L'anglais est la première langue étrangère à laquelle j'ai été exposé, la langue qui m'a fait découvrir ma passion pour l'apprentissage des langues étrangères et, aujourd'hui, je vais vous raconter l'histoire de comment je suis devenu bilingue en anglais !

Seulement, ce sera plus qu'une histoire, plutôt une discussion : je vais essayer de répondre en même temps aux questions que vous pouvez vous poser pour devenir bilingue en anglais en vous donnant mes conseils, astuces et méthodes !

Comment j'en suis arrivé là

Je l'ai déjà mentionné dans d'autres articles, ma langue maternelle est le bulgare, et c'est la langue maternelle de seulement quelques millions de personnes. Seulement, la quantité de contenus (films, musique, livres) et de ressources (études et informations en général) disponibles dans une langue dépend directement du nombre de ses locuteurs. En bref, plus il y a de gens qui parlent une langue qui parlent une langue, plus on trouve de ressources dans celle-ci.

Il n'y avait donc pas beaucoup de choses que je pouvais regarder, écouter ou lire en bulgare quand j'étais enfant. Paradoxalement, ce manque m'a été très utile, car il m'a fait comprendre l'importance de constamment améliorer mon anglais. J'étais exposé à l'anglais tout le temps. Cela a représenté un élément essentiel dans mon apprentissage car si ma langue natale avait été une langue plus commune, je ne me serais pas rendu compte de l'importance d'apprendre l'anglais si tôt. J'étais donc assez jeune quand j'ai compris que je devais absolument apprendre l'anglais.

Comment je suis devenu bilingue en anglais Devenir bilingue en anglais de chez soi

Comment améliorer sa compréhension de l'anglais ?

La façon dont j'aborde les langues étrangères (et c'est probablement dû à mon apprentissage de l'anglais) est que je travaille beaucoup sur ma connaissance passive (c'est-à-dire compréhension orale et écrite) avant de m'attaquer à la conversation ou à la production écrite. Je préfère faire ceci :

…avant de commencer à parler avec un locuteur natif. J'ai en fait besoin de m'imprégner complètement de la langue d'abord. Voilà donc une bonne manière d'apprendre l'anglais de chez vous : en immersion ! C'est loin d'être la seule manière de faire, bien sûr, mais j'ai trouvé que c'est ce qui marchait le mieux pour moi !

Concentrez-vous sur du contenu naturel

Si vous avez déjà une bonne base, un bon niveau de compréhension, les meilleures ressources sur lesquelles vous pouvez consacrer votre temps et votre énergie sont celles qui sont faites par des anglophones pour des anglophones.

Personnellement, j'ai appris l'anglais avec des films, la télévision, des séries, des sitcoms, des livres, des bandes dessinées, des vidéos sur YouTube, la musique, des podcasts, de la poésie et toutes les ressources écrites et orales imaginables ! Cela permet d'apprendre du vocabulaire et des phrases courantes, de l'argot, des mots de remplissage (les tics de langage), ou l'intonation tels que les locuteurs natifs les utilisent.

En commençant par cela, vous comprendrez bien mieux l'anglais et vous vous exprimerez mieux également. En d'autres termes, si vous n'utilisez que des livres pour apprendre l'anglais, vous finirez par... pouvoir seulement comprendre des livres !

Comment je suis devenu bilingue en anglais Comment mieux comprendre l'anglais ?

Comment apprendre la grammaire anglaise ?

Ne cherchez pas à avoir une grammaire parfaite, notamment au début. Inévitablement, vous ferez des fautes, mais c'est nécessaire pour progresser.

J'ai souvent imaginé qu'apprendre une langue (ou quoi que ce soit, d'ailleurs) vient avec un grand sac plein de fautes. Chaque fois que l'on fait une faute, on en sort une du sac. Une fois que le sac est vide, c'est que vous êtes devenu bon dans ce que vous apprenez ! J'utilise cette métaphore pour vous montrer que plus tôt vous ferez toutes vos fautes, mieux ce sera. Ne vous empêchez pas de parler anglais à cause de votre peur de faire des erreurs !

De manière plus spécifique, la technique que j'ai utilisée pour apprendre la grammaire a été avant tout d'observer : j'analysais tout ce que je lisais, et essayais d'identifier tout ce que je ne connaissais pas ou tout ce qui me paraissait étrange. Cela pouvait aller de l'ordre de certains mots à une terminaison verbale. Je me demandais alors pourquoi c'était ainsi. Puis, j'essayais de trouver la réponse sur Internet ou dans un livre. Je cherchais donc à comprendre les bases de la grammaire, pour ensuite ne plus avoir à me préoccuper des détails !

Comment apprendre le vocabulaire en anglais ?

Pour moi, apprendre le vocabulaire a toujours été la partie la plus ennuyeuse dans l'apprentissage d'une langue. Je n'aime pas du tout m'asseoir et lire des listes interminables de vocabulaire. J'ai déjà fait l'erreur de passer un temps et une énergie démesurés à apprendre chaque mot que je croisais. Cela m'a conduit à connaître des mots très spécifiques, rarement utilisés, tout en manquant de vocabulaire essentiel au quotidien.

Soyez malin lorsque vous apprenez du nouveau vocabulaire !

Apprendre ne serait-ce qu'un seul mot exige de l'énergie mentale, autant la consacrer au vocabulaire qui vous servira. Une règle dont je ne me rendais pas compte lorsque j'apprenais l'anglais activement est que 20 % du vocabulaire est utilisé 80 % du temps. Alors le risque est de se concentrer sur les 80 % de mots moins utilisés ; certes, ils finiront par vous être utiles à long terme, mais pas tant que vous avez toujours des trous parmi les premiers 20 % ! Une des raisons les plus courantes pour laquelle les gens ont du mal à comprendre l'anglais oral est uniquement leur approche incorrecte de l'apprentissage du vocabulaire.

Une technique qui m'est très utile est d'apprendre en contexte. Il y a des tonnes de dictionnaires en ligne qui offrent des phrases d'exemple. C'est extrêmement utile puisque non seulement cela vous montre comment utiliser un mot ou une expression (il faut souvent faire attention aux temps qui doivent être utilisés, quelle préposition est exigée, peut-être un changement dans l'ordre des mots) et c'est beaucoup plus facile de les retenir après les avoir lus ainsi. Il m'est souvent arrivé d'avoir du mal à me souvenir comment dire un mot, et il me suffisait de penser à la phrase que j'avais entendue pour m'en souvenir immédiatement !

Identifiez ce que vous savez / connaissez déjà.

Un avantage dont les francophones peuvent profiter est la quantité impressionnante de vocabulaire commun aux deux langues ! Prenez le temps de comprendre la façon dont l'anglais a adopté ces mots français et vous aurez un avantage sur les autres ! En ce qui me concerne, j'ai en réalité fait l'inverse : puisque l'anglais était la première langue que j'ai apprise, j'ai consacré du temps à découvrir quels mots je connaissais déjà en français grâce à l'anglais. J'ai appris comment « convertir » des mots d'une langue à l'autre. Mais attention : parfois un mot d'origine française peut avoir une prononciation tellement différente en anglais qu'il devient presque méconnaissable ! Et d'autres fois... le même mot peut avoir une signification complètement différente !

Production orale, prononciation et accent

Ces trois aspects vont ensemble : quand vous en pratiquez un, vous pratiquez les trois ! Au cours de mon apprentissage de l'anglais, j'ai tout d'abord commencé par beaucoup de compréhension orale : je me suis habitué à la manière dont les gens parlent et j'avais déjà acquis pas mal de vocabulaire et de phrases de façon passive. Il ne me restait plus qu'à les activer. Pour cela…

Parlez-vous à vous-même !

C'est la manière idéale de pratiquer l'anglais si vous êtes un peu timide et/ou que vous n'avez pas souvent l'opportunité de pratiquer l'anglais à l'oral. Vous pouvez aussi penser en anglais ! C'est une méthode très puissante que j'ai beaucoup utilisée : votre processus de réflexion reflète précisément les sujets et les choses qui sont importants pour vous. En d'autres termes, si vous y pensez, il est fort probable que vous deviez en parler aussi à un moment donné ! Ainsi, vous allez identifier les mots qui vous manquent sur un sujet spécifique, cherchez-les simplement dans le dictionnaire et vous serez paré. En faisant cela, vous êtes sûr de vous concentrer sur le bon vocabulaire, celui dont vous aurez besoin dans une conversation.

L'anglais n'est malheureusement pas une langue phonétique. L'orthographe et la prononciation n'on pas grand-chose à voir entre elles. Mais si vous écoutez beaucoup la langue, vous n'aurez pas de problèmes pour la lire ensuite.

Comment je suis devenu bilingue en anglais (Misha) Parlez-vous à vous-même pour progresser en anglais !

Concentrez-vous sur les aspects de l'anglais qui n'existent pas en français !

Naturellement, ce sont eux qui vous poseront le plus de problèmes car ils sont nouveaux pour vous. Quelques exemples : la différence entre les voyelles courtes et longues ou les sons anglais qui n'existent pas en français.

Même si on fait rarement la différence, la prononciation et l'accent ne sont pas la même chose. La prononciation est la façon dont un mot devrait être articulé, alors que l'accent est la variante d'anglais parlée par un pays, une région ou même un individu, du point de vue de la musique de la langue (prosodie) ET de la prononciation.

On peut avoir une prononciation correcte, mais un fort accent français, par exemple. Cela, bien sûr, n'est pas une mauvaise chose, mais que peut-on faire si l'on veut supprimer l'accent étranger et acquérir un accent ressemblant à un natif (soit britannique, américain, australien) ?

Ce qui m'a le plus aidé et qui sera mon conseil principal est n'ayez pas peur d'imiter ! Imitez les locuteurs natifs ! Imitez leur prononciation, leur intonation, leur mélodie, même la façon dont ils bégaient, dont ils cherchent leurs mots, les interjections qu'ils utilisent dans une situation spécifique. Par exemple, observez comment les Américains réagissent lorsqu'ils sont surpris, heureux, en colère, frustrés, etc.

Je vous conseille d'être attentifs à ces petites choses, car ce sont ces détails qui vous permettront d'arriver à un accent (presque) parfait ! Au début, vous serez mal à l'aise. J'ai eu beaucoup de mal à prononcer le son TH : il y avait de la frustration, des postillons… mais, maintenant, je n'y pense même plus ! C'était pareil pour le R français, appelé R uvulaire [produit dans le fond de la gorge, NDLR] : cela ne me venait pas naturellement au début, mais je m'y suis habitué.

Si cela vous paraît un peu bizarre et que vous n'y êtes pas habitué, c'est que vous êtes certainement sur la bonne voie ! C'est en essayant de nouvelles choses que l'on progresse. Si vous vous contentez de parler toujours de la même manière, sans avoir à faire le moindre effort, comment pouvez-vous espérer faire la différence ? Encore moins, des progrès !

Comment je suis devenu bilingue en anglais Comment apprendre à parler anglais

Traduire pour progresser en anglais

Je trouve les exercices de traduction très utiles. Je pense qu'ils sont un excellent exercice mental, pas seulement linguistique. Ils stimulent votre cerveau, vous aident à comprendre comment l'anglais fonctionne, comment il se distingue du français et je trouve qu'ils font gagner du temps pour apprendre à construire des phrases en anglais.

Alors, traduisez beaucoup ! J'ai traduit les paroles de mes chansons préférées ; je comparais ce que les acteurs disaient dans les films avec les sous-titres dans ma langue maternelle, ou parfois je faisais le contraire : je regardais des séries ou films bulgares avec des sous-titres anglais et j'apprenais comment on disait ce dont ils parlaient. J'ai aussi utilisé des livres bilingues et je comparais les textes originaux avec leurs traductions.

La traduction pourtant peut être une arme à double tranchant, notamment si vous traduisez mot-à-mot ! Bien souvent cela n'aura aucun sens en anglais ou semblera assez bizarre. Il faut prendre les phrases dans leur ensemble pour comprendre le fonctionnement de la langue.

Devenir bilingue en anglais…

Devenir bilingue en anglais ne se fait pas du jour au lendemain. Cela peut prendre de longues années, mais c'est une des choses les plus gratifiantes au monde ! Il y aura des jours où vous aurez l'impression d'avoir enfin maîtrisé l'anglais, puis il y en aura d'autres où vous aurez des difficultés pour commander un café, mais au final...

Fêtez chaque petite victoire !
Vous devez être fier de vous quand vous comprenez enfin les paroles de votre chanson préférée ou que vous demandez votre chemin en anglais !

Un grand tout est fait de petits riens
Ne cherchez pas une solution à court terme ! Toutes les méthodes qui disent que vous pourrez maîtriser l'anglais dans un mois sont une perte de temps, d'énergie et ne vous mettent pas dans un bon état d'esprit. Je vous recommanderais d'être plutôt persévérant et de travailler sur votre anglais régulièrement et les progrès viendront !

Apprendre l'anglais est un investissement à vie
Tout ce que vous mettez dans votre apprentissage de l'anglais vaudra absolument la peine. Vous serez capable de rencontrer et de créer des liens avec plus de gens, vous aurez de meilleures opportunités d'emploi et même une plus haute estime de vous !

Alors, qu'attendez-vous ?

Et maintenant ?

J'espère que les conseils et astuces partagés aujourd'hui vous ont inspiré et motivé pour franchir l'étape suivante dans votre parcours pour apprendre l'anglais ! Mais si vous n'êtes pas sûr de savoir comment continuer, je vais vous parler d'une méthode qui allie toutes les techniques que j'ai utilisées et qui vous aidera à progresser en anglais quel que soit votre niveau actuel : Click & Speak®. C'est une méthode qui vous permet de maîtriser du vocabulaire naturel et la grammaire à connaître, d'améliorer votre compréhension orale en anglais, avec un accent correct grâce à la la phonétique anglaise. Je suis convaincu qu'avec cette méthode, j'aurais appris l'anglais en seulement quelques mois ou une année plutôt qu'une décennie !

Continuons la discussion !

Aujourd'hui, je suis bilingue en anglais : j'ai mis énormément de travail et de temps pour en arriver là mais je trouve que cela a été le meilleur investissement de ma vie ! Et vous ? Êtes-vous déjà bilingue en anglais ? Quelles techniques et méthodes avez-vous utilisées ? Et si vous ne l'êtes pas encore : comment faites-vous actuellement pour progresser en anglais ?

Commentaires sur Comment je suis devenu bilingue en anglais

0 commentaire à date. Soyez un pionnier, un aventurier – que dis-je, devenez un héro ! – en laissant le premier comm’.

📜Règles du jeu pour commenter

Cet espace est conçu pour compléter l'article, en partageant votre expérience, vos questions ou vos ressources pour apprendre l'anglais ensemble. Merci de vos commentaires énergiques, constructifs et intéressants !

Pour assurer la qualité du site, les commentaires sont relus avant d'être publiés. (Les messages kikoolol, hors-sujets ou commerciaux seront effacés). Soyez respectueux des autres lecteurs SVP.

Vous pouvez écrire en français ou en anglais ; relisez-vous et profiter de nos conseils pour s'autocorriger en anglais. Aérez votre texte grâce aux options de mise en forme (Markdown).

Qu'avez-vous appris aujourd'hui ? A vos ⌨️ et amusez-vous bien ! 🤓

Leave a comment

You are leaving a comment on Comment je suis devenu bilingue en anglais · L'histoire de Misha.

Your email address will not be published. Fields marked with an * are required.