Voir l'anglais comme un véritable passe-temps

Voir l'anglais comme un véritable passe-temps

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription
sur bilingueanglais.com. Pour ne plus
recevoir ce courrier, ni tous les prochains,
rendez-vous tout en bas de cette page. Il n'y a
pas de piège, vous ne recevrez plus ces e-mails.
--------------------------------------------------

Hello Cher lecteur,

Le témoignage d'une lectrice... C'est vraiment pour cet exemple de résultats que je travaille donc quand vous avez une histoire similaire à me raconter, n'hésitez pas. Merci.


SUCCESS STORY

Bonjour Fabien !!

Je m'appelle Aurélie. Je vous préviens ça va être long car je vais vous raconter comment je vous ais "connu ".

Tout d'abord, même si je ne vous ais jamais écrit je dois vous dire que j'aime beaucoup les mails que vous envoyez. C'est d'ailleurs grâce à ces mails que j'ai commencé à prendre l'anglais comme un passe-temps !

En fait, j'ai toujours aimé l'anglais car je me débrouille à peu prés avec l'anglais scolaire ayant toujours appris des fiches de vocabulaire... Mais bon l'ennui est que si on ne pratique pas et bien tout s'en va ... et c'est ce qui m'a découragé.

Je vais vous racontez ce qui m'a amené à acheter votre livre et surtout à suivre vos conseils des mails.

A la rentrée scolaire 2009 , j'étais en première année de licendre Droit et Langue (Anglais ) mais au bout d'un mois je n'arrivais plus à suivre car je n'avais pas le niveau en Anglais en fait : un prof nous donnait des dizaines de page à lire en anglais ( de l'anglais juridique en plus on aurait dit une nouvelle langue ). Je me suis donc réorienté en licence de droit seulement car droit + anglais impossible à gérer. Mais lorque j'ai assisté au premier cour d'anglais j'étais totalement dégoutée ( oui c'est vraiment le mot) . En fait en faculté de droit, ils ne nous apprennent que l'histoire de l'Angleterre et de l'Amérique , pas trés passionnant ( enfin pour moi ), et les cours sont en français . J'apprenais plus au lycée qu' en première année de licence !!!!! Donc d'un côté cours d'anglais trop durs et d'un autre côté pas de cour d'anglais quasiment. Et là je me suis découragée.

Alors, un soir j'ai cherché par hasard un site en rapport avec l'anglais, voir si une méthode n'existait pas et je suis tombée sur votre site, alors je m'inscris juste comme ça. Et le fait de recevoir vos mails , simplement a fait je me suis mise à suivre quelques uns de vos conseils : surtout celui de regarder des films en anglais sous titré.
Bon au début c'était dure ; je ne comprenais quasiment rien ... et maintenant quand c'est sous titré je comprends tout ( bon à l'exception de certaines tournures de phrases et des mots inconnus , et le mieux encore c'est que dés fois j'oublie que c'est en anglais: et c'ets là que je me suis rendue compte que je progressais.
Je ne suis qu'à cette partie de votre livre pour le moment ( ça fait bien 5 mois que je suis toujours là mais bon vaut mieux doucement que pas du tout ).
En fait, grâce à vos mails de motivation , j'ai commencé à voir l'anglais comme un véritable passe-temps et non comme un cours parmi les autres. J'ai abandonné mes fiches de vocabulaire ( que je n'arrivais jamais à apprendre entièrement d'ailleurs).

Mais, pour devenir bilingue, vous n'êtes pas parti dans un pays anglophone ?!!!

J'ai une dernière question, vraiment dernière , je me demandais si vous saviez s'il existe des familles d'acceuil ou des gens anglophones qui ont un ranch et qui accueillent des étrangers pour les aider dans les travaux du ranch et qu'en échange la personne accueillie est logée et nourrie ? Je vous demande ça car j'ai recherché sur le net et en fait ils accueillent plutôt des gens dans le cadre du tourisme et c'est cher et en plus on progresse pas trop en anglais si c'est du tourisme...

Je vous souhaite pleins de bonnes choses !!! Et une bonne continuation dans votre métier de prof d'anglais !

à bientôt j'espère !

Aurélie.


MES COMMENTAIRES :

Bonjour Aurélie,

D'abord, merci pour ce témoignage, qui fait plaisir à lire.

Je tiens à rebondir sur un point important, vous dites :

"Bon au début c'était dur ; je ne comprenais quasiment rien ... et maintenant quand c'est sous-titré je comprends tout (bon à l'exception de certaines tournures de phrases et des mots inconnus, et le mieux encore c'est que des fois j'oublie que c'est en anglais : et c'est là que je me suis rendue compte que je progressais."

Ce qu'il y a d'important, lorsque l'on se met à regarder des séries en anglais SANS sous-titres, c'est que l'on ne va vraiment pas comprendre grand chose pendant 15 jours... Seulement, au bout de 2 semaines, il y a un déclic qui se produit. Alors, je ne prétends pas que l'on devient bilingue en 15 jours. En revanche : l'ENORME difficulté des débuts disparaît après un temps d'adaptation court (environ 15 jours, donc. Pour ceux qui n'ont pas encore essayé, considérez consacrer une heure par jour à l'anglais sur cette période : cela permet de regarder 3 épisodes de sitcom, soit une quarantaine en 15 jours, sans voir le temps passer).

Lorsqu'on parle de regarder des séries américaines sans sous-titres, les gens se disent que c'est trop compliqué. C'est une réaction naturelle, puisque, typiquement, c'est quelque chose que l'on a jamais fait. Il y a une première fois à tout et nos cerveaux (et oreilles) sont bien conçus pour cela : on s'adapte rapidement, de manière assez surprenante. Simplement : il faut avoir essayé pour s'en rendre compte. Et je suis heureux de votre témoignage à ce niveau, qui en est un excellent exemple.

Vous dites également "le mieux encore c'est que des fois j'oublie que c'est en anglais". C'est vraiment l'objectif. Lorsqu'on arrête de se dire "oh mais là c'est de l'anglais!", avec tout ce que cela représente comme appréhensions, on est en bonne voie pour devenir bilingue. Les langues étrangères, ce n'est pas si compliqué que cela, il s'agit simplement d'être régulier (pour apprendre sans "rouiller") et de ne pas perdre son temps (pour ne pas se décourager). Lorsqu'on passe volontiers, sans arrières pensées, d'une langue à l'autre, on se met alors à pratiquer l'anglais naturellement et vraiment tous les jours : l'anglais n'est alors plus un effort ; l'anglais devient un atout. (Pourquoi faisons-nous tous de l'anglais? C'est bien pour s'ouvrir des portes, pour avoir plus d'options.)

Si vous êtes à l'aise avec les séries télé en VO, je vous conseille vraiment de passer à la suite du livre (sans, bien sûr, abandonner les séries : les techniques de mon livre se cumulent, elles ne se substituent pas). Je ne sais pas si vous l'avez déjà fait mais le mieux est de lire le livre en entier au moins une fois sans pratiquer toutes les techniques (mais au moins les premières, comme vous faites) : cela vous donne un plan à suivre et à garder en tête. Ensuite, concentrez vos efforts sur telle ou telle technique, en prenant votre temps (on ne peut jamais vraiment brûler les étapes lorsqu'il s'agit d'apprendre), jusqu'à ce que vous puissiez la pratiquer avec aise (comme cela semble le cas sur les séries). Je considère que les gens sont quasiment bilingues à partir du chapitre 8.


Pour ce qui est de voyager et devenir bilingue, mon parcours est assez atypique puisque je ne me suis mis à voyager dans des pays anglophones qu'une fois que j'étais déjà devenu bilingue (ce qui m'ouvrait des portes). Je n'ai pas eu l'opportunité de voyager pendant des années, tandis que j'appliquais les techniques qui ont donné naissance à mon livre. Cela m'a permis de devenir bilingue, puis mes passages de tests d'anglais pour des recrutements l'ont confirmé théoriquement et mes rencontres, à Paris puis à l'étranger, lorsque je me suis mis à voyager, m'ont permis de le confirmer sur le terrain. Le secret pour être bilingue (parler très couramment + penser en anglais + comprendre et s'exprimer avec autant d'aise qu'en français) consiste à avoir une connaissance large et détaillée de la langue : c'est pour cela aussi que j'insiste sur, d'une part, les passions (en plus de motiver, cela permet de connaître un sujet DANS LE DETAIL, donc de s'exprimer avec soin, de ne rien laisser au hasard) et, d'autre part, l'oral en général et l'argot en particulier (puisqu'il s'agit de parler comme un américain, par exemple, et non pas comme dans un livre).


Concernant votre désir de voyager et travailler dans un ranch (qui me rappelle un certain Francis ;-)), le mieux est tout bonnement d'effectuer votre recherche sous l'angle du travail. Je veux dire : mettez de côté le fait que vous êtes étrangère. Recherchez simplement un travail dans un ranch, sans conditions particulières. Il peut être intéressant de travailler dans un ranch qui accueille des touristes, de sorte que le français serait un atout. Après une petite recherche sur Google, chercher "ranch job" semble apporter beaucoup de résultats intéressants! Bonne recherche et bonne aventure ;-)

Bonne continuation!
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert