Les contractions anglaises : I'm, you're, he's, she's, it's, that's, there's, we're, they're, who's, what's, where's, how's, when's, can't, didn't, doesn't, don't, let's, I've, you've, I'd, haven't, hasn't, hadn't, shouldn't, should've, I'll, won't, wouldn't, ain't, gonna, gotta, wanna, ’cause, ’em, kinda, ’bout, y'all, gimme, oughta, sorta, whatcha, shoulda, lotta, lotsa, c'mon, coulda, lemme, woulda, musta, gotcha, dunno, wassup, whaddaya, innit, prolly, s'pose, wassamatta,

Les contractions anglaises, formes contractées d'un langage décontracté.

Les contractions anglaises sont indispensables pour comprendre l'anglais parlé. Elles sont utilisées par tout le monde à l'oral, même si elles ne s'écrivent pas toujours !

Vous devez, vous aussi, utiliser ces contractions. Sinon quelque chose sonnera très faux dans votre manière de parler anglais.

Quand utiliser les contractions en anglais ? On peut distinguer trois niveaux de (dé)contraction :

  1. La forme complète (formelle).
    • Exemple : I have got to go.
    • Recommandée à l'écrit ;
    • Employée a l'oral lorsque l'on désire (sur-)articuler ou insister.
  2. Les formes contractées (neutres).
    • Exemple : I've got to go.
    • A éviter à l'écrit dans un contexte très formel (rapport, examen, etc.) ;
    • OK partout ailleurs, y compris pour les e-mails.
  3. La prononciation détendue (informelle).
    • Exemple : I gotta go.
    • A éviter à l'écrit, sauf t'chat-rooms et SMS ;
    • C'est la prononciation courante et naturelle.
    • L'orthographe (non-standard) reflète la prononciation.

Je paris que vous n'avez jamais entendu parler de la prononciation détendue et, si vous avez du mal avec l'anglais oral, ça explique beaucoup !

Si vous utilisez tout le temps la forme complète, c'est juste vraiment bizarre et pas naturel. Cela donnera l'impression que vous parlez avec un balai dans les fesses. Plus gênant encore, cela donnera l'impression que vous ne maîtrisez pas l'anglais parce que vous sur-ar-ti-cu-lez !

Faisons enfin le tri dans tout ça, ré-apprenons à parler anglais .

(Pour les étudiants en anglais, les noms anglais de ces formes : forme complète = full form ; forme contractée = contraction ; prononciation détendue = relaxed pronunciation ou reduced speech).

Contractions

Commençons par les contractions des verbes anglais.

A gauche, la forme complète que vous avez apprise à l'école et qui ne se dit que rarement. A droite, la forme contractée qui se dit le plus souvent.

be

La contraction du verbe to be a donc trois formes affirmatives ('m, 're et 's) et 3-5 formes négatives ('m not, 're not ou aren't, 's not ou isn't).

Il y a aussi ain't, une contraction anglaise un peu particulière que nous verrons plus bas.

can

can't est la contraction de can not ou cannot. Notez que c'est bien can't (avec une apostrophe), *cant est incorrect.

do

don't est la contraction de do not ; doesn't est la contraction de does not.

let

Let's est la contraction de let us. Personne ne dit let us go, tous le monde dit let's go. A tel point que, souvent, les anglophones eux-mêmes ne connaissent pas la forme complète.

Enfin, remarquez que let's… est utilisé en réponse aux questions avec le verbe modal shall. Exemple : – Shall we go? – Yes, let's go!.

have

Pour résumer :

  • Sur les formes affirmatives :
    • I've est la contraction de I have, you've de you have, he's de he has, etc.
    • Attention ! Selon le contexte, he's peut être la contraction de he has (ex.: he's done something) ou de he is (ex.: he's right!).
    • I'd est la contraction de I had, you'd de you had, he'd de he had, etc.
    • Attention ! Selon le contexte, 'd peut être la contraction de had (ex.: he'd done something) ou de would (ex.: he'd do it!).
  • Sur les formes négatives :
    • haven't est la contraction de have not, hasn't de has not.
    • hadn't est la contraction de had not.

Contractions anglaises ou pas, l'utilisation du verbe have est souvent un point de grammaire qui pose des difficultés aux francophones. Cela se résout assez facilement une fois que vous comprenez qu'il existe des aspects en anglais et non pas juste des temps. Voyez comment utiliser les temps en anglais.

should

shouldn't est la contraction de should not ; should've de should have. (Nous verrons aussi shoulda plus bas).

Pour la différence entre should et must, voir les modaux en anglais.

will

won't est la contraction de will not.

Pour la différence entre will et would, voir là aussi les modaux en anglais.

would

wouldn't est la contraction de would not.

Attention ! Selon le contexte, 'd est la contraction du verbe have ou de l'auxiliaire would. Comparez : I'd be happy to do it (would) et I'd been through a lot (had).

ain't

A l'origine, ain't est la contraction de am not. Cela répond à un manque dans les formes contractées négatives :

  • You are not → You aren't. He is not → He isn't. We are not → We aren't. They are not → They aren't. I am not → ???.
  • I am notI ain't.

C'est une forme assez ancienne mais sujette à débat aujourd'hui car ain't est utilisée, principalement, par les couches non éduquées de la population.

Par extension, ain't est utilisé à la place d'autres contractions ou personnes :

  • He ain't coming (He is not coming). We ain't going (We are not going). They ain't saying (They are not saying.) Tous considérés non-standards.
  • She ain't got no idea (She has no idea.) Remarquez la double négation, incorrecte.

Au final, ain't est une contraction anglaise à connaître mais à éviter. Le seul usage acceptable grammaticalement (mais pas pour tous le monde !) serait en remplacement de am nnot.

Voyez l'article dédié : ain't, sa signification avec exemples et traductions et chansons.

Prononciation détendue

Qu'est-ce que la prononciation détendue (en anglais : relaxed pronunciation / reduced speech?

La prononciation détendue, c'est la tendance qu'ont certaines langues à comprimer des mots ensemble, en avalant certains sons.

Cela existe aussi en français. Observez :

  • J'm'en fiche
  • Shte raconte même pas c'qui s'est passé!
  • Un p'tit oiseau m'a dit
  • I' raconte plein d'bêtises
  • C'est not' pote
  • Il est pas là [« n' » manquant]
  • Ça l'fait !
  • C'est quoi c'bordel ?!

Le problème est que, même si c'est très fréquent à l'oral, ça ne se retrouve souvent pas à l'écrit ! C'est gênant dans une culture et une éducation du tout par le texte comme en France car ça ralentit l'apprentissage oral des langues étrangères.

Revenons-en à l'anglais.

L'anglais ne s'écrit pas comme il se prononce (rien de nouveau) mais, surtout :

  • Les sons avalés à l'oral ne sont (généralement) pas signalés par l'orthographe.
  • Si on veut, on peut modifier l'orthographe des mots pour refléter la prononciation réelle. Ça produit des contractions non-standards qui s'utilisent beaucoup dans des domaines populaires (Internet, SMS, chansons).
    • Puisqu'elles collent à la prononciation anglaise réelle, ces contractions aident à mieux prononcer !

Voyons les mots les plus courants par ordre de fréquence.

Note d'usage : ces contractions sont courantes et habituelles à l'oral, dans un contexte détendu. Pour un entretien d'embauche ou une situation plus sérieuse, on les évite parfois car on articule mieux qu'en temps normal.

gonna

Que veut dire gonna en anglais ? C'est la contraction de going to et ça sert à dire ce que l'on prévoit de faire. C'est donc aussi une autre manière d'exprimer le futur.

gotta

gotta en anglais est la contraction de got to et have got to.

wanna

La contraction wanna est la forme abrégée de want to.

'cause

'em

'em se retrouve aussi dans des genres de jeux vidéo, comme les shoot ’em up (jeux de tir) ou les beat ’em all (jeux de baston).

Lorsque them n'est pas accentué, on le dira très souvent 'em, c'est donc une contraction anglaise à connaître.

kinda

kinda est la contraction de kind of. La traduction de kinda en anglais serait « genre » ou bien « plus ou moins ».

'bout

Remarquez que talking et about se réduisent tous les deux. C'est propre d'une articulation très détendue, inarticulée (et c'est courant). Notez aussi que l'on omettra souvent le are (discuté plus bas avec whatcha).

y'all

La contraction y'all est populaire dans le Sud des Etats-Unis. C'est souvent, aussi, utilisé de manière humoristique pour faire un accent du Sud.

gimme

La contraction gimme s'utilise en remplacement de give me.

oughta

ought a toujours un sens très fort qui signifie un devoir ou une probabilité très forte.

sorta

sorta est un synonyme de kinda.

whatcha

Qu'est-ce qu'il se passe ici ? Comment passe-t-on de What (are) you à Whatcha ?

Sur les questions, le are de What are you disparaît souvent à l'oral. Ainsi, si un anglophone dit What you doing? au lieu de What are you doing? personne ne trouvera cela bizarre, c'est parfaitement naturel.

Ensuite, lorsque What et you se lient, on a tendance à les fusionner. Et, en plus, you, très souvent, se prononce ya (très central, très peu articulé).

Pour terminer, cette prononciation en whatya à tendance à chuinter, ce qui donne whatcha.

Comparez au français : « Je te raconte » ⇒ « J'te raconte » ⇒ « Shte raconte ». Le phénomène est très similaire. Ça se comprend facilement si vous écoutez l'anglais ; beaucoup plus difficile si vous ne faites que le lire.

shoulda

shoulda est tout simplement la contraction de should have.

lotta

On peut trouver lotta ou bien lotsa, contractions de lots of. Comparez à kinda et sorta : le of fusionne avec le mot précédant et se réduit en un son ‘a’.

c'mon

La signification de c'mon en anglais est « Viens ! / Allez ! ». C'est la contraction de come on.

Notez que, sur cette exemple, dire la forme complète serait totalement absurde ! Quand on est pressé, surtout en anglais, on ne prononce pas soigneusement chaque petit son insignifiant !

coulda

coulda = could have. Comparez à shoulda mais aussi à kinda et sorta où, dans tous les cas, le mot non accentué se réduit en ‘a’.

lemme

La contraction lemme signifie let me, « laissez-moi ». Comparez à gimme.

woulda

woulda = would have.

musta

musta en anglais est assez rare à l'écrit mais courant à l'oral. Cela signifie must have, sur le même modèle que coulda, woulda, shoulda.

Il y a d'ailleurs une expression anglaise assez populaire : coulda, woulda, shoulda… (« J'aurais pu, j'aurais (fait), j'aurais dû… ») qui sert à dire que ça ne sert à rien de spéculer sur ce qui aurait pu se passer si on avait fait ceci ou cela (ce qui est fait est fait !). C'est proche de l'expression « Avec des si on mettrait Paris dans une bouteille » mais avec plus de dédain.

gotcha

gotcha est la contraction de got you (prononcé got ya ou, en chuintant la liaison, gotcha). Comparez à l'explication de whatcha car le phénomène de liaison et de chuitement est le même.

dunno

dunno est la contraction de (I) don't know (« j'sais pas », « chépas »). On l'emploie uniquement à la première personne. Le plus souvent, on inclut le pronom (I dunno) mais ça arrive aussi de trouver le mot seul.

wassup

  • What is up?What's up?wassup?

La contraction wassup signifie what's up. C'est américain. Cela reflète que le ‘t’ américain, pris entre deux voyelles, est réduit (souvent il est réduit en un son ‘d’ mais souvent il est même réduit plus que cela, à peine audible). wassup existe sous plein d'autres variations orthographiques.

On s'amuse à traduire ? Les trois phrases ci-dessus se traduiraient bien :

  • « Quoi de neuf ? » ⇒ « Quoi d'neuf ? » ⇒ « koi d'9 ? »

Exemples extrêmes

Toutes les contractions que nous venons de voir se rencontrent régulièrement.

En voici quelques unes en rab, qui sont plus rares mais, si vous les connaissez, cela montrera que vous connaissez les subtilités de l'anglais et, surtout, que vous savez comment il se prononce ! Puis c'est assez marrant à utiliser.

  • whaddaya (what do you)
  • innit (isn't it)
  • prolly (probably)
  • s'pose (suppose)
  • wassamatta (what's the matter?)
    • What is the matter with you?What's the matter with you?Wassamatta with ya?
    • (On pourrait aussi trouver Wassamatta witcha?, avec un chuintement, qui correspondrait plutôt à un accent newyorkais).

Si ce dernier exemple vous semble extrême… Gardez bien en tête que c'est juste parce que l'orthographe anglaise est chaotique. L'orthographe wassamatta est rare (car pas standard !) mais sa prononciation, elle, est courante ! Bref, vous risquez de voir la première forme à l'écrit le plus souvent alors que, à l'oral, la troisième sera la plus courante !

D'où l'utilité d'étudier les contractions

Voir aussi

Une vidéo YouTube qui résume de nombreux points de cet article :

Les contractions anglaises

Pour aller plus loin sur les contractions anglaises :

  • Le dictionaire, tout simplement. Les formes écrites informelles les plus courantes (gonna wanna gotta…) se trouvent dedans. Par contre, celles qui se disent tout aussi couramment mais ne s'écrivent pas (musta, lemme, gotcha…) en seront souvent absentes.
  • Pronuncian.com a un article qui complète bien celui-ci, avec quelques contractions supplémentaires.
  • Un certain David Tulga propose un article qui recense toutes les formes contractées de la prononciation détendue.
  • Une liste des contractions les plus courantes sur Wikipédia ; puis une très grosse liste de toutes les contractions ou presque sur Wiktionary.

Enfin, pour réviser, c'est tout simple : les contractions se retrouvent dans TOUT l'anglais oral. Donc pratiquez l'anglais parlé et vous pratiquerez les contractions à coup sûr !

Ma méthode d'anglais, Click & Speak, vous enseigne toutes les contractions anglaises à connaître. Dans les Dialogues, laissez le curseur de la souris sur une contraction pour voir la forme complète ; la transcription phonétique vous aide à vérifier ce que vous entendez.


La table des matières de cet article sur les contractions anglaises :

Commentaires sur Les contractions anglaises

7 commentaires à date 👏

  1. Bonsoir,

    Tout d'abord merci pour la qualité de vos newsletters. Par contre, je rencontre un problème en voulant écouter le son des "contractions anglaises".

    Le son est inexistant ! Ce problème provient-il de mon ordinateur ou d'une mauvaise qualité d'enregistrement ? En espérant que vous pourrez répondre à cette question.

    Remerciements.

    1. Bonjour,
      Le son doit fonctionner dans Chrome, Safari et Firefox. (Les navigateurs Microsoft Internet Explorer et Edge ne sont pas supportés).

      Si d'autres personnes ont le souci, suivez les mêmes étapes SVP et répondez à ce message, je verrai comment vous aider.

      Merci !
      Fabien

  2. Vous avez fait beaucoup de recherches et de travail pour nous, je vous en remercie.
    J'ai appris beaucoup de choses et je me suis surtout amusé.
    Beau travail

  3. Bonsoir.
    Merci pour cette liste. En effet, les chansons regorgent de ce genre de contractions et sont loin de ce qu'on nous enseigne ! J'ai pensé à "Wannabe" des Spice Girls qui en contient plusieurs.

📜Règles du jeu pour commenter

Cet espace est conçu pour compléter l'article, en partageant votre expérience, vos questions ou vos ressources pour apprendre l'anglais ensemble. Merci de vos commentaires énergiques, constructifs et intéressants !

Pour assurer la qualité du site, les commentaires sont relus avant d'être publiés. (Les messages kikoolol, hors-sujets ou commerciaux seront effacés). Soyez respectueux des autres lecteurs SVP.

Vous pouvez écrire en français ou en anglais ; relisez-vous et profiter de nos conseils pour s'autocorriger en anglais. Aérez votre texte grâce aux options de mise en forme (Markdown).

Qu'avez-vous appris aujourd'hui ? A vos ⌨️ et amusez-vous bien ! 🤓

Leave a comment

You are leaving a comment on Les contractions anglaises · Gonna, wanna, gotta….

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.