anglais américain ou britannique

Quel dialecte anglais ? Le General American ? La Received Pronunciation ? Un autre ?…

Alors, anglais américain ou britannique ? Lequel faut-il apprendre ? Je vous donne une réponse rationnelle et argumentée pour choisir le bon dialecte… puis je vous livre des conseils pour adopter la variété d'anglais qu'il vous faut ! Vous trouverez aussi réponse à plein de questions du type C'est anglais ou américain, ça ?

Quelle variété d'anglais choisir ?

Il y a plusieurs éléments qui jouent dans le choix d'un dialecte anglais plutôt qu'un autre. Faisons-en le tour.

Rayonnement culturel

Quelle variété d'anglais a le plus grand rayonnement culturel ?

De nos jours, les Etats-Unis, à travers la télévision, le cinéma, la musique, la littérature et, aussi, la technologie ont, de loin, le rayonnement culturel le plus important au monde. Ce qui signifie que l'anglais américain a le rayonnement le plus important.

C'est la variété d'anglais que vous entendrez le plus souvent. L'anglais américain s'impose ainsi aussi comme LA langue d'échange international. On peut ne pas aimer cela, certes, mais rien ne sert de nier la réalité.

Par contraste, si les productions britanniques restent abondantes, elles n'en traversent pas pour autant les frontières – ou clairement pas dans les mêmes proportions.

Le monde vit sous l'influence des Etats-Unis, pas du Royaume-Uni. Cela signifie aussi que, en termes de vocabulaire, l'anglais américain a tendance à dominer lui aussi.

Démographie

La population des Etats-Unis est presque cinq fois plus importante que celle du Royaume-Uni. Les Etats-Unis sont une puissance démographique. Cela fait d'autant plus de personnes avec qui parler anglais, que ce soit dans vos loisirs ou pour le boulot.

Quantité d'accents régionaux

Il existe bien sûr des accents régionaux aux Etats-Unis mais, globalement, **l'accent américain est assez homogène : les différences entre l'accent standard américain (General American) et les accents régionaux (regional accents) ne sont pas énormes.

A l'inverse, même si elle a beau être célèbre, la Received Pronunciation n'est utilisée que dans une zone limitée du Royaume-Uni, par seulement une fraction de la population — parce que les accents régionaux sont légions et dominent l'ensemble du pays.

C'est parfois dur à imaginer lorsque l'on vit en France, où nous avons une richesse d'accents mutuellement compréhensibles (si l'accent de Marseille a une musique différente de celui de Lille, cela n'empêche pas les personnes des deux villes de se comprendre parfaitement).

Au contraire, les différents coins du Royaume-Uni ont souvent du mal à se comprendre. L'exemple type est qu'il est souvent difficile à un anglais de comprendre un écossais ou un irlandais, même si l'anglais est la langue natale de tous ! Mais, en plus de cela, imaginez que quelqu'un qui vit à seulement 60 kilomètres au sud de Liverpool ne comprendra pas forcément les gens de Liverpool parce qu'ils ont un accent régional très fort (l'accent Scouse).

Bref. Bien que le pays soit beaucoup plus petit, comprendre tous les accents régionaux du Royaume-Uni demandera beaucoup plus de travail que de comprendre tous les accents des Etats-Unis.

Prestige

Un dernier point intéressant est la question du prestige. Comment serez-vous perçu par les autres en parlant tel ou tel dialecte, avec tel ou tel accent ?

A ce niveau, parler avec l'accent de la Reine d'Angleterre peut être intéressant. Vous serez perçu comme éduqué et nombre de personnes trouveront cela charmant, surtout à l'étranger.

Prenons un contre-exemple : les accents du Sud des Etats-Unis ont beau être chaleureux et musicaux, ils sont souvent associés avec les couches les moins éduquées de la population. Ils ne sont donc pas prestigieux.

Enfin, avec un accent américain standard (le General American) l'avantage est que vous serez compris partout parce que c'est l'accent que la planète entière écoute.

Conclusion

Si on résume, c'est donc l'anglais des Etats-Unis qui remporte la bataille. Le rayonnement culturel des Etats-Unis ne va cesser de croître, sa population continue de grandir plus vite que celle du Royaume-Uni, et la moindre variabilité d'accents rend l'anglais américain plus facile à adopter. Pour ce qui est du prestige, les deux grands dialectes de l'anglais sont ex æquo.

Si vous ne savez pas quelle variété d'anglais apprendre, étudiez donc celui des Etats-Unis.

Si vous désirez apprendre l'anglais britannique pour une raison donnée, adoptez la Received Pronunciation et vous serez compris partout (à défaut de comprendre tout le monde).

Un dernier point intéressant est qu'un accent que certains trouvent charmant peut être perçu comme irritant par d'autres. Ou même par vous-même ! Ce qui nous amène à parler de…

Choix personnel et identité

Au-delà de la connaissance de l'intonation, de l'accentuation et de l'articulation, un des éléments qui joue dans la facilité à adopter un accent est :

A quel point vous identifiez-vous aux personnes qui parlent cet accent ?

C'est une question intéressante car avoir des a priori négatifs sur une langue et ses locuteurs nous empêche de les imiter.

Si vous pensez que les américains sont bêtes et incultes (soit le contraire du cliché sur les français : intelligents et cultivés), alors cela créera un frein dans votre apprentissage.

Pour développer un accent proche de celui des natifs, vous avez besoin d'imiter. Et nous ne pouvons pas imiter des personnes que nous ne respectons pas suffisamment. Je dirais même que, pour bien imiter, il faut admirer les personnes que l'on imite – ou au grand minimum apprécier l'accent en question.

Certaines recherches sur le sujet suggèrent que les enfants et adolescents adoptent plus facilement un accent identique à celui des natifs parce que leur identité n'est pas encore figée. A l'âge adulte, nos capacités cérébrales et musculaires pour développer un accent identique à celui des natifs sont toujours là. Par contre, notre identité à tendance à se figer.

Pour acquérir un accent convaincant en anglais, nous voudrons donc être flexible mentalement en étant prêts à redéfinir notre identité. Nous ne cesserons pas d'être français (ou peu importe notre nationalité d'origine) pour autant mais nous deviendrons un peu plus cette autre nationalité, celle du pays dont nous voulons apprendre la langue ou le dialecte.

René Magritte, Le fils de l'homme (1964)Etes-vous flexible sur votre identité ?
(René Magritte, Le fils de l'homme, 1964)

Faux dilemme

Notez au passage que choisir entre anglais américain et britannique est une fausse dichotomie.

Non seulement il n'existe pas une seule variété d'anglais américain ou une seule d'anglais britannique, mais il existe aussi de nombreuses autres variétés, quasiment autant que de pays et de régions – que ce soit l'anglais australien, l'anglais irlandais, celui d'Afrique du Sud ou des dizaines voire centaines d'autres.

C'est une des richesses de l'anglais. Par exemple, les accents des Australiens (Ozzies) et des Néo-Zélandais (Kiwis) semblent peut-être identiques à l'oreille d'un étranger, ils n'en sont pourtant pas moins différents. En anglais, vous aurez toujours de nouveaux accents à découvrir.

Cet article Wikipedia liste les dialectes anglais les plus courants par régions, à l'échelle de la planète mais aussi à l'échelle de chaque pays.

L'anglais est une langue d'échange international. C'est utile pour communiquer et pouvoir travailler en anglais, et l'anglais est un atout pour la vie.

Maintenant, gardez aussi en tête la dimension sociale de l'anglais. Apprendre une langue doit nous permettre de nous intégrer au milieu dans lequel nous vivons.

Si vous apprenez l'anglais en tant que langue d'échange international, tant que vous parlez clairement, développer un accent authentique n'est pas indispensable. C'est simplement un plus et, peut-être aussi, un joli défi à relever.

En revanche, si vous vivez dans le pays, vous voudrez vous intégrer à la population et, dans ce contexte, développer l'accent régional aura du sens.

Ça ne signifie par forcément adopter un accent à couper au couteau qui fait que même les anglophones natifs d'autres pays ne sauraient pas vous comprendre. Non, pas besoin de pousser le bouchon aussi loin.

Mais imitez l'accent local un minimum pour mieux vous intégrer. En imitant vous allez vous intégrer, et en vous intégrant vous allez mieux imiter – et vous serez ainsi réellement en immersion en anglais. Par la suite, si vous partez vivre dans un autre pays, vous pourrez là aussi adopter l'accent local – vous aurez déjà développé les compétences pour le faire.

En somme, si vous partez vivre dans un pays précis, adoptez cet accent pour vous intégrer.

Anglais britannique (Londres)

Comment s'approprier un dialecte ?

Définition

Un dialecte, c'est quoi ? C'est la variété d'une langue propre à une région ou un groupe social.

Chaque variété d'anglais se distingue par des particularités au niveau de la phonétique, du vocabulaire et de la grammaire.

Pour bien s'approprier un dialecte, on voudra donc prendre conscience de ces particularités et les adopter.

Exemples

Il y a une infinité d'exemples mais en voici quelques uns assez révélateurs.

  • Niveau phonétique :
    • L'intonation des adolescentes de la vallée de San Fernando ou Valley girls, dans le Sud de la Californie, est différente de la majorité des accents anglais. L'intonation monte souvent sur des affirmations, ce qui les fait ressembler à des questions. (C'est un phénomène aussi très présent en anglais australien).
    • Il existe deux grandes variétés d'accents anglais : les accents où l'on prononce le son R à la fin des mots, et ceux où on les prononce pas. Soit :
      • Les accents rhotiques (rhotic accents) – le R se prononce à la fin des mots. Cela inclut la majorité des accents américains, le Canada, l'écosse et l'irlande.
      • Les accents non-rhotiques (non-rhotic accents) – le R est avalé à la fin des mots. Cela inclut la majorité des accents anglais, les accents afro-américains, les accents d'Australie, de Nouvelle-Zélande et d'Afrique du Sud.
  • Niveau vocabulaire :

    • Différentes régions utilisent différents termes pour parler de choses simples.
      • Par exemple, pants signifie « pantalons » en Amérique du Nord et dans beaucoup d'autres régions mais « caleçon » ou « culotte » dans quasiment tout le Royaume-Uni.
      • Quand vous vous retrouvez avec des anglophones de tous les pays, demandez-leur ce que signifie le mot vest – vous aurez à peut près autant de réponses que de pays.
    • L'orthographe varie. Les américains écrivent color là où quasiment tous les autres pays épellent cela colour, tandis que le Canada est partagé entre les deux. (Mais l'orthographe américaine est tout de même 4 à 5 fois plus présente que l'anglaise !).
  • Niveau grammaire : la grammaire est, heureusement, beaucoup plus homogène que la phonétique ou la grammaire anglaises mais elle peut elle aussi varier.
    • Les anglais utilisent have got beaucoup plus fréquemment que les américains. Un British dira Have you got the time? là où un Américain dira Do you have the time?
    • Les question tags s'utilisent dans les deux dialectes mais sont sans doute plus courants en anglais britannique (sans doute un reflet de la politesse britannique) et s'utilisent souvent différemment. Là où un britannique dira You understand, don't you? un américain pourra aussi le dire mais aura autant de chance de dire à la place You understand, right?

Ces différences peuvent sembler anecdotiques mais elles ont un impact. Selon que vous y soyez habitué ou non, vous comprendrez ou ne comprendrez pas l'anglais parlé. Même chose, souvent, pour les natifs eux-mêmes – plus un anglophone est exposé à différents dialectes, plus il a de facilité à communiquer avec des anglophones d'autres pays.

La description de chaque dialecte peut remplir un livre (ou, de préférence, un film) donc je n'irai pas plus loin sur le sujet dans cet article. Nous creuserons différentes caractéristiques et différents dialectes dans le blog au cours des articles à venir – avec audio et Phonograph™ – pour explorer la richesse de la langue anglaise.

Conseil

De manière plus pratique, un conseil tout simple que j'aimerais que vous gardiez en tête est celui-ci :

Soyez cohérent !
Choisissez un dialecte et tenez-vous-y.

Si vous optez pour un accent américain, utilisez aussi un vocabulaire et une orthographe américains.
Si vous optez pour un accent britannique, clarifiez lequel et quel dialecte vous adoptez exactement.

Peu importe que vous optiez pour l'anglais américain ou britannique, c'est la meilleure manière de travailler. Cela vous aide à vous concentrer.

Enfin, il vaut mieux les mélanger et communiquer que se taire de peur de dire une bêtise. Donc ne visez pas la perfection, visez simplement d'apprendre constamment et de progresser, pratiquer, chaque jour.

Questions

En préparant cet article, j'ai eu la chance de voir les nombreuses questions que vous pouvez vous poser sur les différences entre britanniques et américains. Certaines sont amusantes. J'ai essayé de répondre à toutes dans ces tableaux :

Média, TV et cinéma

Question Anglais ou américain ?
CNN Américain
Time magazine Américain

Ceci dit, je vous encourage plutôt à regarder autre chose que les actualités.

Marques (Brands)

Question Anglais ou américain ?
Ford Américain
New Look Anglais (Taunton)
New Balance Américain (Boston)
Reebok Créé en Angleterre,
racheté par Adidas (Allemagne),
siège aux Etats-Unis

Célébrités (Celebrities)

Pour savoir si un acteur est anglais ou américain, consultez IMDB.com ou En.Wikipedia.org. Beaucoup d'acteurs sont très forts niveau accents et je vous prépare une petite sélection sur le sujet.

Pour savoir si un chanteur, un groupe ou un sportif est anglais ou américain, consultez là aussi En.Wikipedia.org.

Nourriture (Food)

Question Anglais ou américain ?
cupcake Américain
muffin Américain

Culture

Question Anglais ou américain ?
Halloween Américain
Harry Potter Héros anglais, auteur anglaise
James Bond Héros britannique
Burger King Américain
Rock Originaire des Etats-Unis
Rolling Stones Anglais

…ce qui explique donc pourquoi James Bond ne mange pas au Burger King.


Nous avons vu quel dialecte choisir. Dans un prochain article, nous verrons les différences entre les plus connus d'entre eux : nous verrons les différences à connaître entre anglais britannique et américain.

Voir aussi

Si cet article sur l'anglais US et UK vous a plu, je pense que vous aimerez aussi ceux-ci :

Commentaires sur Anglais américain ou britannique ?

4 commentaires à date 👏

  1. G’day from Melbourne!

    A fascinating topic, Fabien... especially for an Aussie [and an older one at that]... I love our Aussie English: it’s a nice balance between the British and the American [more British than American I think, despite the cultural influences]... a more relaxed style of British English and so many delightful words and colloquialisms, such as fair dinkum and flat out like a lizard drinking or better than a poke in the eye with a burnt stick...

    I did enjoy reading this ??

    1. G'day Bronwen!

      Cheers for the idioms, they're very colorful!

      FYI, here are the translations, from Australian slang into neutral English:

      • fair dinkum = for real -- it can be used as a question
      • flat out like a lizard drinking = very busy
      • better than a poke in the eye with a burnt stick = better than nothing
  2. Merci pour cet article Fabien ! Pour ma part j'ai choisi depuis toujours l'anglais britannique car je le trouve plus joli, plus chantant, et parce que je suis amenée à aller plus en Angleterre qu'aux Etats-Unis (rien qu'à cause du prix du billet d'avion !). En plus il n'y a pas de problème de décalage horaire avec un correspondant britannique. Avec un américain c'est déjà plus compliqué. Comme je connais quelques "trucs" de prononciation américaine, je peux les adopter si besoin le jour où je vais aux Etats-Unis. Tes explications au profit de l'américain sont tout à fait rationnelles, mais j'ai fait le choix du cœur !

    J'en profite pour signaler une nouvelle ressource publiée en France : le journal Le Monde publie chaque semaine une nouvelle anglaise ou américaine accompagnée du CD et du texte dans les 2 langues. Il y en a donc pour tous les goûts, que l'on ait choisi UK ou US English ! Grâce au disque, il y a la prononciation car le texte est lu par un natif. C'est vraiment bien et il n'y a pas de DRM sur le CD. J'ai acheté toutes les nouvelles anglaises… Pour ceux que ça intéresse, cela sort tous les jeudis en kiosque, et voici le site internet où on peut les commander : http://boutique.lemonde.fr/livres/les-nouvelles-bilingues.html

    Bonne lecture à tout le monde !

    1. Je soupçonnais que tu allais réagir sur ce sujet, Marie ;-)

      Tu as évidemment raison de partir sur l'accent qui te sert et t'attire le plus. Ça joue sur la motivation et, aussi, sur la question de l'identité évoquée dans l'article.

      Merci pour les nouvelles bilingues.

📜Règles du jeu pour commenter

Cet espace est conçu pour compléter l'article, en partageant votre expérience, vos questions ou vos ressources pour apprendre l'anglais ensemble. Merci de vos commentaires énergiques, constructifs et intéressants !

Pour assurer la qualité du site, les commentaires sont relus avant d'être publiés. (Les messages kikoolol, hors-sujets ou commerciaux seront effacés). Soyez respectueux des autres lecteurs SVP.

Vous pouvez écrire en français ou en anglais ; relisez-vous et profiter de nos conseils pour s'autocorriger en anglais. Aérez votre texte grâce aux options de mise en forme (Markdown).

Qu'avez-vous appris aujourd'hui ? A vos ⌨️ et amusez-vous bien ! 🤓

Leave a comment

You are leaving a comment on Anglais américain ou britannique ? · Quel dialecte anglais apprendre.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.