Tenir un journal en anglais

QUESTION

Salut Fabien,
Je lis tes mails maintenant depuis un petit moment, c'est toujours un grand plaisir de les recevoir, ils m'apportent beaucoup. Notamment, l'idée de progresser en anglais dans les "temps mort"!!
J'aimerais moi plus développé l'écriture à présent et pour cela, j'utilise depuis quelque jours... Un journal intime (avec l'application "Day-One"). Je raconte mes journées en anglais, je ne sais pas si ça me fait vraiment progresser vu que je ne me rends peut-être pas compte de mes fautes. Aurais-tu d'autres idées pour progresser à l'écrit (et ne plus faire de fautes de grammaire/conjugaison... Grr) ?

Comme l'a dit quelqu'un dans le mailbag, je lis moi aussi des livres en anglais. Je viens juste de commencer, je lis "The Confession" de John Grisham qui m'a été conseillé par une vendeuse de WHSmith au Mall de Luton! C'est difficile parce c'est un thriller, il ne faut rien louper! Je comprend plutôt bien dans l'ensemble, mais je suis obliger de chercher le vocabulaire manquant, c'est assez embêtant quand on est en plein dans l'histoire! En plus, je lis tout doucement...

Ma compréhension je l'ai développé grâce à Skins, The Wire,Game of Thrones (je regarde en VostFR, j'ai du mal à m'en détacher... surtout pour GoT où j'ai peur de louper un détail). Je n'avais pas pensé au sitcoms, j'ai dû voir friends des milliards de fois en français, je m'en lasse pas je crois que je vais regarder en VO! Tu pourrais aussi parler des podcast (Je ne sais pas si une fois "adulte" on regarde encore des vidéos débile sur YouYube...) je regarde personnellement un peu de tout : vidéos britanniques, canadiennes et bien sûr on ne peut pas échapper aux Américains! J'ai découvert le développement personnel, il n'y a pas longtemps, il m'arrive donc de regarder des vidéos sur le sujet sur YouTube en anglais, je trouve ça génial, en plus la façon dont ils parlent, on ne peut rien louper!

Je compte acheter un de tes livres pour commencer, puis un autre, parce que ce n'est pas moi qui paie ce sont mes parents (je suis au lycée) donc j'aurais voulu que tu me conseilles, si je dois plutôt choisir "Le don des langues" ou "Bilingue anglais" ? Sachant que je me débrouille plutôt bien en anglais et que je fais aussi de l'italien et de l'espagnol et je suis complèèèètement nulle en espagnol, je n'arrive pas à m'y mettre comme avec l'anglais. L'italien: c'est simple je le remixe avec de l'espagnol. Penses-tu que Le don des langues pourrait m'aider pour progresser en espagnol et italien?

Voilà, j'espère que tu auras le temps de me répondre, désolé pour ce long message. Tes méthodes m'aident beaucoup, je n'arrive pas à apprendre une langue au lycée je trouve ça... pour te dire assez chiant! Ça ne donne pas envie du tout, tes méthodes sont plus utiles, m'aident réellement et on y prend plaisir, c'est génial!

A bientôt,
Sarina, Paris

MES COMMENTAIRES :

Hello Sarina,

Je t'ai déjà répondu dans un autre mail au sujet de l'italien, de l'espagnol et du livre Le don des langues donc je vais me concentrer, ici, sur l'idée de tenir un journal.

Tenir un journal, quelle que soit la langue, est une EXCELLENTE idée. C'est une activité qui a - injustement - une image bien trop fleur-bleue dans notre société alors que c'est en fait un OUTIL très puissant pour progresser dans la vie (à tous les niveaux, pas seulement émotionnellement mais intellectuellement aussi). Cela aide à mieux se connaître, à prendre du recul et à avancer dans ses projets. C'est plus efficace et moins cher qu'un psy. Cela fait aussi office de coach de vie. (Je prévois un article sur le sujet pour un site de développement personnel). Pour venir supporter l'importance de cet outil, on peut aussi citer les personnes célèbres suivantes, qui tenaient ou tiennent un journal : Ralph Waldo Emerson, Kafka, DeVinci, Lewis Carroll, de nombreux écrivains célèbres ou, plus récents, Tony Robbins, Kurt Cobain et Madonna. Et, également, de nombreux présidents des Etats-Unis.

Tenir un journal a l'avantage de nous aider à penser par écrit. On pense mieux ainsi. Cela améliore la qualité de notre réflexion ET de notre langage. Qui plus est, lorsque nous nous relisons plus tard, à froid, nous avons alors du recul, ce qui rend la relecture enrichissante et nous apporte des épiphanies. On voit ce que l'on faisait mal et ce que l'on peut maintenant mieux faire. Ce sont toutes des atouts que l'on peut utiliser pour écrire dans une langue étrangère. A titre personnel, je tiens un journal depuis 2003 et, si je l'ai commencé en français, comme je faisais de plus en plus d'anglais au quotidien, j'écrivais souvent aussi en anglais dedans (par exemple, après avoir regardé une sérié télé, les idées me venaient naturellement en anglais au moment d'écrire). A terme, j'ai fini par tenir mon journal exclusivement en anglais sur certains thèmes (notamment, le travail). Depuis mon séjour aux Etats-Unis, je le tiens exclusivement en anglais. Je l'ai également tenu en hongrois et en espagnol lors de mon tour du monde, lorsque je vivais dans les pays dont c'est la langue.

Alors, comment s'en servir pour les langues vivantes? Plus on écrit, mieux on écrit. Le risque est évidemment de faire plein de fautes mais il vaut mieux faire plein de fautes que de ne rien faire du tout! Un conseil que je pourrais donner est d'essayer d'écrire UNIQUEMENT des choses que l'on SAIT être correcte. C'est-à-dire, plutôt que d'utiliser une formule compliquée probablement fausse, on a plutôt intérêt à écrire une formule simple, claire et compréhensible dont on est certain. L'idée est de pratiquer notre anglais car cela nous aidera à penser et nous exprimer dans la langue. Le journal ne doit à mon avis pas trop servir à apprendre de nouvelles expressions mais, plutôt, à utiliser et fluidifier celles que l'on connaît déjà.

Lorsque l'on cherche vraiment à exprimer une idée pour laquelle on ne connaît pas de formulation en anglais, un bon dictionnaire bilingue comme le Harrap's sera vraiment utile mais on voudra être sûr de bien utiliser le mot ou l'expression. Pour cela, il n'y a rien de mieux que les phrases exemples (on ne veut pas avoir à deviner comment utiliser l'expression correctement : le mieux, pour l'expression, est d'avoir des modèles correctes). Le mieux est donc que le dico contienne une phrase exemple qui répond à notre besoin. Sinon, Linguee.fr est un excellent outil pour trouver des exemples!

Enfin, on voudra se relire régulièrement (par exemple, chaque mois en début de mois, relire le mois précédant). Personnellement, je ne corrige pas tout, j'aime bien garder certaines fautes dans mon journal pour conserver son côté authentique (parfois ce sont plus des lapsus qu'autre chose) mais, pour les langues étrangères, je corrige plus volontiers. Dans tous les cas, comme on progresse dans la langue (par les nombreux moyens évoqués régulièrement dans la newsletter), on verra que l'on commettait beaucoup de fautes par le passé. Ce n'est pas grave et c'est probablement une perte de temps de tout corriger. L'essentiel est de s'en rendre compte et de progresser constamment! Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne commettent pas d'erreurs.

Bonne écriture, donc! Un dernier conseil pour celle-ci : prononce (au moins mentalement) ce que tu écris et vérifie la prononciation des mots dont tu n'es pas certaine sur Dictionary.com Cela entraînera ton expression orale et évitera les blocages au moment de faire des rencontres.

Pour ce qui est de lire en anglais, tu voudras peut-être utiliser le Kindle (au choix : appareil Kindle d'Amazon, application pour tablette/mobile, application pour ordinateur) afin de rechercher les mots bien plus rapidement, grâce au dictionnaire intégré (qui inclut aussi un système de transcriptions phonétiques). J'avais fait une présentation de cela ici : voyageauboutdelalangue.com/langues/apprendre-une-langue-gratuitement-sur-kindle

A bientôt et très bons progrès en anglais!
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert