Cher lecteur - Mailbag :)

Cher lecteur - Mailbag :)

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription
sur bilingueanglais.com Si vous souhaitez
ne plus recevoir ce courrier, cliquez sur le lien
en fin de page pour vous désinscrire. Merci.
--------------------------------------------------

Bonjour Cher lecteur,

Voici la suite de nos aventures anglophones :) C'est donc parti pour un "mailbag" tout beau, tout chaud! C'est aussi l'un des plus longs jusqu'ici et il y en a vraiment pour tout le monde :)



------- DEBUTER, OUI... MAIS OU JE COMMENCE ??? -------

QUESTION

Bonjour,

J'ai lu le livre. J'ai beaucoup appris. Le problème est que je ne sais pas comment m'y prendre pour pratique cette langue. Je suis débutante. Pouvez-vous m'aiguiller? Je dois commencer la grammaire, le vocabulaire ou la lecture.

Merci d'avance.
Marie-Christine.

MES COMMENTAIRES :

Bonjour Marie-Christine,

Merci beaucoup du compliment.

En fait, en tant que débutante, votre challenge est, en quelque sorte, d'être une bonne "jongleuse".

Ce que je veux dire par là, c'est que vous devez travailler les divers aspects de la langue simultanément : la grammaire, le vocabulaire, la lecture... mais aussi l'oral/la phonétique et, même si cela peut être fait dans un deuxième temps (une fois que l'on a gagné en confort) : l'expression.

Cela fait beaucoup de choses à retenir d'un coup?

L'astuce pour s'en sortir consiste à associer les divers éléments de la langue les uns aux autres, afin de créer des liens entre eux et, de la sorte : mieux mémoriser !

Plus une chose a de facettes, plus elle est présente à l'esprit. (On se souvient mieux de quelqu'un que l'on rencontre en personne que de quelqu'un que l'on a que au téléphone, ou, moindre, que sur un chat, par exemple.)

C'est beaucoup comme d'apprendre à conduire une voiture : on a besoin d'acquérir plusieurs compétences simultanément pour que l'ensemble fonctionne proprement.


- Grammaire -

Je ne pense pas l'étude de la grammaire indispensable, en tout cas pas de manière quotidienne.

En travaillant [pratiquant] de l'anglais de manière régulière (de préférence quotidiennement, ce qui est très faisable si on aime ce que l'on fait et fait ce que l'on aime), la grammaire rentre en tête d'elle-même.

Pourquoi dit-on "Si j'avais su, je ne serais pas venu" au lieu de "Si j'avais su, j'aurais pas venu"? Pas parce qu'on connait la règle de grammaire derrière cela... mais parce que c'est l'usage, tout simplement (et la forme incorrecte s'entend elle aussi, parce qu'il y a des personnes qui y sont habituées.)

Ouvez un livre de grammaire de temps en temps pour éclaicir le sens, l'idée, derrière telle ou telle formule anglais. MAIS, ne vous empoisonnez pas la vie avec de la grammaire, c'est superflu.


- Vocabulaire -

Niveau vocabulaire, la plus grosse erreur à faire (qui n'est pas irréparable mais qui est une GRANDE perte de temps, et donc irrécupérable) : c'est de ne pas mémoriser la prononciation en même temps que le sens.

Car... Le vocabulaire, qu'est-ce que c'est?

Le vocabulaire, c'est l'ensemble des mots et des expressions que l'on connait. Et qu'est-ce que c'est que le "connaître"?

Connaître son vocabulaire, c'est :
- Se représenter un mot/expression lorsqu'on le lit/entend.
- Savoir nommer un objet/idée lorsqu'on le voit.

Donc... Travailler son vocabulaire, c'est juste ceci et c'est tout ceci :

- Collectionner des mots écrits ou entendus et se représenter ce qu'ils veulent dire.
- Etre capable de faire le chemin inverse : prononcer et écrire des mots ou des idées que l'on a en tête.

C'est juste un travail d'association. J'insiste sur le mot "juste". Cela peut paraître comme un challenge face à des milliers de mots... Pourtant, à petite échelle, c'est très simple. Associez juste pour chaque mot :

Mot --- Sens/Visualisation --- Prononciation


- Lecture -

Pour ce qui est de la lecture... On peut prendre cela comme juste une mise en pratique des points précédents.

Lorsque vous lisez, faites l'effort de savoir prononcer et visualiser tout.

Je m'en fiche, honnêtement, que vous finissiez des livres ou non. Ou même ne serait-ce que votre type de lectures (et pourtant, je lis de tout).

Ce qui m'intéresse, c'est que vous assimiliez "son" et "idée" sur ce que vous lisez.

Plus vous lisez, mieux c'est évidemment, mais privilégiez la qualité (assimilation) à la quantité (gâchis de temps).


- Pour finir... -

Je vous conseille de prendre les chapitres de mon livre dans l'ordre.

A la première lecture : le mieux c'est d'appliquer les mises en application qui s'y trouvent à petites doses... Pour avoir un tour d'horizon et "(r)éveiller" votre tête niveau langues.

Une fois que vous avez lu le livre une première fois en ayant testé ses diverses idées : relisez-le une deuxième fois en ne passant d'un chapitre à l'autre QUE lorsque vous êtes à l'aise avec le chapitre en cours -ou- que vous sentez que "ça travaille", que vous avez fait de votre mieux et avez besoin de changer de type d'exercice en passant au chapitre suivant...

Comme vous avancez de chapitre en chapitre, puis au fil des mois, continuez à appliquer les idées des chapitres précédents régulièrement... Selon vos goûts vous privilégierez certains à d'autres et c'est très bien comme cela. Prenez juste soin à autant travailler l'oral/verbal que l'écrit, sinon même PLUS, s'il faut choisir.

Ce faisant, vous allez vite avoir travaillé l'oreil, l'écrit, les scènes de dialogues et l'expression.

J'espère que ceci vous aide et vous dis à bientôt,
Bon anglais!
Fabien


------- S'EN SORTIR EN ANGLAIS QUEL QUE SOIT SON "PASSE" -------

QUESTION

Bonjour Fabien,
J'aimais bien recevoir votre petite lettre de temps en temps, j'avais l'impression d'être quelque part interpellée, et depuis quelque temps, plus rien.....dommage ! oublié ?

A la lecture de votre livre j'ai essayé de faire un topo me concernant.... Je fais partie de cette génération où les "bons" élèves devaient apprendre d'abord l'allemand, puis le latin et le grec, du coup je n'ai jamais appris l'anglais au lycée. Je me suis donc débrouillée en voyage pour glaner quelques mots et m'en sortais pas mal. Il y a 10 ans je me décidais enfin à prendre des cours avec une association, puis une autre, une 3ème etc, et là catastrophe, j'avais l'impression de ne plus rien savoir et surtout nous lisions et écrivions beaucoup....

Bilan : blocage en raison du passage d'un apprentissage oral à un écrit; je ne sais plus prononcer les mots que je vois écrits ( contenant ea, fin de verbe ed......) je n'arrive pas à employer le bon temps au passé.

J'ai eu dans mes classses de maternelle des petits qui arrivaient notemment de Chine, parlant chinois avec leur maman, anglais avec leur papa et qui en 3 mois parlaient presque couramment français avec les enfants...j'ai donc bien saisi l'importance à la fois du bain de langage et de l'apprentissage oral, ce qui n'est pas une priorité en France dans les apprentissages !!!!

Tout ceci pour dire mon problème à l'heure actuelle : je "patine", pas de déclic pour vraiment parler anglais, pas mal de découragement, et pourtant j'ai une date butoir maintenant : je pars pour le sud est asiatique en novembre pour aider dans une association de commerce équitable. Bien sûr je me dis qu'une fois sur place je serai bien obligée de parler , mais avec le caractère que j'ai , j'aimerais quand même me débrouiller un peu mieux...

Help !!!!!!
Annie


MES COMMENTAIRES :

Bonjour Annie,

Ne vous inquiétez pas pour les petits mails : je ne vous oublie pas!! C'est simplement que j'ai été très pris par diverses choses (déménagement...) et, surtout, que j'ai dû consacrer mon temps libre à d'autres aspects de la gestion du site. Les courriers vont revenir !!

Je vais essayer de vous répondre en rebondissant sur des mots-clés que j'ai relevé dans votre courrier.

SE DEBROUILLER

Tout d'abord, vous partez d'un bilan positif. Se débrouiller à l'étranger, c'est forcément un bon point, par définition. Si vous avez cela en vous, vous allez pouvoir vous en resservir.

Pour ce qui est de la tradition "cours de latin, grec, allemand" et la stratégie de rigueur qui l'entoure, c'est à double tranchant :

D'un côté... Vous avez dû acquérir ce faisant une certaine capacité à décortiquer la langue pour l'analyser et ainsi mieux la comprendre. C'est un atout au sens où cela constitue un pivot, un outil, pour se débrouiller. Je ne recommanderai évidemment à personne d'apprendre ces trois langues pour apprendre l'anglais (trop indirect!!) mais quitte à avoir ces outils, même si c'était il y a une dizaine d'années, autant en être fière, car on oublie jamais vraiment...

De l'autre côté... Le piège de cette école de pensée, c'est de trop analyser la langue au lieu de la parler. En sciences cognitives, on retrouve fréquemment le terme "META". Est "META" ce qui se situe "un niveau au-dessus" ou qui est "à propos de". Comme la métaphysique est une discipline "à propos" de la physique... ou qu'un "meta-modèle" est un modèle sur les modèles. Bref! Ce que j'essaie de dire ici c'est de ne pas trop aller "Meta". Je veux dire que vos cours de grec/latin/allemand à l'école vous ont sûrement fourni une certaine aise pour parler de la langue anglaise. Ce qu'il vous faut peut-être travailler, c'est de vous rapprocher davantage de la langue elle-même. Au lieu de parler de la langue anglaise, parlez bien la langue elle-même.

(C'est ma première psychanalyse d'une de mes lectrices, j'espère que vous apprécierez! ;) Je plaisante.)

NE PLUS SAVOIR

Vous dites ne plus savoir prononcer "ea" ou "ed".

D'une, déculpabilisez! "ea" ne se prononce pas de la même manière d'un mot à l'autre. L'orthographe anglaise suit très mal la prononciation. (On aura souvent tendance à dire l'inverse, c'est-à-dire que la prononciation anglaise suit très mal l'orthographe : mais c'est faux!! La langue parlée précède évidemment la langue écrite.)

Quelques exemples de prononciation...

eagle - iiigeu'l
bread - bréd
great - grééét

Il s'agit de brèves illustrations avec les caractères/sons utilisés en français ; écoutez la prononciation réelle sur Answers.com. [ www.answers.com ]

Pour ce fameux "-ed", l'astuce est vraiment beaucoup plus simple qu'il n'y parait. Et il faut relativiser l'importance de sa prononciation : le but est d'être compris.

Si vous dites "WANTED" genre "wanteuud" eh bien, certes, vous aurez un bon gros accent frenchy... mais on vous comprendra sans souci! Ceci dit, obtenir une prononciation nickelle sur "-ed" ne demande pas d'effort : rien à apprendre, juste à "supprimer".

Wanted - W(A)ANT(e)d

Bon, imaginez ce texte avec un peu de mise en page... Et imaginez donc le 'e' à moitié transparent et, SURTOUT, le 'd' tout petit par rapport au reste. => Ce que je veux dire : on doit à peine entendre le son 'e' et le son '-d' doit être bref et subtil.

Wanted -- " WANT ed' "

Là encore réutilisez Answers.com. L'astuce est de bien écouter et, aussi, de voir que le but n'est pas de prononcer toutes les lettres. Cest comme en français à ce niveau : quelqu'un qui dit "au r'voir" (comme tout le monde quoi) ne prononce pas le 'e'... prononcez de manière similaire le 'e' sur "wanted".

Voilà pour la "réparation rapide". Ensuite, à terme, les séries TV puis les livres audio, avec un peu de travail sur la prononciation, vont vous rendre tout cela naturel, comme une seconde nature, vraiment.

LE BON TEMPS AU PASSE

On nous a tellement rabâché les oreilles avec la grammaire à l'école que je ne me suis pas attardé dessus pour l'instant. J'ai pourtant une idée de newsletter où le but serait, justement, d'expliquer "l'esprit" des différents temps. (A venir.)

En fait, au passé on pourrait presque utiliser n'importe quel verbe, on se ferait comprendre... Mais la richesse des temps au passé, en anglais, est de renseigner celui qui nous écoute sur notre point de vue et sur l'importance qu'on attache à l'événement passé.

Exemples :

"I've been shopping the other day and..."

Ici, on raconte que, l'autre jour, on est allé faire des courses et on sous-entend, en utilisant ce temps, que cela a une conséquence ou, en tout cas, que l'on veut en venir à quelque chose, qui en découle. Donc la suite de la phrase pourrait être qqch comme "...and you'll never guess who I've met there! It was Brad and..." ...or whatever.

L'idée de la forme "I have " c'est que l'on parle d'un événement qui nous ramène en fait au présent. La suite de la conversation ci-dessus ce serait que Brad il fait ci ou ça maintenant et blablabli blablabla.

Maintenant, l'autre version...

"I went shopping the other day and..."

Ici, on parle vraiment, vraiment, au passé. On a fait des courses, il s'est passé qqch, et on le mentionne mais c'est comme si c'était derrière nous. Ca tient plus du récit passé que d'une introduction à ce qui se passe dans notre vie de nos jours. Donc... La suite de la phrase pourrait être qqch comme "...and I met Brad. He's moved to blablabla now and...".

La suite, là, serait certainement une conclusion du type "ben voilà, Brad il fait ça maintenant. Je te le raconte parce que c'est arrivé (mais ça ne change rien à nos vies)".

Le mot-clef avec les divers temps au passé est donc de savoir "où on veut en venir".

C'est comme si on avait le "passé passé" (2nd exemple) et le "passé qui nous amène au présent" (1er exemple).

J'essaierai de faire le tour des temps dans une prochaine newsletter... Mais, là aussi, l'idée pour être à l'aise, c'est de ne pas réfléchir en termes techniques de temps (preterit, past perfect ou peu importe) mais plutôt en "formes de phrases".

Quand un anglophone s'exprime, il ne se dit jamais "Here I'll use preterit/past perfect/ because...", évidemment. Tout comme on ne se dit jamais non plus "Là je vais utiliser un futur simple/autre parce que..." ou similaire. Non.

On se dit, en une fraction de seconde, inconciemment, "J'ai le choix entre ces diverses manières d'exprimer mon idée et c'est cette forme qui sort de ma bouche parce que c'est CA que je veux dire"... Car...

Au final, par l'habitude de la langue et la compréhension du SENS qui est associé à chaque forme... On en vient à utiliser la bonne forme de verbe pour exprimer correctement ce que l'on a à exprimer. En somme, il ne faut pas connaître que les diverses formes de temps : il faut tout autant connaître les divers sens que l'on peut donner. Et alors on voit qu'à chaque temps son sens et vice-versa.

Comprendre tous ces temps grammaticalement a son utilité (c'et pour ça que l'on fait de la grammaire français à l'école aussi).

Les utiliser correctement est une question de (bonne) habitude.

PATINE ET DECLIC

Pour la question du fait de patiner et d'avoir un déclic...

Le seul moyen de réussir est de continuer.

Le seul moyen d'échouer est d'abandonner.

Lorsqu'on apprend quelque chose, on passe naturellement par des plateaux où il semble que rien ne bouge... Et puis, parfois, on franchit un cap. De nouveau un plateau un moment... Puis un cap de franchis de nouveau. Et ainsi de suite.

L'astuce consiste alors à ne pas se décourager lors de ces "plateaux" et de garder en tête que le cap, le déclic, se trouve naturellement à l'issu de ce plateau.

Si tu veux, le livre "Mastery", de George Leonard, traite de ce sujet précis. (Il se trouve facilement sur Amazon.)

Dans tous les cas, sache que tu ne perds pas ton temps. Continue à travailler. Essaye d'être régulière et de te concentrer sur ce qui te pose le plus problème. Lorsque cela est géré, concentre-toi sur ton nouveau plus gros problème (qui sera donc moindre). Et ainsi de suite.

Apprendre une langue est une vraie question de temps. Dès lors que tu peux t'y mettre en mettant du coeur à l'ouvrage et en ayant confiance en toi sur le fait que cela te rapproche de ton objectif, cela devrait aller.

DATE BUTOIR

Avoir une date butoir est excellent. Cela te permet de tout concrétiser. Imagine-toi déjà dans le Sud-Est asiatique à discuter avec les gens.

Travaille ton anglais tous les jours dans cette optique.

Avoir un objectif est ce qui fait la différence entre rêver de faire qqch et le faire effectivement.

CARACTERE

Avec "le caractère que tu as"? Je prends cela comme une confession de perfectionnisme, tu veux assurer là-bas et c'est bien normal.

Donne-toi quand même le droit à l'erreur. On frôle la philosophie là et ce n'est sûrement pas plus mal : les erreurs sont une chance.

J'aime beaucoup l'histoire suivante :

Un jour on a demandé à Thomas Edison s'il n'était pas frustré d'avoir essayé de construire 700 modèles d'ampoules électriques avant d'inventer celui qui marche. S'il n'était pas frustré d'avoir échoué 700 fois.

Sa réponse était simplement :

"I have not failed seven hundred times. I have not failed once. I have succeeded in proving that those seven hundred ways will not work. When I have eliminated the ways that will not work, I will find the way that will work."

Voilà ce qui s'appelle être téméraire...

Heureusement, ici, on a même pas à passer par 700 essais lorsqu'on fait une erreur en anglais...

Echouer n'est pas un résultat, c'est une impression. Faire une erreur, c'est une simple information sur ce qu'il y a à apprendre ou améliorer.

Lorsque tu fais une erreur en anglais, essaye simplement d'en tirer une leçon. Afin de ne pas la faire une deuxième fois.

Voilà qui conclut mes commentaires pour l'instant... J'espère que cela va se prouver utile pour toi et tiens-moi au courant stp.

A très bientôt et merci de ton courrier!
Fabien


------- SE REMPLIR LES OREILLES DE SONORITES ANGLAISES... MAIS COMMENT? -------

QUESTION

Hello Fabien

I hope you spent a good hollidays. I've got different questions

How can I choose the level for audiobooks?
What do you think of Telelangue : www.telelangue.com. The course is by phone and with "Cyber Teachers" online.

Next september, I m going to Germany for training courses (2 days in English about pharmaceutical products). Thanks for your comments.

Regards
Viviane

MES COMMENTAIRES :

Hello Viviane,

[coupé] EDIT : j'ai retiré la partie où je parle de mes vacances... Je sais que ça vous passionne mais je préfère garder le mystère :) [/coupé]

You can find a lot of details about audio books specifically in chapter 8 of my book. I won't sum it up here but, basically, one of the things to keep in mind is that you must enjoy the book itself. There's no "level", really, when it comes to audio books. They're all hard at first (except maybe if you've lived abroad in the past I guess) but they all teach you a lot too, precisely because they can be so hard.

...And... Once you can understand a couple of audio books, you can understand pretty much ANY book or person.

As for online or on-phone courses, I can't speak either wrong or good of them because I haven't tried them, ever. The reason is... I consider them pretty dry (ie: "boring"). I mean, it's great to talk or chat with someone... but wouldn't it be better if it was with a FRIEND rather than with someone who's paid for it? People probably think they're paying for a service when they subscribe to such things; personally, and from what I've seen so far from other people, I think they're paying only to grow bored, which might make them GIVE UP English altogether.

So, on this one, a much better alternative would be to meet and make friends with people on the Internet. That's precisely what Chapter 3 of my book is all about.

If you do need help with grammar or some review of the things we had to work on at school, I do consider "lessons" an option. Just make sure you're making them a useful TOOL, not your main way or learning and practicing English. (And you can get much of that for free on www.anglaisfacile.com or any public library.)

You're going abroad to learn stuff in English, aren't you?! That's great! What I would do if I were you is I'd go on Wikipedia and look up plenty of words I know on the subject. I'd read articles and click hyperlink after hyperlink to learn about the things I like most or feel curious about. What I'd do also is, I'd go on Answers.com to get a feel of the correct pronunciation for those words. (Wikipedia: en.wikipedia.org ; Answers.com : www.answers.com). They're both great ways to cover a lot of ground quickly and efficiently. Let me know how it works out for you?

I hope it helps and wish you a great time,
See you soon,
Fabien


------- QUESTION... DE CONFIANCE. -------

QUESTION

Bonjour,
Je vous écris car j'ai un petit problème à obtenir votre livre. Rassurez-vous ce n'est pas un problème technique, plutôt d'ordre psychologique voila : ma mère est convaincue que votre livre est une arnaque à la carte bancaire et refuse catégoriquement toute discussion à ce sujet, c'est pourquoi je voudrais vous demander une preuve de l'honnêteté de votre démarche.
Victor


MES COMMENTAIRES :

Bonjour Victor,

Je comprends l'inquiètude de votre mère parce que j'ai personnellement du mal à faire confiance lorsque je commande sur Internet. Alors, le fait est que mon site n'est pas une arnaque à la carte bancaire... Le problème, c'est que c'est ce que vous diraient aussi les gens qui montent des arnaques.

Alors, à la place, je vais vous dire ce que je fais AVANT DE COMMANDER SUR INTERNET sur un site que je ne connais pas :

1) Chercher des infos sur le vendeur ou la société.
Il suffit de faire une recherche sur Google ou similaire.

2) Chercher des infos sur la compagnie qui gére le paiement pour ce vendeur/société.
Lorsque vous êtes sur la page pour le paiement par carte bancaire, regardez l'adresse de la page. La partie après "https://" et le premier slash. Par exemple, pour mon site, c'est www.paypal.com.

3) Vérifier que la page pour le paiement est sécurisée.
Lorsqu'elle est sécurisée, le début de l'adresse de la page est "https://" au lieu de "http://" et vous avez généralement une icône "cadenat fermé" pour le signaler, affichée en bas à droite dans votre navigateur Web. Notez que, cette étape-ci, il faut la faire que l'on connaisse déjà le site ou pas.

Si ça coince sur un de ces 3 points, je n'achète pas et je me débrouille autrement.

Voilà...

Personnellement, j'ai écris ce livre électronique et je tiens ce site Web dans mon temps
libre et je n'ai pas eu de souci. J'ai reçu 3 demandes de remboursement pour la garantie
de 30 jours (qui ont toutes été honorées) pour tout près de 100 commandes.

Enfin, j'ai l'impression que vous n'êtes pas inscrit à mon courrier électronique? Vous
pouvez vous inscrire ici pour voir de quoi il retourne : bilingueanglais.com/inscription/

Evidemment, dites-moi si je peux faire quelque chose de plus.

Bonne réception!
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert