais je bloque souvent dans ma compréhension orale.
Merci
Pierre


MES REMARQUES

Bonsoir Pierre!

J'aime beaucoup l'idée "d'imiter les gens" parce que, en fait, c'est ce qui fait la différence entre un BON accent et un mauvais accent.

Ceci dit, pour cela, il faut aussi bien écouter...

...ce qui nous pose la question de : par où commencer pour écouter de l'anglais??

Ce que je recommande vraiment, ce sont les séries télévisées anglophones, en particulier les sitcoms.

C'est une astuce que tout le monde connaîtra d'ici 2-3 ans... L'idée est déjà en train de se populariser à vitesse grand-V. (NDLR: le mail de Pierre date du 8/08/2008.)

Je ne peux rien te recommander de meilleur.

Si cela semble difficile à digérer comme "challenge" il y a, bien sûr, mon bouquin, mais aussi : les phonétique" href="https://bilingueanglais.com/reussir-a-l-oral-en-anglais/">cours de phonétique (sorte de palette de l'imitateur question langues). (Il y aussi des phonétique" href="https://bilingueanglais.com/reussir-a-l-oral-en-anglais/">cours de phonétique dans mon bouquin, j'y peux rien!).

Pour répondre à ta question, connaître les sons anglais aide à se débloquer car on sait alors quoi rechercher dans ses écoutes... jusqu'à ce que cela devienne un automatisme.

Il y a aussi, bien sûr, les livres audio en anglais... Une invention merveilleuse et encore méconnue (mais j'y travaille...). C'est un niveau au-dessus, par rapport à la sitcom, mais tenter de baigner dedans peut faire franchir un cap, provoquer un déblocage. (Si ce n'est pas le cas, il ne faut pas se décourager : juste se concentrer sur les sitcoms + phonétiques + rencontres puis remettre cela plus tard).

J'espère avoir pu t'aider et te souhaite bonne continuation,
Fabien


QUESTION D'UNE LECTRICE

J'ai commencé à lire votre livre électronique, en ce qui concerne la partie musique, séries en vo tout cela je le fais déjà depuis un petit bout de temps. La compréhension de l'anglais n'est pas vraiment un problème pour moi, mais dés qu'il s'agit de m'exprimer là c'est un problème.
Je comprends ce qu'on me dit mais je n'arrive pas à répondre, paf gros trou je trouve plus mes mots.
Comment améliorer en priorité cela ?


MES COMMENTAIRES :

Bonjour Céline,

Pour améliorer votre capacité à vous exprimer en anglais...

Dans vos loisirs actuels, profitez des séries télévisées pour répéter les dialogues que vous entendez. Cela vous permettra de vous approprier la prononciation et vous rendra le fait de parler anglais (d'entendre votre propre voix en anglais, par exemple), plus familier. Cela vous évitera le trac qui amène à un blocage.

Pour bien développer votre capacité à vous exprimer, je veux dire par là pour développer chez vous la capacité à rebondir, en anglais, et à ne pas sécher... L'idéal serait de sortir et de rencontrer énormément d'anglophones. C'est faisable, mais cela risque de se faire lentement.

Donc, pour disposer d'une sorte de labo d'entraînement avec les anglophones : tournez-vous vers les chat-rooms en anglais. Voyez le chapitre "Se faire des dizaines d'amis à l'étranger" pour cela. Le processus qui vous permet de vous exprimer est le même qu'il s'agisse d'oral ou d'écrit. Cette pratique est ainsi, en soi, suffisante pour développer votre capacité à trouver vos mots. Qui plus est, c'est un outil adaptable : au début, vous pouvez prendre votre temps pour trouver vos mots, puis y aller de plus en plus vite comme vous gagnez en aise.

La régularité paye énormément à ce niveau. Vos pratiques vous ont permis de développer les facultés nécessaires pour comprendre. Pratiquer régulièrement les chat-rooms va vous donner les capacités nécessaires pour vous exprimer. Au départ, de manière un peu forcée, je veux dire par là concentrée. Puis, de manière naturelle, comme une habitude.

Lorsque vous travaillez votre anglais dans les chat-rooms, prenez l'habitude de prononcer ce que vous dites. Plusieurs options : à voix haute ; en murmurant ; dans votre tête. Faites-le, au fil des semaines, dans cet ordre là. A voix haute pour vous forcer ; en murmurant pour en garder l'habitude ; puis dans votre tête pour que cela reste vivant, naturel (comme si vous aviez quelqu'un en face de vous). D'ailleurs, que se passe-t-il lorsque vous parlez anglais dans votre tête? Eh bien, vous êtes déjà en train de penser en anglais.

Qui plus est, les chat-rooms permettent un langage vivant et argotique que la prose ne permet pas. Vous parlez comme vous parlerez en face à face. Et c'est une ressource disponible 24h/24, 7j/7.

Enfin, en étant en région parisienne, les occasions de rencontrer des anglophones abondent. Paris est une ville de touristes. Me prend la curiosité de vérifier à quel point cela est vrai... La population sur Paris : 2 millions d'habitants. Touristes étrangers sur Paris en 2006 : 17 millions, avec une durée moyenne de séjour de 2 jours. (Source : Wikipedia et Insee.fr.), cela doit faire quelque chose comme 100 000 touristes par jour présents à Paris... 1 personne sur 20. Et cela ne tient même pas compte des nombreuses personnes présentes sur Paris pour quelques mois dans le cadre d'échanges linguistiques. Je vous dirige vers le chapitre IX du livre pour les chaînes de bars/pubs où rencontrer des anglophones facilement (au plaisir de vous y croiser!).

Donc, pour résumer :
1) Profitez de vos habitudes "anglais" existantes pour développer la prononciation.
2) Servez-vous des chat-rooms pour développer votre capacité à "rebondir" en anglais.
3) Profitez de Paris pour rencontrer des anglophones en personne.

Voilà. J'espère que cela vous sera utile et vous souhaite de très bons progrès !
Fabien



QUESTION

Bonjour Fabien
Je veux savoir dans ton livre si on apprend à bien prononcer. Je me pose la question comment on
peut avoir une prononciation dans un livre.
Moi, je veux savoir comment bien prononcer les mots.
Merci de me répondre,
Nicole


MES COMMENTAIRES

Bonjour Nicole,

Le chapitre 6 de mon livre, "Les secrets de l'accent", et l'annexe 2, "Phonétiques anglaises", expliquent tout ce qu'il y a à savoir pour acquérir une bonne prononciation et développer un bon accent anglais.

En fait, la phonétique apprend à bien lire les sons anglais : connaître les sons réellement anglais et savoir lire l'alphabet phonétique anglais sont la base pour cela. Par ailleurs, dans l'ensemble du livre, je fournis des conseils pour baigner dans de l'anglais de manière orale et apprendre à s'en imprégner. Une langue est avant tout orale, et j'essaie de faire revenir à cette pratique fondamentale dans le livre.

Tu peux commander ton exemplaire ici :

bilingueanglais.com/boutique/

Bonne réception et à dispo pour tout renseignement complémentaire,
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert