Les listes de vocabulaire, combien de temps pour apprendre et autres questions sur l'anglais

Les listes de vocabulaire, combien de temps pour apprendre et autres questions sur l'anglais

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription
sur bilingueanglais.com Si vous souhaitez
ne plus recevoir ce courrier, rendez-vous en bas de
page pour vous désinscrire. Merci.
--------------------------------------------------

Hey Cher lecteur,

Quelques questions sur l'anglais qui reflètent bien le type de courriers que je reçois.


QUESTION

Salut,

[mail un peu raccourci]

Je n'ai pas encore acheté ton livre, mais j'en ai l'intention. Il me faut juste me procurer une carte de crédit, je vais commencer les démarches demain. Seulement je voulais te demander si je suis dans la bonne voie pour apprendre l'anglais. Et d'après toi, en combien de temps pourrais-je comprendre et faire une conversation en anglais. Tous les jours depuis le mois de septembre je pratique mon anglais en cherchant des news sur yahoo.ca. Les nouvelles sont entièrement en anglais et je les traduits en français. Les mots que je n'ais pas réussit à traduire, je les soulignes et les inscrit sur une liste en les apprenant. Je les apprend en relisant le texte plusieurs fois de suite jusqu'à finalement m'en rappeler. Après je répète l'expérience avec un nouveau texte en faisant la même chose mais en plus en lisant toujours le texte et les mots de la semaines passés pour ne pas les oublier entre temps. Comme ça au fur et à mesure les mots que je ne comprenaient pas seront aussi automatique pour moi que de savoir compter jusqu'à 10 en anglais.

Chques semaines c'est ca que je je fais et je me fixe une limite de mots à prendre qui est de 50 par semaines. Sans compter les mots des semaines précédentes. Et ca marche parce que chaques semaines je connais 50 nouveaux mots de plus. Mon objectif est d'en connaitre 2000 pour décembre 2012. J'ai entendu qu'en connaissant 2000 de certains mots en anglais, suffisent pour comprendre a 80% un texte de difficulté moyenne. Avec mes connaissances actuelles en anglais + 2000 nouveaux mots, je pourrais peut-être bien me débrouiller? J'écoute aussi énormement de chansons en anglais. Très grand fan de musique. Et je peux naturellement comprendre de quoi parle globalement une chanson. Il y a 1 ans je ne comprenais pas dutout ce que j'écoutais, mais aujourd'hui quand j'écoute ces mêmes chansons je comprend assez bien ce qui se dit. J'écoute des videos sur youtube en anglais et les informations en anglais, ainsi que la radio quand je suis dans l'auto, je comprend essentiellement ce qui s'y dit. Bien entendu j'apprend le mots qui me seront utile en tout temps, je me fous de savoir comment dire trinervé en anglais. Seulement les mots essentiels qu'on utilise tous les jours autant en français qu'en anglais quoi. Je me suis aussi inscrit sur un forum de discusion de tout et de rien en anglais.

[raccourci]

D'après toi, en combien de temps pourrais-je, pas être bilingue mais au moins comprendre tout un film en version original ou faire une conversation normale avec un anglais comme je le fais avec un français en sachant que j'ai déjà un bon niveau en anglais?

Est-il possible d'y arriver en 2 ans?
Merci encore de bien pouvoir m'aider.

Adam, du Québec


MES COMMENTAIRES :

Bonjour Adam,

Quelques pistes :

Ne te préoccupe pas trop du temps que cela prend pour être à l'aise en anglais. Cela revient trop à se poser la question "Combien de temps encore avant que je me sente bien quand je fais de l'anglais?". C'est un peu négatif et je comprends pourquoi : une langue étrangère n'est jamais évidente au début, surtout lorsque l'on manque de repères sur ce qui sert et ce qui ne sert pas.

Une conversation en anglais, tu peux en avoir une dès maintenant et c'est ce qu'il faut rechercher. En plus d'assimiler de l'anglais tu as besoin de t'entraîner à trouver tes mots. Cela, même après 2 leçons d'anglais, on peut s'y mettre -- on a moins de liberté pour s'exprimer mais l'option reste là, à exercer.

Pour mémoriser, il s'agit de faire un effort au début et de répéter à des intervalles de temps intelligents (avant l'oubli mais après le bourrage de crâne). Ton approche me semble équilibrée et disciplinée, rien à redire. Je ne recommande pas les listes de vocabulaire en général, notamment parce qu'elles sont souvent mal utilisées, mais si ça marche pour toi et vu que cela te plaît, continue, fonce même. Note que le vocabulaire que tu mémorises n'a pas besoin d'être revu chaque semaine, après un certain laps de temps. En général, si tu te rappelles d'un mot vu il y a 2 semaines, c'est qu'il est acquis, et tu n'auras plus besoin de le réviser de manière studieuse (tu le "réviseras" simplement en le rencontrant de nouveau par la suite, dans ta pratique).

Ton objectif en anglais, dans les conditions actuelles, devrait être de devenir capable d'expliquer ce que tu ne comprends pas. L'idée derrière l'acquisition d'un vocabulaire de base est de maîtriser la structure de la langue ainsi que les mots indispensables pour exprimer des idées de bases. il s'agit des idées utiles dans toutes situations (les mots d'actions, dire ce que l'on veut, décrire une situation; à tous les temps; pouvoir rapporter des paroles...). Le but est d'acquérir cette base, de manière solide pour, ensuite, pouvoir tout faire en anglais sans recourir (autant) au dictionnaire. A la place, on demande le mot utilisé pour telle ou telle chose (en la décrivant); on comprend 80% de ce que l'on fait en anglais pour pouvoir déduire les 20% restant... ce genre de choses.

Il s'agit en somme d'acquérir une autonomie. Se concentrer sur les mots de liaison et les verbes (avec leurs variations, c'est-à-dire les "phrasal verbs") les plus courant a plus d'utilité, à ce stade, que d'emmagasiner du vocabulaire descriptif très varié.

Le petit piège, notamment dans les enseignements francophones, est d'être capable de faire tout cela aussi bien à l'oral. L'écrit est pratique pour étudier mais ce n'est plus vraiment une langue vivante que l'écrit. La prononciation doit donc participer tout du long.

Tu me sembles très bien parti car très organisé. Il s'agit de capitaliser sur ces efforts et cette motivation pour conserver et même développer ton goût pour l'anglais. Le but est que tu restes sur cette motivation. Souvent, cela n'est possible que si l'on se sent progresser.

Avec ton programme seul, je ne peux pas te dire en combien de temps tu seras à l'aise ou bilingue. Tout bonnement parce que tout le monde n'a pas le goût ou la motivation pour tenir 2 ans sans avoir de retour concrets sur ses progrès ou profiter de la pratique (en opposition à l'étude).

En revanche, ce que je peux te dire, c'est que, en utilisant les techniques de mon livre en complément, tu es sûr de faire de beaux progrès. En appliquant sérieusement les techniques de mon livre, tu t'immerges dans l'anglais de sorte à faire les choses rapidement 100% en anglais. Lorsqu'on agit ici, le cerveau s'adapte et on franchit des caps; notamment parce que l'on apprend beaucoup inconsciemment en agissant ainsi. Je te donne un exemple concret, en 15 jours-3 semaines de sitcoms en V.O. sans sous-titres, tu verras que tu as fait de gros progrès à l'oral, gagné beaucoup en vocabulaire et, surtout, en naturel avec la langue. Comment le constater? En remettant, au bout de 15 jours, les premiers épisodes et en constatant que "l'enfer" du début (on comprend 5%? 20%?) n'est plus si terrible mais bien plus facile. J'estime qu'en 6 mois, en appliquant toutes les techniques du livre (cela correspond à un rythme normal ; ni intense, ni désinvolte) on parle couramment anglais. [Note: chiffres en partant d'un niveau intermédiaire. Un débutant devrait réviser la grammaire de son côté ou se faire accompagner de manière plus scolaire.]

Bon courage Adam et donne-moi de tes nouvelles au fur et à mesure,
Fabien


QUESTION

Bonjour Fabien,

[raccourci]

Merci pour les commentaires que j'ai reçu par mail, ça m'a beaucoup aidé sur la motivation. (Notamment des que j'ai du temps, il faut pratiquer, même si je le savais intérieurement, ce n'était pas gravé dans mon cerveau.) Autre chose aussi : prononcer à voie haute est une bonne chose, je le savais mais encore une fois, maintenant je sais que c'est important.

Remarque : j'ai arrêté le théâtre pour me mettre à l'anglais. Je ne l'ai pas fait tout de suite. Il m'a fallu du temps pour me décider. J'ai opté pour [nom d'un concurrent retiré pour être équitable] professionnel. Ca m'a aidé. En feuilletant le livre méthode [concurrent], j'ai noté des choses très simples : 1200 heures pour comprendre bien l'anglais, or jusqu'au bac on en a que 800. Il est normal qu'on ne sache finalement pas grand chose. Pour ma part, ce fût ma 2ème langue et malheureusement c'est de l'allemand qui sort de ma tête quand je veux m'exprimer. Mais ds mon travail l'anglais est obligatoire (publication scientifique). Depuis 6 mois, j'utilise des cd audio (Secret Garden/Jungle Book/Jane Eyre) que j'utilise en boucle mais je me lasse à force.

"How I Met Your Mother" avec des sous-titres. Cela me prend une heure pour 5 min de film pour bien intégrer. J'ai compris qu'il vaut mieux faire peu et bien plutôt que beaucoup mais superficiellement car à la fin je n'ai rien appris et je suis déçu. Je pense que l'apprentissage de l'anglais, c'est comme arrêter de fumer : ce n'est pas en 1 fois que la motivation naît.

Jonathan Lewis m'a aidé aussi car c'est la 1ère fois que j'entendais : l'apprentissage ne vient que parce que c'est répété maintes et maintes fois (comme la langue maternelle). Conclusion : apprendre des phrases simples comme "i will do my best". Le par coeur m'a souvent rebuté (liste de mot) par contre les phrases de tous les jours me semble une nécessité.

Maintenant je sais que je suis sur la voie.
A bientôt
Pascal


MES COMMENTAIRES :

Bonjour Pascal,

Merci beaucoup de ce retour, c'est ce genre de commentaires que j'apprécie le plus.

C'est vrai qu'on peut estimer le temps nécessaire pour apprendre une langue en heures. Je pourrais insister davantage là-dessus, notamment parce que compter en heures a un sens tandis que compter en mois ou en années n'en a pas (combien d'heures par mois? combien d'heures par années?). Il faut toutefois modérer ces questions par la qualité des heures consacrées. Une heure à somnoler en cours n'a rien à voir avec une heure passionnée à apprendre. Le paradoxe est qu'il faut consacrer un certain nombre d'heures... sans surveiller sa montre, signe que l'on s'ennuie!... (C'est vrai évidemment vrai pour d'autres domaines, que ce soit la musique, le sport ou toute aptitude précise.) Le talent, c'est surtout d'apprécier ce qu'on fait puisqu'on en fait alors beaucoup avec diligence. Une remarque en passant, pourquoi ne pas marier anglais et théâtre?

Pour davantage de livres audio en anglais gratuits : www.booksshouldbefree.com

Dans l'ensemble vous êtes sur la bonne voie (régularité, challenge, tout cela mêlé à des activités de loisir). Continuez à utiliser le livre comme un compagnon. Je vous encourage notamment à discuter sur Internet avec des anglophones, même si uniquement par texte. Cela permet de trouver ses mots et de rendre l'apprentissage plus naturel niveau langage et évidemment plus humain. C'est aussi TRES valorisant de pouvoir ainsi tenir des conversations.

Bonne continuation!
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert