Passer au niveau suivant

Hello Cher lecteur,

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription
sur bilingueanglais.com Si vous souhaitez
ne plus recevoir ce courrier, cliquez sur le lien
en toute fin de page pour vous désinscrire. Merci.
--------------------------------------------------

QUESTION

Salut Fabien,
Je viens de me tester sur Wikipédia, sur les 2000 mots les plus utilisés dans la langue britannique, voici le résultat:

For the 1000 most frequently used words: I know 986 except matter - while - whatever - damn - upset - worse - weird - drop - sweetheart - dude - ray- buddy - ridge - worst

For the 2000 most frequently used words: I know 955 except rid - doubt - willing- willingly- bother– awful – hanging - faith - fool - grab - bunch – buck - attorney - waste - breathe – although – piper - finding – dare - obvious - mood – crap – breath – freak – field – allow – aware – tight – surgery – dry – within - screw – further – truck – hole – afford – tie – onto- loud – sight – bride – clue – dean – warn – closet.

Sur les 2000 mots les plus utilisés, j'en connais 1941. Comment faire pour les mémoriser le plus facilement possible et le plus durablement ? J'ai déjà essayé de penser à une image dans ma tête et pour le moment ça fonctionne mais j'ai peur que dans 2 semaines, un mois ou 3 mois je ne rappelle plus de ses mots. Comment as-tu fais pour retenir autant de mots de vocabulaire en anglais et en hongrois?
Est-ce que je dois continuer à poursuivre ce test? Sachant que j'ai presque passé plus d'1h à chercher la traduction et une image sur Internet pour les listes les plus faciles (il reste encore les 3000 les plus utilisés, les 4000...)? Alors que j'aurais pu faire autre chose comme regarder une sitcom ou écouter de la musique.

J'ai vraiment besoin de ton aide car je sens que je progresse en anglais et que je suis en train, lentement mais sûrement, de passer un cap.

Où en est-tu dans ton tour du monde? Dans quel pays es-tu? As-tu comme projet de faire de nouvelles vidéos?

Bon voyage :-)


MES COMMENTAIRES :

Hello Laurent,
Tout d'abord, félicitations! C'est un beau travail que de s'appliquer ainsi. Ta manière de faire n'est pas la plus facile mais elle est efficace, pourvue de continuer à l'accompagner de pratique.

En faisant ainsi le tour des mots les plus fréquemment utilisés que tu ne connaissais pas encore, tu prépares ton cerveau à mieux les repérer à l'avenir. Pour que ton travail porte ses fruits, il y a deux moyens complémentaires :

- Révise la liste régulièrement. Il y a plusieurs théories sur les meilleurs moments pour réviser ce que l'on connaît pour faire passer nos connaissances en mémoire à long-terme. Pour prendre le modèle recommandé par Pimsleur (linguiste auteur d'une méthode du même nom), il s'agit de réviser aux intervalles suivants : 5 secondes, 25 secondes, 2 minutes, 10 minutes, 1 heure, 5 heures, 1 jour, 5 jours, 25 jours, 4 mois et 2 ans. Après le cap des 2 ans, on considère généralement que l'information est stockée pour toujours.

Ces chiffres sont des estimations des caps auxquels réviser. Cela variera légèrement d'un individu à l'autre ou d'un jour à l'autre (selon notre concentration, niveau de fatigue, etc.).

L'autre moyen, c'est évidemment par une pratique continue :

- Poursuis ton utilisation de l'anglais au quotidien autant que possible. Ceci te permettra de connecter les mots que tu as appris à un contexte d'utilisation (séries télé, livres audio, lectures) et de te les approprier (écriture de messages, chat-rooms, conversations). La majorité des mots a un sens de base qui varie plus ou moins selon le contexte. Par exemple, "field" est un champ au sens littéral (comme un champ de blé) mais peut aussi désigner, comme en français dans ce cas, un champ d'activité ("in the science field") ou même un champ à remplir dans un formulaire.

Cette pratique compte aussi dans les intervalles de révision.

LE PLUS GRAND AVANTAGE à travailler sur une liste comme tu l'as fait est de savoir sur quels mots tu peux travailler pour avancer efficacement. Cela évite de laisser les choses au hasard. C'est très efficace.

Pour le moment, je te conseille de continuer à pratiquer et réviser cet intervalle des 2 000 mots les plus fréquents. Lentement mais sûrement. Par la suite, quand tu te sens prêt (le but est de ne pas te dégoûter, ni saturer), attaque la suite de la liste. A terme, va jusqu'au cap des 5 000 mots. Au-delà, il sera plus efficace (et plus facile) de simplement TOUT FAIRE en anglais. Notamment, en utilisant un dictionnaire en anglais uniquement au lieu d'un dictionnaire bilingue.

Voilà pour la manière de démystifier le vocabulaire et de l'assimiler de manière rationnelle. Avant de conclure, je voudrais te parler d'un élément supplémentaire qui aide à mémoriser :

Comme tu le sais, utiliser tous nos sens aide à enrichir notre mémoire en rendant les choses plus vivantes et donc plus naturelles. C'est une des raisons pour lesquelles les images sont efficaces pour mémoriser le sens d'un mot, notamment parce que la majorité des gens sont dominant visuels. En plus de cela, on veut favoriser notre capacité à entendre (c'est donc de l'audio) et à prononcer (c'est musculaire).

Lorsqu'un enfant apprend sa langue maternelle, il utilise naturellement ses muscles pour essayer de reproduire ce qu'il entend. Le mieux est de faire la même chose à l'âge adulte avec une nouvelle langue. Lorsque tu entends un nouveau mot, essaye de le prononcer, même si juste mentalement, mais en prenant conscience des muscles qui entrent en jeu pour cela. Par exemple, si tu entends le mot "doubt", essaye de le prononcer à voix haute (si ton environnement le permet) ou à voix basse, en prenant conscience des mouvements de la bouche et de la langue pour l'articuler. Tout cela ajoute une couche auditive et musculaire à ce que tu fais et rend le choses plus concrètes. Au lieu de juste mémoriser du sens (ce qui est déjà une bonne chose), tu mémorises aussi des informations qui t'aideront à utiliser le mot par la suite.

En espérant que tout cela t'aide à avancer encore plus efficacement!...


QUESTION

Hey Fabien,

How are you today? Very well, I hope. My name is Grazie. I live in south of France, near Marseille. I have lived in Paris for a very long time before. I have bought your book, you know! With 19 500 internet users, who receive your mail. Congratulations! My level in English is always too low. Perhaps, I have a tided memory... surely! My job is make-up artist. Since I moved house. I work less, I take care of my family.

What do I do in my free time? I learn English, everyday... With different websites... and your book of course! I try by myself first and then I get help from Google translator or other courses.

...J'arrête le massacre !... Comme tu peux le voir, c'est loin d'être gagné ! J'écris l'anglais, avec des pensées trop "Frenchy". Je parle et j'écris un anglais "petit nègre" (excuse-moi pour cette vilaine expression).

Une vingtaine de lignes pour te dire, que je ne progresse pas beaucoup. J'ai une question : les langues sont-elles faites pour une catégorie de personne? Celles, qui ont beaucoup de mémoire et qui, bien sûr, ne manquent pas de concentration. Pourtant, je travaille "avec plaisir ", j'adore ça ! Je visionne mes séries en anglais, j'ai des correspondants anglais (uniquement par Mail). Comme moi, ils n'osent pas passer le pas pour parler sur "Skype". Je joue de temps en temps à des jeux anglais. J'ouvre une parenthèse, avec mon Mac, je n'ai pas réussi à jouer sur "SecondLife", j'ai pu m'enregistrer, mais impossible de me connecter après, le site ne reconnaît pas mon adresse IP, ou un truc du genre, c'est vraiment dommage!

Je continue tout de même, mais au bout de 7 mois, je n'avance pas... Pourtant, quand je suis intellectuellement inactive, je réécoute tous mes cours en MP3 (quand je cuisine ou fais une promenade et même quand je fais mon yoga...). Il y a un truc qui cloche, non? Qu'est-ce qui ne va pas?

Un grand merci pour tes mailings, très précieux.
On devine que tu es généreux de ta personne.
J'espère ne pas en abuser

Au plaisir de te lire.

Bien amicalement.
Regards.
Grazie.


MES COMMENTAIRES :

Hello Grazie!

Don't be too hard on yourself! French people have this tendancy to talk bad about themselves and the way they speak English. Whatever your current level is at, it's okay. You're learning and you keep working at it, that's what matters. I'll give you some tips to get yourself to the next level.

Dans ce que tu me dis, je peux voir deux grandes stratégies pour t'aider à t'améliorer...

D'abord, distingue pratique passive et pratique active de la langue. Ecouter de l'anglais lorsque tu t'affaires à d'autres activités, notamment les moins gourmandes en attention (ménage, cuisine, etc.) est une bonne chose, continue. Garde toutefois en tête que ces moments-là, que j'appelle la PRATIQUE PASSIVE, te permettent surtout de réviser ce que tu connais déjà pour le consolider. Cela t'aidera à faire passer du vocabulaire que tu connais en mémoire à long-terme, par exemple, du simple fait d'y être exposé de nouveau et de manière répétée. Cela te permet aussi de ne plus jamais perdre ton niveau d'anglais. Ceci étant dit... Il est aussi important de t’aménager des créneaux où tu te consacres COMPLETEMENT à l'anglais, en laissant tout le reste de côté. Il s'agit d'utiliser toutes tes capacités de concentration sur un temps donné (entre 20 minutes et 1h30) pour PERCER dans la langue. L'idée est de canaliser ton énergie pour franchir des caps. Le mieux est alors d'avoir à ta disposition de bonnes ressources pour t'aider à comprendre le sens de ce que tu lis ou écoutes. Cela peut être aussi simple qu'avoir un bon dictionnaire à portée de main (je recommande toujours le Harrap's) et d'en abuser.

Ces moments de PRATIQUE ACTIVE, d'étude, sont importants car ce sont eux qui te permettent de DECOUVRIR de nouvelles choses en anglais. C'est ça qui te permet d'avancer en explorant la langue. Le jeu consiste à atteindre le point où tu connais tout ce qu'il y a à connaître pour tenir des conversations fluides. Dans la pratique, il s'agit de partir à la conquête de la langue pour, par exemple, bien assimiler une nouvelle expression typiquement anglaise (et qui te fera "sonner" anglais quand tu t'en ressers). Cela peut aussi être d'observer quelle forme du verbe utiliser dans quel cas de figure (ce qui revient à comprendre la grammaire par la pratique - le meilleur moyen - plutôt que par la théorie pure - qui est stérile). Lorsque tu fais cela, le plus important est d'éliminer tous les doutes. C'est là aussi qu'un prof particulier peut s’avérer utile, en t'économisant des temps de recherche dans le dictionnaire et dans un bon livre de grammaire. C'est la meilleure manière d'utiliser tes efforts et d'optimiser ton énergie.

L'autre stratégie que tu peux employer pour progresser est de PRIVILÉGIER LA QUALITÉ À LA QUANTITÉ. Lorsque tu t'exprimes en anglais, vise à produire des phrases parfaitement correctes. Cela t'amènera à renforcer des points qui peuvent sembler des détails mais font la différence entre un anglais normal et un anglais qui crée des malentendus. En faisant cela, tu vas aussi gagner en confiance. Un des "pièges" des langues vivantes est que les gens désirent créer rapidement de longues et belles phrases. C'est bien sûr possible mais cela passe d'abord par la maîtrise de phrases courtes et correctes. Une fois que cela est fait, apprends à réunir des segments de phrases pour créer des phrases complexes. L'avantage d'une telle approche est que tu gagneras aussi en confiance sur la manière de décomposer une phrase longue et compliquée en segments plus simples. C'est ce qui rend une langue digeste et, partant de là, finit par la rendre facile. Une telle stratégie (en commençant par des choses simples) te fait acquérir ce que l'on peut appeler le noyau de la langue. C'est-à-dire, la capacité à communiquer clairement et correctement. Ton vocabulaire sera peut-être encore limité mais tu pourras survivre, communiquer et découvrir des choses et des gens en anglais, le tout en ayant confiance en ce que tu dis, ce qui est indispensable pour avancer rapidement par la suite. Acquérir ce noyau est une BASE SOLIDE pour aller loin dans la langue. Et encore une fois, c'est très simple : commence par t'assurer que TOUT ce que tu dis en anglais est correct, quitte à faire court ou simple. (Même chose pour la compréhension : réduis les quantités mais assure toi de comprendre TOUT ce que tu lis ou écoute, au moins lors de tes phases de pratique active.)

Enfin, sur la question des "catégories de personnes" pour lesquelles les langues sont faites... J'ai essayé d'y répondre en grande partie dans mon nouveau livre, "Le don des langues". Globalement, c'est une question que l'on se pose naturellement lorsque l'on rencontre des difficultés dans un domaine. Ce n'est pas limité aux langues. Si j'essaye de courir un marathon demain, je sais que je ne vais pas réussir et je me dirai sans doute que ce n'est pas fait pour moi. Si je n'ai pas couru depuis longtemps, je vais me dire que je n'ai pas le corps pour. Pourtant... Pourtant... Hors graves problèmes de santé, tout le monde peut courir et tout le monde peut même courir un marathon, pourvu de s'y prendre de manière appropriée. Certaines personnes peuvent avoir des prédispositions pour les langues, mettons quelqu'un avec une bonne oreille, qui sait écouter, qui soit très sociable et qui ait une bonne mémoire... Et... Chacun de ces éléments peut se travailler. L'oreille se travaille (en musique comme en langues), être sociable se travaille (se créer un cercle social dans la langue), de même pour l'écoute et la mémoire. La mémoire est l'élément le plus surestimé. Le DESIR de mémoriser est sûrement le moyen le plus simple d'améliorer sa mémoire à la fois immédiatement et à long terme. Par exemple, prendre la peine de mémoriser où l'on a laissé un objet lorsqu'on le pose quelque part est terriblement simple et terriblement efficace pour travailler sa mémoire. Tout le monde peut le faire et cela se renforce à l'usage, comme un muscle. Pour les langues, on voudra mémoriser du sens (imaginer celui-ci) et, aussi, les muscles sollicités pour prononcer une phrase particulière, le contexte dans lequel la phrase a été utilisée... ajouter des émotions et des actions à tout cela rend la mémoire très forte. Enfin, les langues sont un phénomène naturel. Toutes les cultures parlent au moins une langue. Ce qu'il est important de redécouvrir, c'est notre capacité -innée- pour le langage... pour la réutiliser, la réveiller, à l'âge adulte. Pour répondre à ta question, nous sommes tous faits pour parler des langues, il s'agit simplement de réveiller le mécanisme pour les apprendre. Je couvre tout cela en détails dans "Le don des langues".

Bonne continuation!
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert