Livres audio

QUESTION

Bonjour Fabien ,
J'ai appliqué au mieux tes conseils pour renforcer mon anglais vu que l année prochaine je serais en prépa scientifique et que j ai entendu que le niveau monte vraiment d un cran. Donc, j'ai commencé par l apprentissage du vocabulaire par les chansons, j'ai utilisé ta méthode un mois avant mon bac d'anglais et finalement je m'en sort avec un 12 alors que toute l'année j avais 9 de moyenne. J'ai commencé à utiliser les livres audio mais j'avoue ne pas savoir comment m'y prendre. Il suffit que j'écoute ? Aurais-tu une méthode afin que je puisse tirer profit à 100% de cette méthode ?
Merci
Teddy

MES COMMENTAIRES :

Hello Teddy,

Côté livres audio, il y a deux grandes manières de s'y prendre. Les livres audio peuvent nous accompagner TOUTE NOTRE VIE aussi bien pour apprendre des choses sur une tonne de sujets passionnants (et faire cela, tout simplement, en anglais!) que pour entretenir notre anglais pour la vie. Ils sont aussi un des meilleurs moyens pour penser naturellement en anglais. En somme, ils constituent un cap à franchir qui apporte énormément! (Sans parler de la fierté qui va avec!)

Voici les deux grandes manières d'aborder les livres audio :

(A) Ecouter le livre audio face à son ordinateur puis essayer de suivre. Lorsque l'on ne comprend pas un mot, on ne met pas pause tout de suite. On insiste un peu, en étant optimiste sur le fait que, si le mot est important, on va l'entendre de nouveau et que, grâce au contexte, on peut continuer à suivre même sans comprendre chacun des mots. Ensuite, lorsqu'un mot apparaît comme vraiment important (parce qu'il se répète) et que l'on ne le comprend toujours pas, on met l'enregistrement sur pause et on essaye de l'écrire. On imagine les manières (multiples) dont le mot pourrait s'épeler. Quand on pense avoir trouvé, on tente sa chance sur Dictionary.com pour voir si on a bien compris (on regarde le sens, pour voir si cela colle avec le contexte ; et on écoute la prononciation du mot sur le site, en plus de regarder sa transcription phonétique, pour voir si cela colle avec le livre audio).

En procédant ainsi, on se crée une sorte de jeu de détective. Il s'agit de reconnaître et retrouver dans le dictionnaire les mots que l'on ne comprend pas! On se sert aussi du contexte pour deviner le sens d'autres mots (ce qui travaille notre capacité à DEVINER, qui est l'une des qualités les plus développées chez les personnes douées en langues). A noter que, pour que cela fonctionne de manière agréable, pas trop fastidieuse, avoir suivi un bon phonétique" href="https://bilingueanglais.com/reussir-a-l-oral-en-anglais/">cours de phonétique nous aidera. Cela nous permettra de mieux entendre et de plus facilement comparer ds mots entre eux, ainsi que de les écrire, phonétiquement ou en toutes lettres. Personnellement, j'ai eu la chance de suivre un bon phonétique" href="https://bilingueanglais.com/reussir-a-l-oral-en-anglais/">cours de phonétique à la Fac, pour beaucoup par hasard, il y a des années. Sans attendre cela, je recommande évidemment Réussir à l'oral en anglais, que j'ai conçu pour combler un manque, en France, niveau phonétique anglaise.

Maintenant, l'autre méthode :

(B) On se procure un livre audio et sa version texte. On écoute l'audio en délaissant le texte et, comme dans la technique précédente, on travaille autant que possible notre capacité à deviner le sens d'un mot en fonction de son contexte. Lorsque l'on ne comprend vraiment pas un mot, cette fois-ci, on regarde la version texte pour retrouver le mot et on peut alors : soit voir qu'on le connaît déjà (on ne connaissait "juste" pas sa prononciation), soit regarder son sens dans le dictionnaire. Pour retrouver le passage approprié dans la version texte, on suit celle-ci du coin de l'oeil ou bien on recherche la partie de la phrase qui nous intéresse, entendue dans la version audio.

Cette manière de faire les choses nous aide à réconcilier l'oral anglais avec son orthographe, ce qui est une étape essentiel de l'apprentissage de l'anglais. Petit bémol : le risque de trop lire et ne pas écouter assez. Or, le texte influence toujours notre écoute. Vous risquez de ne pas bien entendre certains sons, distrait (inconsciemment) par le texte. Par exemple, vous risquez d'entendre le mot "pretty" ou "define" comme s'ils commençaient par un son "é" alors qu'ils se prononcent vraiment avec un i bref (/ˈprɪti/, /dɪˈfaɪn/). Plusieurs de mes élèves ont néanmoins testé cette approche avec succès. C'est notamment utile si vous n'avez pas encore accès à un phonétique" href="https://bilingueanglais.com/reussir-a-l-oral-en-anglais/">cours de phonétique.

Voilà. Maintenant, l'important à garder de tout cela est que ce sont des méthodes pour SE METTRE aux livres audio en anglais! Après un moment à ce régime, nos oreilles se seront suffisamment réhabituées à entendre l'anglais (tel qu'il se prononce vraiment! Et non pas tel qu'on imagine qu'il se prononce!) pour continuer les livres audio SANS dictionnaire ou version texte sous la main. On pourra, alors, en profiter pleinement dans les transports, en se baladant, au bord de la plage ou d'autres manières qui nous permettent d'emporter nos livres audio un peu partout :-)

Ce sera un cap de franchi qui nous placera BIEN au dessus de la moyenne des Français en anglais.

Bonne continuation en anglais!
Fabien


QUESTION

Salut Fabien, encore merci pour tous les conseils que tu donnes.

Tu dis qu'on doit écouter des livres audio hors roman : mais écouter de la littérature — suffisamment récente, au moins XXe siècle, ou fin XIXe pour que la langue soit la même — est-il fondamentalement mauvais ? Ou juste déconseillé, et si oui, pour quelles raisons précisément ?

Merci
Arthur

MES COMMENTAIRES :

Hello Arthur,

Je détaille les raisons dans Devenir bilingue en anglais mais, en somme, la logique est la suivante :

Ecouter des livres hors fiction, qui nous enseignent quelque chose de concret, nous amène à apprendre en anglais plutôt qu'à juste apprendre ou écouter l'anglais. Le résultat? On réfléchit à ce que l'on entend et on se retrouve souvent rapidement à penser en anglais sans s'en rendre compte. C'est aussi là que réside pour beaucoup la beauté des livres audio : les paroles nous traînent en tête. Par la suite, comme on applique ou que l'on observe dans la vraie vie ce que l'on a appris dans le livre, eh bien, on pense de nouveau en anglais. Ce sera vrai aussi bien de livres de marketing que de livres de communication (ce serait aussi vrai de domaines plus techniques, c'est juste qu'il n'y a pas alors toujours de livres audio à disposition).

Dans l'absolu, je ne décourage bien sûr personne d'écouter des romans au format audio. C'est même un très bon exercice pour se réconcilier avec la prononciation de l'anglais et bien prendre conscience que l'anglais ne se prononce pas comme il s'écrit. Simplement, d'expérience, c'est une activité un peu moins active que le hors-fiction.

Essaye les deux et vois ce que tu préfères! Comme toujours, l'essentiel est de trouver ce que l'on aime.

A bientôt!
Fabien


QUESTION

Bonjour Fabien,
Il y a quelques jours tu nous a gentiment envoyé le lien avec le livre virtuel "Devenir Bilingue en anglais". Je voulais savoir si la version papier avait quelque chose de différent?

Merci pour tous tes conseils,

A bientôt,
Lysiane.

MES COMMENTAIRES :

Hello Lysiane,
L'édition papier est la même... à l'exception près qu'elle compte 10 chapitres au lieu de 3 ;-) Retrouve tous les livres ici : bilingueanglais.com/boutique/
A bientôt,
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert