à quel âge apprendre l'anglais

Par quoi commencer pour apprendre l'anglais selon notre âge ?

À quel âge apprendre l'anglais ? Suis-je trop vieux pour apprendre une langue ? Est-il trop tard pour atteindre un niveau avancé en anglais ? Peut-être vous demandez-vous comment apprendre l'anglais à la retraite ? Certains pensent même qu'il est trop tard pour apprendre l'anglais à 30 ans !

Ce sont des questions souvent posées par les lecteurs du blog et dans l'article d'aujourd'hui, nous voulons vous assurer qu'il n'est jamais trop tard pour apprendre une langue ! Voici pourquoi :

À quel âge apprendre l'anglais ?

L'idée reçue que l'on peut apprendre une langue jusqu'à un niveau natif seulement quand on est enfant vient probablement de l'hypothèse de la période critique pour acquérir une langue. Selon cette notion, les premières années de la vie sont le temps déterminant durant lequel un individu acquiert sa langue natale. Heureusement, on a peu d'exemples d'enfants "sauvages" qui n'ont pas appris de langue pendant leur enfance, alors la théorie reste toujours discutable. De plus, dans ce cas, il s'agit d'acquérir une première langue et non pas une deuxième langue étrangère !

Est-on jamais trop vieux pour apprendre l'anglais Peut-on apprendre l'anglais à 30 ans ?

Selon le linguiste Tim Keeley, l'âge n'est pas du tout parmi les facteurs les plus importants lorsqu'il s'agit de l'apprentissage d'une langue étrangère. Les facteurs suivants ont une influence beaucoup plus grande sur notre apprentissage :

  • la motivation
  • la flexibilité
  • l'identité culturelle et linguistique
  • les émotions
  • l'ouverture d'esprit
  • des facteurs psychologiques et affectifs
  • la connaissance d'autres langues
  • l'expérience dans l'apprentissage des langues étrangères

Et le fait que l'on peut apprendre une langue, peu importe l'âge, est aussi confirmé par Parani :

Late bilinguals who managed to become extremely fluent in their L2 demonstrated that the cortical representations of L1 and L2 were indistinguishable from and similar to those of native speakers.(Parani et al, 1998)

Apprendre l'anglais à la retraite est donc bien possible si vous avez l'approche correcte. Nous allons parler en plus détail dans cet article.

Quel est l'âge idéal pour apprendre une langue
par Tim Keeley

Si la recherche de Dr. Keeley vous intéresse, vous pouvez découvrir ses articles sur l'acquisition et l'apprentissage des langues étrangères sur son site Internet.

Que pouvons-nous apprendre des enfants ?

Même s'il n'est jamais trop tard pour apprendre une langue, que vous soyez un enfant ou que vous souhaitiez apprendre l'anglais à 60 ans, il est vrai que les petits ont certains avantages. Regardons ce que nous pouvons apprendre d'eux et comment nous pouvons l'appliquer dans notre propre apprentissage :

  • Les enfants ont plus de temps libre. Le manque de temps est parmi les plus gros problèmes lorsque l'on veut apprendre l'anglais en tant qu'adulte. Il n'y a pas de secret : si vous voulez atteindre un niveau avancé en anglais, vous devez y investir du temps, un certain nombre d'heures, et le chiffre magique est 1 200. On a besoin de 1 200 heures de pratique pour atteindre le niveau C2 en anglais. Puisque les enfants ne travaillent pas et, notamment les plus petits, n'ont aucune autre responsabilité que de jouer et d'essayer de communiquer avec leurs pairs, ils passent de longues périodes à pratiquer leur langue natale.

Certes, ça marche, mais ils atteignent cet objectif de façon plutôt inefficace. Après tout, leur objectif n'est pas de maîtriser une langue, ils veulent simplement jouer et communiquer avec les autres et ainsi, ils apprennent la langue. Leur avantage, c'est qu'ils ont énormément de temps pour apprendre, alors que le vôtre, c'est que vous pouvez optimiser votre temps et vos efforts grâce à un apprentissage ciblé.

Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue ? Peut-on apprendre l'anglais à 40 ans ?

  • Les enfants n'ont pas honte ni peur de faire des fautes. Les adultes ont tendance à être beaucoup plus complexés et ils évitent de parler sauf s'ils sont sûrs que ce qu'ils disent est correct. Par contre, les enfants ont pour seul objectif de communiquer, la perfection vient après. Ceci doit aussi être notre objectif lorsque l'on veut apprendre l'anglais en tant qu'adulte : communiquer efficacement avec les anglophones même si ce n'est pas parfait, jusqu'à ce que nous apprenions comment nous exprimer correctement. Cela vient avec la pratique et avec l'expérience : pour maîtriser une langue il faut commencer par chercher vos mots, hésiter, construire des phrases incorrectes et parler de façon imparfaite. Paradoxalement, il faut que nous fassions des erreurs pour progresser. Plus on se trompe, plus on reçoit des corrections et des retours, ce qui nous permet de nous corriger. Réfléchissez-y : si les enfants avaient peur de faire des erreurs, ils ne parleraient jamais ! Par contre, ils en font beaucoup, mais ils profitent du feedback immédiatement.

Il faut que vous soyez plus indulgents avec vous-même. Si vous avez eu de mauvaises expériences scolaires avec des professeurs trop sévères qui n'acceptent pas de fautes, alors oubliez leur approche : nous faisons tous des fautes et c'est ainsi que l'on apprend.

  • Les enfants parlent à eux-mêmes, à leurs jouets, à leurs amis, à leurs parents constamment. Quand ils apprennent un nouveau mot, ils le répètent des dizaines de fois sans s'ennuyer, en jouant, en chantant, en imitant la prononciation des personnes autour d'eux. En somme, les enfants s'amusent à répéter des tonnes de choses.

  • Les enfants sont plus curieux, plus ouverts et plus sociables. Ils essaient de nouvelles choses, des activités, des histoires, des films, des jeux, ils rencontrent d'autres nouveaux enfants tout le temps. Le fait de toujours être exposés à la langue, à de différents environnements et registres de langue, vocabulaire, constructions grammaticales, etc., les aide à maîtriser la langue sous toutes ses formes. Par contre, les adultes sont plus enclins à utiliser la langue dans leurs activités habituelles et ils essaient rarement de nouvelles choses, ce qui limite naturellement leur développement. Pour éviter cela, il faut que vous restiez ouvert d'esprit, curieux et sociable, et que vous essayiez de tirer le maximum de toutes les ressources disponibles.

Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue ? Apprendre l'anglais par le jeu

  • 👂 Les enfants sont plus ouverts aux nouveaux sons, à la fois pour les entendre et pour essayer de les articuler. En tant qu'adultes, nous devenons aveugles (ou plutôt, sourds !) face aux sons qui n'existent pas dans notre langue natale. Notre cerveau et nos oreilles essayent d'adapter les sons inconnus aux équivalents les plus proches dans notre langue maternelle, ce qui a pour résultat un accent étranger. Voici pourquoi beaucoup de francophones ont tendance à prononcer le TH comme un /s/ ou bien pourquoi les anglophones prononcent le R français de façon incorrecte. Les enfants ne tombent pas dans ce piège, car il n'ont pas d'autre langue qui les influence.

Pour régler cela, il faut que vous appreniez l'alphabet phonétique international pour l'anglais (ou l'API). C'est une meilleure alternative à l'orthographe, où chaque symbole représente toujours le même son.

En d'autres mots, en consultant une transcription phonétique vous saurez toujours comment prononcer un mot en anglais avec certitude. En plus, l'API vous permet de travailler la phonétique de façon visuelle, ce qui est très utile pour vous habituer aux nouveaux sons. Après avoir appris à identifier les sons qui n'existent pas en français, je vous conseille de vous renseigner sur la phonétique articulatoire. Elle s'intéresse à l'articulation des sons, la position de la bouche, la langue et des lèvres, ainsi que d'autres informations pratiques sur la production des différents sons.

Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue ? Peut-on apprendre l'anglais à 50 ans ?

Selon Iverson, on peut apprendre à prononcer l'anglais comme les natifs même en tant qu'adulte :

The adult brain can be retrained to pick up foreign sounds more easily again. The difficulties we have with learning languages in later life are not biological and that, given the right stimulus, the brain can be retrained. Iverson (2005)

Ceci est également confirmé par Merzenich :

Merzenich et al (1996) conclude that it is possible to teach anyone to speak an accentless second language as an adult with proper training.

Alors, avec le bon entraînement, l'âge de votre apprentissage de l'anglais importe peu.

Voici quelques points supplémentaires qui aident les enfants et dont vous pouvez vous inspirer :

  • Les enfants s'entraînent gratuitement, alors que les adultes doivent payer pour des cours de conversation, des séjours linguistiques, etc. Évidemment, nous n'avons pas tous des ressources suffisantes pour nous immerger dans la langue anglaise comme le font les enfants, mais on peut quand même profiter du pouvoir d'Internet pour faire une tonne de choses gratuitement.

  • Les enfants ne sont pas influencés par le texte, parce qu'ils passent près de 7 ans à apprendre leur langue natale avant de commencer à lire. En tant qu'adultes, nous reposons trop fortement sur l'écrit et puisqu'aucun alphabet (même l'API) ne peut représenter la prononciation des mots à 100 %, nous finissons par avoir un accent étranger. Essayez donc de passer du temps en écoutant seulement de l'audio, sans texte.

  • Les enfants reçoivent beaucoup plus d'encouragements. Dès qu'ils prononcent leurs premiers mots, on les encourage, ce qui est motivant et inspirant. On est beaucoup plus patient avec les enfants, on les corrige constamment jusqu'à ce qu'ils automatisent les tournures correctes. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas pour les adultes : personne ne nous encourage lorsqu'on arrive enfin à commander un repas au restaurant en anglais et les adultes sont rarement en présence de locuteurs natifs patients qui les corrigent tout le temps. Entourez-vous de personnes positives qui vous aident, inspirent et poussent à continuer.

  • Le manque de mamanais. L'apprentissage d'une langue commence dans le ventre de la mère, lorsqu'elle parle à son futur bébé et ensuite, la façon exagérée dont les parents parlent à leur enfant les aide à apprendre à bien prononcer les sons. Malheureusement, il n'est pas possible de reproduire ces mois, voir années de mamanais ou parentais, mais en passant suffisamment de temps avec la langue, on peut s'en rapprocher.

  • Avoir des attentes et des objectifs irréalistes. Les enfants sont encore une fois libres d'attentes, ils apprennent au fur et à mesure, alors que les adultes sont en grande partie influencés par leur environnement et les idées reçues sur l'apprentissage des langues étrangères. Ceci les pousse à se fixer des objectifs irréalistes qui ne peuvent pas être atteints et du coup, ils se sentent découragés. Il faut comprendre et accepter qu'apprendre une langue étrangère, représente beaucoup de travail, du temps et des efforts. Ne croyez pas les personnes qui prétendent être devenues bilingues en quelques semaines ou la plupart des vidéos virales sur Internet de personnes qui parlent des dizaines de langues. Mémoriser quelques phrases dans 20 langues avec un accent plutôt correct n'est pas aussi impressionnant que le fait de maîtriser une ou deux langues et de pouvoir les utiliser dans tous les contextes, presque comme un natif. Il y a des étapes concrètes à suivre pour devenir bilingue, que vous soyez enfant ou que vous vouliez apprendre l'anglais à 50 ans, entre autres :

Savoir à quoi vous attendre et avoir un plan concret et réaliste est la clef de voûte pour réussir.

Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue ? À quel âge apprendre l'anglais :
adaptez votre méthode selon vos besoins et vos goûts !

Avantages d'apprendre l'anglais en tant qu'adulte

Malgré ces défis, il y a aussi certains avantages d'apprendre l'anglais quand on est adulte et une fois que vous en serez conscients, vous pourrez les tourner à votre avantage :

  • La concentration : En tant qu'apprenants indépendants, nous sommes libres de choisir nos ressources et de les adapter selon nos besoins et nos goûts. En utilisant des contenus intéressants et stimulants, nous serons plus concentrés que les enfants ou les lycéens.

  • La détermination : Nous avons un objectif et nous sommes déterminés à l'atteindre. Fixez-vous des objectifs S.M.A.R.T. :

    • Specific : Votre objectif est-il concret ? « Devenir bilingue en anglais » est un bon objectif, mais le problème est qu'il n'est pas concret : que signifie être bilingue en réalité ? Fixez-vous alors des objectifs plus concrets, par exemple apprendre à vous présenter de façon fluide en anglais ou bien commander dans un restaurant en anglais sans hésitation.
    • Measurable : Votre objectif est-il mesurable ? Serez-vous capable de vous rendre compte que vous l'avez atteint ?
    • Achievable : Votre objectif est-il réalisable ? Si vous voulez devenir bilingue en un an, pouvez-vous vraiment investir 1000 heures dans votre apprentissage ?
    • Realistic : Votre objectif est-il réaliste ? Ne croyez pas pouvoir apprendre l'anglais en quelques semaines !
    • Timely : Avez-vous assez de temps pour atteindre votre objectif ?
  • La technologie : Bien que les enfants puissent jouer avec les tablettes de leurs parents, ils ne peuvent pas en faire un aussi bon usage les adultes. Ces derniers peuvent mieux exploiter les ressources et les contenus trouvés sur le Web pour faire plus de progrès, plus rapidement et en prenant plus de plaisir.

  • L'apprentissage intelligent et ciblé : Comme nous l'avons déjà dit, la manière dont les enfants apprennent leur langue natale, bien qu'elle fonctionne, n'est pas optimale. Il y a des aspects de langue concrets que l'on doit maîtriser pour atteindre un niveau élevé (C1/ C2) et si vous les connaissez bien, vous pouvez focaliser vos efforts et votre temps dessus. (les mots les plus courants, les structures de grammaire, les sons, l'accent tonique, l'accent de phrase, les heures de pratique, etc.).

  • L'apprentissage conscient : Les adultes peuvent faire un meilleur usage de leurs erreurs. Certains n'aiment pas quand on les corrige, mais cela nous aide à progresser. Lorsque nous prenons nos erreurs en compte, nous nous améliorons plus rapidement qu'un enfant que l'on doit corriger des dizaines, voire des centaines de fois avant qu'il comprenne son erreur.

  • Les adultes acquièrent la grammaire mieux et plus vite. Ils ont la capacité à mieux remarquer et imiter des modèles et ils peuvent généraliser des règles. Les enfants doivent entendre une construction grammaticale des milliers de fois avant de l'acquérir.

  • L'expérience : Les enfants ont deux grandes tâches : apprendre à connaître le monde autour d'eux et aussi apprendre à décrire ce qu'ils voient, entendent et ressentent. Les adultes ont l'avantage de déjà connaître le monde, il ne leur reste plus qu'à apprendre de nouvelles façons de le décrire.

Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue Apprendre l'anglais à 60 ans est bien possible avec l'approche correcte.

Comment apprendre l'anglais en tant qu'adulte ?

Quelle est la méthode optimale pour apprendre l'anglais pour les adultes ? Vous avez besoin d'un apprentissage intelligent et ciblé, pour optimiser votre temps et énergie et apprendre l'anglais de façon progressive et efficace. À savoir :

  • Vocabulaire, vous devez apprendre les 5000 mots les plus utilisés dans la langue anglaise, qui représentent 96 % de la langue parlée, en apprenant les plus courants et les plus utiles en premier.
  • Prononciation, vous avez besoin d'un enseignement interactif de la phonétique, de préférence un enseignement audiovisuel. Pour corriger des erreurs que vous avez potentiellement apprises et pour combler vos lacunes en prononciation, il faut entendre et voir la prononciation correcte des mots constamment pour corriger sa prononciation.
  • Les contenus doivent être vivants et intéressants. Nos cerveaux retiennent les nouvelles informations beaucoup mieux si nous avons une connexion émotionnelle. Pour cela, on a besoin de ressources engageantes et stimulantes.
  • Pour optimiser vos efforts, utilisez un système de répétitions espacées.

Les enfants passent environ 10000 heures à apprendre leur langue natale, ce qui est faisable en 1000 heures pour les adultes, pourvu qu'ils utilisent le bon entraînement.

Est-on jamais trop vieux pour apprendre l'anglais ?

La conclusion est que non, il n'y a pas d'âge idéal pour apprendre une langue. Ce qui est vrai, c'est que nos avantages et défis diffèrent de ceux des enfants, et ce qui est sûr, c'est que nous ne pouvons pas apprendre comme eux. Pour apprendre l'anglais en tant qu'adulte, il faudra trouver une méthode ou cours d'anglais pour adultes qui vous aidera à optimiser vos efforts et le temps investi dans l'apprentissage.

Apprendre l'anglais comme un enfant ?

Témoignages : À quel âge ont-ils appris l'anglais ?

Si vous n'êtes toujours pas convaincu qu'il est possible d'apprendre une langue à la retraite, je vous invite à regarder les vidéos de Steve Kaufmann, un des polyglottes les plus brillants qui a appris 20 langues et continue à développer ses compétences linguistiques :

À quel âge apprendre l'anglais selon le polyglotte Steve Kaufmann

Et si vous ne croyez pas être capable d'apprendre l'anglais avec un bon accent en tant qu'adulte (que vous soyez retraité ou non), lisez le témoignage d'une utilisatrice de Click & Speak :

Répéter autant que je veux et pouvoir écouter chaque son individuellement m'ont permis d'améliorer très nettement mon accent. Étudier avec des phrases du quotidien la langue parlée avec les formes contractées." – Evelyne

Apprendre l'anglais à la retraite est parmi les meilleurs passe-temps que l'on puisse avoir, puisque les personnes à la retraite ont tendance à avoir plus de temps libre (on ne travaille plus), à être plus concentrées et déterminées. Sans parler du fait qu'apprendre l'anglais aidera à votre cerveau à rester jeune.

Et vous ? À quel âge avez-vous appris l'anglais ? Ou bien, à quel âge allez-vous vous y remettre ? Dites-le nous dans les commentaires et retrouvez une communauté de personnes passionnées par l'apprentissage de l'anglais !

Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue ? Apprendre l'anglais à la retraite

Les anglophones disent que you can't teach an old dog new tricks (on n'apprend pas à un singe à faire la grimace) pour dire que l'on ne peut pas enseigner de nouvelles choses à certaines personnes, mais est-ce vraiment le cas ? À quel âge apprendre l'anglais ? À celui que vous avez maintenant !

👇 Nous vous invitons à partager dans les commentaires à quel âge vous apprenez l'anglais !

Commentaires sur Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue ?

0 commentaire à date. Soyez un pionnier, un aventurier – que dis-je, devenez un héro ! – en laissant le premier comm’.

📜Règles du jeu pour commenter

Cet espace est conçu pour compléter l'article, en partageant votre expérience, vos questions ou vos ressources pour apprendre l'anglais ensemble. Merci de vos commentaires énergiques, constructifs et intéressants !

Pour assurer la qualité du site, les commentaires sont relus avant d'être publiés. (Les messages kikoolol, hors-sujets ou commerciaux seront effacés). Soyez respectueux des autres lecteurs SVP.

Vous pouvez écrire en français ou en anglais ; relisez-vous et profiter de nos conseils pour s'autocorriger en anglais. Aérez votre texte grâce aux options de mise en forme (Markdown).

Qu'avez-vous appris aujourd'hui ? A vos ⌨️ et amusez-vous bien ! 🤓

Leave a comment

You are leaving a comment on Est-on jamais trop vieux pour apprendre une langue ? · À quel âge apprendre l'anglais ?.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.

Maintenant, lisez ceci :