[SUCCESS STORY] "Success Story et quelques questions..."

[SUCCESS STORY] "Success Story et quelques questions..."

--------------------------------------------------
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription
sur bilingueanglais.com Si vous souhaitez
ne plus recevoir ce courrier, cliquez sur le lien
en fin de page pour vous désinscrire. Merci.
--------------------------------------------------

Salut Cher lecteur,

Parlons maintenant de comment apprendre l'anglais...


SUCCESS STORY

Bonjour Fabien,

Fabien, merci pour ton livre, je vois l’apprentissage de l’anglais sous un autre angle : j’essaye de me faire plaisir avant tout avec tous les outils que tu nous proposes!

Grâce aux audios et aux series TV en vo, j’ai pas mal progressé en listening mais par contre j’ai quelques doutes :

Pourquoi, parmis les progrès que j’ai faits, j’ai comme même l’impression que je suis arrivée à un stade où je n’arrive plus à avancer, je stagne. C’est comme si mon niveau était arrivé à un maximum et j’ai beau continuer à le travailler, je n’arrive plus à écouter plus de sons et à comprendre mieux.

Combien de temps vais-je rester comme cela et passer à un degré au-dessus ? Il faut dire que je m’y suis mise depuis le mois d’octobre, depuis que j’ai acheté ton livre si précieux.

Par rapport aux lectures, j’ai beaucoup de mal à m’y mettre parce que je trouve cela difficile de me concentrer : penses-tu qu’il faudrait que je me jette à l’eau et que peut-être l’envie viendra par la suite ?

Tu viens de conseiller à une lectrice : "Mastery" par George Leonard, pourrais-tu me conseiller d’autres lectures, surtout de développement personnel en anglais, mis à part bien-sûr ta bibliographie que l’on retrouve dans ton livre.

Concernant le chapitre de la prononciation, j’avoue que je n’ai pas bien compris ce chapitre, je vais sûrement le relire mais sinon, quel serait la meilleure solution pour bien prononcer l’anglais ? Existe-t-il un site web où l’on puisse apprendre non seulement la position des lèvres mais également tout ce qui concerne l’intonation, la musicalité pour avoir un bel accent en anglais ?

En entretien d’embauche, le fait de parler en anglais ne me fait pas peur, et je m’en sors des fois mieux que d’autre mais par contre on me reproche souvent que mon anglais n’est pas assez technique, par conséquent : comment faire pour travailler d’une façon efficace mon anglais commercial pour employer un maximun de business english ! Existe-t-il un bouquin, bien fait à ce sujet, un site web, quelque chose qui me fasse avancer à ce niveau ?

Fabien, merci de nous faire partager cette merveilleuse passion pour l’anglais, merci de nous donner envie d’apprendre cette langue grâce à ton livre et de nous donner les moyens et les outils qui nous permettent d’avancer et merci, enfin, de nous livrer les doutes des uns et des autres : ça aide beaucoup de voir que même avec des outils en main, chacun avance à son propre rythme mais tu es là pour nous aider, nous coacher et ton travail n’a pas de prix !

See you soon !
Caroline


MES REMARQUES

Merci pour tes compliments sur le livre et pour un témoignage qui fait plaisir à lire.

TROUVER CE QUI BLOQUE

Cela fait donc un peu plus de 2 mois que tu appliques la méthode "Bilingue en anglais", notamment avec les séries TV et l'audio, et tu me dis avoir progressé en compréhension orale. Maintenant, tu as l'impression que cela n'avance plus.

Je pense qu'il y a deux choses à garder à tête dans ces moments-là :

#1. Le fait que cela puisse être normal.

Cela ne signifie pas que cela est définitif. Simplement que, après avoir fait beaucoup de progrès dans un domaine donné, il arrive d'atteindre ce que l'on appelle un plateau. Cela se définit comme une phase où l'on est stable et où, en même temps, on est sous l'impression de ne plus avancer. L'important, alors, est de ne PAS abandonner. Après ce "plateau", où les choses ne semblent plus progresser, il y a une autre phase de progrès, elle est à venir. Pendant la phase de plateau, en revanche, rien ne t'empêche de profiter de tes nouvelles compétences (c'est d'ailleurs la seule vraie façon de ne pas abandonner!). Profite donc de ton meilleur niveau à l'oral pour écouter des choses ou regarder des programme qui te plaisent. Ne te concentre pas sur l'impression de ne plus avancer, à la place, si tu en as besoin, pense plutôt à ton niveau il y a 3 mois pour contraster et voir le chemin parcouru.

C'est un sujet amplement abordé dans "Mastery" de George Leonard, justement. Une bonne lecture afin de mieux apprendre à apprendre et comprendre ce principe de paliers dans tout apprentissage.

#2. Le fait qu'il y a plusieurs facettes à travailler.

Comme tu as avancé à l'oral, profite s'en pour, d'une part, continuer à pratiquer tes compétences nouvellement acquises et, en même temps, travailler des facettes complémentaires de l'anglais.

En particulier, ton niveau à l'oral est nécessairement limité par ton niveau de vocabulaire (généralement travaillé via le texte uniquement, malheureusement).

Tes progrès récents signifient que ton oreille, grâce à une pratique plus régulière et/ou plus attentive, s'est habituée à entendre de l'anglais et à le décoder. 2 mois, c'est encore relativement récent. Comme tu continues, ton oreille va rendre totalement automatique ce qui est devenu, depuis peu, habituel. C'est à dire : en continuant à pratiquer, ton oreille va solidifier sa compréhension de l'anglais oral. Comme ces fondations se renforcent, tu pourras alors, avec le temps, te concentrer et devenir consciente de nouvelles choses à l'oral. Par exemple, si tu t'es mise depuis peu à très bien comprendre les mots les plus longs et les plus clairs, tu comprendras, dans quelques semaines, aussi, les mots plus courts et moins articulés. Ton cerveau sera "prêt" à cela. Voilà pour la question du temps.

Ensuite, il ne s'agit pas d'attendre ces progrès pour autant. Soit active, nous l'avons vu, en continuant à pratiquer.

Pour optimiser ta pratique, ce qui aide beaucoup à l'oral, c'est la phonétique. Elle aide, non seulement à prononcer, mais à mieux percevoir les sons propres à l'anglais.


PHONETIQUE

Avec l'aide du chapitre sur l'accent et de l'annexe sur la prononciation, ainsi que :
- Un dictionnaire sur Internet avec prononciation. (ex: answers.com)
- Un média en anglais avec de l'audio (série TV sur ordi ou livre audio sur ordi).

Fais le tour de TOUS les sons existants en anglais (consonnes, voyelles et diphtongues, voir
annexe).

Il n'y en a que 46. Alors, certes, faire la liste des 46 sons existants en anglais, comme cela, de mémoire, surtout lorsqu'on vient de les découvrir, n'est pas évident!

Ceci étant dit, en prenant le temps, par exemple 1 heure par jour, pendant 3 jours, d'en faire le tour... Avec comme but en tête de savoir les reconnaître lorsque tu les entends...

...cela te donnera une connaissance et un sentiment de compréhension bien meilleurs.

Comme le but est d'écouter et de parler anglais, ces 46 sons deviendront dans les jours qui suivent bien plus faciles à percevoir.

Le BUT, en anglais, est de connaître tous ces sons propres à l'anglais et de les reconnaître facilement. C'est ce qui permet de bien percevoir et bien parler. Il s'agit d'être capable de les reconnaître et de les répéter avec autant d'aise que l'on peut, par exemple, nommer une couleur. Il s'agit que ces sons deviennent évidents pour toi. Que cela devienne une seconde nature.

Avec un peu d'effort focalisés sur le sujet, tu auras de bonnes perspectives en la matière. ...et à force de baigner dans de l'anglais : ils deviendront évident/familiers pour toi. (Puisque tu auras le temps de rafraîchir ta connaissance de ces sons chaque fois que tu pratiques l'oral à l'oral.)

Pour finir sur la phonétique... La plupart des gens sont très visuels. C'est visuellement que l'on se sent à l'aise, car on a le temps d'observer et de prendre des repères.

Pour conquérir l'oral en anglais, il s'agit de ré-apprendre à écouter. Il faut désapprendre de la tendance à se dire que les anglophones n'articulent pas assez (c'est simplement ainsi - de manière peu articulée - que l'on parle sa langue natale et c'est juste, pour un apprenant, que les sons ne sont pas encore familiers). Il s'agit de trouver ses repères au niveau de l'écoute. De reconnaître les sons en oubliant tout le reste (oublier la question de savoir comment ça s'écrit, notamment, ce qui n'est pas évident).

Fais donc la liste de ces sons anglais, confirment leur prononciation en les écoutant grâce à un dictionnaire Web, illustre cela de manière plus vivante en écoutant une série ou un livre. Tu vas ainsi affiner ta capacité d'écoute.

Comme tu perçois mieux les sons, ta capacité à les reproduire va elle aussi s'étoffer (tout particulièrement encouragé par les livres audio : comme on les écoute, on a tendance à répéter mentalement ce qui s'y dit, d'où des progrès encore plus intenses).


QUOI LIRE ET ECOUTER !

En matière de lecture, autant j'aime les livres, autant je dois reconnaître qu'il est de plus en plus difficile de trouver le temps de lire autant qu'on aime à notre époque.

Pour pratiquer mon anglais écrit, la solution la plus simple pour moi se pratique au quotidien : j'effectue TOUTES mes recherches sur le Web en anglais (sauf s'il s'agit d'un sujet ultra-francophone/localisé). C'est une habitude qui permet d'être régulier tout en étant légère (cela est régulier une recherche dure généralement peu de temps) et efficace (davantage de résultats en anglais sur le Web). Alors, si tu cherches un cinéma près de chez toi, cherche-le en français évidemment... En revanche, lorsque tu cherches des infos sur un film, fais-le en anglais! Même chose pour le travail. (Les informations relatives à un métier sont tellement plus nombreuses en anglais.)

En matière de développement personnel, les livres audio ne manquent pas (la version papier existe généralement aussi ; l'audio a l'avantage d'être plus vivant et donc prenant). Je peux te conseiller tout livre de Brian Tracy ou de Tony Robbins. Ce sont des auteurs prolixes en la matière et qui, tous les deux, couvrent autant le développement personnel que professionnel, avec de nombreux ouvrages sur la vente et le marketing. Jay Abraham pour la vente et Seth Godin pour le marketing sont également reconnus en la matière.

Pour développer ton anglais technique, au sens de spécifique à un champ d'activité, je te recommande bien entendu les lectures audio et papier. Les ouvrages spécialisés (méthode de langue "business") ont, d'expérience, tendance à être ennuyeux car ils ne t'apprennent rien sur ton métier et ne seront jamais suffisamment spécialisés (ils valent d'être emprunté à la bibliothèque pour un rapide tour d'horizon et, pour mémoriser l'anglais pro, on se tournera vers des ouvrages américains). Une lecture en VO sur ton champ d'activité te fait pratiquer ET ton anglais pro ET ton métier tout court : comme les deux se lient par la pratique, tu les mémorises simultanément et naturellement. Deux pierres d'un coup.

Pour ton anglais pro toujours, le mieux est d'essayer de trouver les ouvrages de référence sur ton métier, en anglais. Amazon.com (plutôt que .fr ou .co.uk) est encore une fois d'une aide précieuse, en raison des nombreux commentaires de lecteurs. Par exemple, pour un métier commercial ("sales") : "Selling 101: What Every Successful Sales Professional Needs to Know" de Zig Ziglar (books) -et/ou- "The Psychology Of Selling: The Art of Closing Sales" de Brian Tracy (audio books). [Note: rien n'oblige à commander sur Amazon.com, c'est simplement que les commentaires de lecteurs y sont plus nombreux et généralement de meilleure qualité.]

J'espère que cela t'aide,
En te souhaitant bonne continuation en anglais!
Fabien




Vous désirez plus d'aide de ma part pour apprendre l'anglais ? Trois moyens :

Bons progrès en anglais !
Fabien Bilingue en anglais Snauwaert